Zimbabwe : Evan Mawarire, simple pasteur devenu figure de proue de la fronde anti-Mugabe

Jamais il ne cite nommément le chef de l’État, mais, en quelques mois seulement et par la magie des réseaux sociaux, Evan Mawarire est devenu le chef de file de la fronde anti-Mugabe.

Zimbabwe : Mugabe compare le mouvement #Thisflag au Printemps arabe
La vidéo a été diffusée le 17 août sur le site internet de l’Atlantic Council, un influent think thank américain, proche de l’Otan. Invité à Washington pour parler de son pays et de cette mobilisation citoyenne qui l’a fait connaître bien au-delà des frontières du Zimbabwe, le pasteur Evan Mawarire porte une veste sombre et un jean. La calvitie naissante, le fondateur de l’Église baptiste His Generation parle avec passion.

Puis la voix devient tremblotante. Le drapeau zimbabwéen enroulé autour du cou, il essuie une larme : « Si le Zimbabwe est complètement déchiré aujourd’hui, c’est parce que des gens comme moi ont gardé le silence. »

Une critique des coûts de la scolarité comme point de départ

C’est ce silence qu’Evan Mawarire, 39 ans, s’applique désormais à briser. Le déclic, a-t‑il plusieurs fois expliqué à la presse et sur les réseaux sociaux, est survenu en avril dernier, un jour où, souffrant comme ses concitoyens d’un contexte économique difficile, le jeune pasteur se demandait comment faire face au coût exorbitant de la scolarité de ses deux filles. Pour Mawarire, « enough is enough », « trop, c’est trop » !

L’étendard zimbabwéen sur les épaules, l’enfant de la banlieue de Harare poste sa toute première vidéo sur Facebook pour y dire son ras-le-bol et appeler les jeunes à se lever pour obtenir « un changement radical ». Coup d’essai, coup de maître : le compteur affiche plus de 200 000 vues. Le mouvement citoyen #ThisFlag vient de naître.

À LIRE AUSSI :Zimbabwe : 5 choses à savoir sur Evan Mawarire, le pasteur contestataire qui défie Mugabe
Evan Mawarire prône la non-violence. Il cite volontiers Gandhi, Malcolm X ou Patrice Lumumba, mais dit ne pas vouloir faire de politique. Surtout, il se garde bien de réclamer le départ du président Mugabe, dont il a soin de ne jamais prononcer le nom. Mais la frontière entre politique et contestation citoyenne est ténue. Début juillet, il appelle à la grève générale – la première depuis vingt ans au Zimbabwe – aux côtés de la société civile et du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), de l’opposant historique Morgan Tsvangirai. Les administrations, les banques, les commerces et même les tribunaux ferment leurs portes deux jours durant. Un véritable succès !

Leader d’une contestation non violente

Quelques jours plus tard, le pasteur est accusé d’avoir voulu renverser le régime et arrêté. Rapidement relâché, il s’envole pour l’Afrique du Sud puis pour les États-Unis, sans que personne ne sache quand il compte revenir au pays. Mugabe, lui, met en garde les jeunes : « Méfiez-vous des faux pasteurs en robe ! » Quant à son ministre de l’Éducation supérieure, il ironise et parle de « pet de pasteur »…

À LIRE AUSSI :Zimbabwe : le pasteur Mawarire, accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement, finalement libéré
En quatre mois, l’ancien élève de la Prince Edward School de Harare, autrefois parfait anonyme, est devenu le chef de file de la fronde. Des dizaines de milliers de ses concitoyens se sont immortalisés sur les réseaux sociaux, drapés dans le drapeau zimbabwéen. Homme à abattre pour les uns, il est un sauveur du peuple pour les autres… Pourtant, sa sœur Telda tempère : « Mon frère est un homme ordinaire. Il est sensible et pleure facilement. C’est un leader par accident. »

Mais il est certain qu’il a bénéficié de l’absence d’un vrai mouvement syndical et du retrait de Tsvangirai, affaibli par un cancer. Que son éloquence a fait mouche quand il a fustigé l’incurie et la corruption du gouvernement. Et qu’il a eu tôt fait de fédérer une jeunesse frustrée et d’opérer une ouverture stratégique vers les plus influentes Églises du pays, ralliant à sa cause la Conférence des évêques catholiques et la puissante Congrégation des Églises du réveil – « Personne ne doit rester indifférent », a déclaré le révérend Kenneth Mtata.

Héros de la guerre d’indépendance, Robert Mugabe s’est battu pour le drapeau zimbabwéen. Evan Mawarire, lui, n’entend pas brandir le drapeau blanc.

Cheikh Diallo




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES