Verdict de l’Assemblée en faveur de Fada : Aïda Mbodj s’en prend à Macky Sall

La présidente du Conseil départemental de Bambey a noté hier, lors de la rencontre des femmes du Parti démocratique Sénégalais (Pds) tenue à la permanence El Hadji Omar Lamine Badji, que le Président Macky Sall « agresse », de manière progressive, leur formation politique et Me Abdoulaye Wade, leur chef politique. Ajoutant qu’elle continue de réclamer son statut de présidente du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, Aïda Mbodj considère que la désignation de Modou Diagne Fada par le bureau de l’Assemblée nationale est une « forfaiture » orchestrée par le pouvoir en place.

Les femmes du Parti démocratique sénégalais (Pds) ont affiché hier, à la permanence El Hadji Omar Lamine Badji, leur détermination pour que Aïda Mbodj, leur camarade de parti, soit la présidente du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates. Venues en masse, vêtues de rouge, elles ont traité Modou Diagne Fada de « traitre ». Selon la présidente du Conseil départemental de Bambey, cette rencontre, organisée par la présidente nationale des femmes du Pds, Woré Sarr, visait à dénoncer l’« arbitraire » et l’« injustice » dont elle estime que sa formation politique est victime au niveau de l’Assemblée nationale du Sénégal. « On n’a jamais vu un président de groupe se faire reconduire avec cinq députés, alors que le reste du groupe est là. On nous arrache notre légitimité. Le président de groupe est désigné, il n’est pas élu. Donc, nous avons organisé cette rencontre pour dénoncer cette forfaiture progressive que le pouvoir est en train de commettre. Le Président Macky Sall agresse le Pds. Il cherche à humilier Abdoulaye Wade, notre chef politique », s’est alarmée Mme Aïda Mbodj qui continue de réclamer son statut de présidente du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates. Dans ce combat, la Libérale et ses sœurs de parti ne semblent pas près de baisser les bras. Elles renseignent qu’elles comptent aller jusqu’au bout pour le contrôle du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates que le bureau de l’Assemblée nationale a déjà attribué à Modou Diagne Fada. « Nous, on ne laissera pas faire parce qu’on ne sera pas dans le bureau de Fada ni dans son groupe. Et je ne parle pas de lui. Aujourd’hui, mon égal, c’est Moustapha Diakhaté qui a été désigné par son chef politique. Donc, Aïda Mbodj est de la même dimension que Moustapha Diakhaté, parce qu’elle a été désignée par Abdoulaye Wade, chef du cadre de l’opposition. Nous avons la majorité avec nous. Et nous l’avons démontré », a affirmé la responsable libérale, acclamée par les femmes du Pds qui scandaient son nom.
pnsouane@lequotidien.sn




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES