Union africaine : ce qu’il faut retenir de la première journée du sommet des chefs d’État

Le 27è sommet de l’Union africaine s’est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l’ordre du jour, dont l’élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains.

Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre de conférences de Kigali de faire une minute de silence en mémoire de Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), décédé le 31 mai. Une initiative remarquée (et qui ne dura finalement que 10 secondes) alors que le Maroc est en train de préparer son retour au sein de l’UA, après avoir claqué la porte il y a 32 ans pour protester contre la reconnaissance de la RASD par l’organisation panafricaine.

L’élection de la Commission aura bien lieu
C’est LA décision de la première journée du sommet. « L’élection des membres de la Commission de l’UA aura bien lieu lundi matin », a déclaré lors d’une conférence de presse le conseiller juridique de l’organisation, le Nigérian Vincent Nmehielle. De fait, comme nous l’annoncions plus tôt dans la journée, les chefs d’État, réunis en huis clos dimanche matin avant l’ouverture officielle du sommet, ont rejeté la demande de report déposée par la Commission économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Reste à connaître le comportement des partisans du report. Feront-ils tout pour qu’aucun des trois candidats en lice – l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, dont les tracts sont les seuls présents dans les couloirs, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi et l’Ougandaise Speciosa Wandira-Kazibwe – n’obtienne la majorité nécessaire pour l’emporter ? L’Afrique de l’Ouest restera-t-elle unie ? Rien n’est moins sûr, car selon plusieurs sources, Mba Mokuy a marqué des points dans la sous-région.

Les présents, les absents
Alors que le Burundi est au coeur des préoccupations de l’UA, l’image fait tâche. Dimanche, à l’ouverture du sommet, les sièges réservés à la délégation burundaise étaient vides. Présents jusqu’à mercredi, les Burundais ont quitté Kigali avant la fin du Conseil exécutif qui rassemblait les ministres des Affaires étrangères.

Pour le reste, un peu moins d’une quarantaine de chefs d’État du continent a fait le déplacement dans la capitale rwandaise : Faure Gnassingbé (Togo), Abdel Fattah Al-Sissi (Égypte), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Mahamadou Issoufou (Niger), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Haile Mariam Dessalegn (Éthiopie), Robert Mugabe (Zimbabwe), John Dramani Mahama (Ghana), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Yoweri Museveni (Ouganda) et même Omar el-Bechir (Soudan), malgré la polémique provoquée par la demande d’arrestation envoyée par la CPI au Rwanda.

En ce qui concerne les absents, l’Algérien Abdelaziz Bouteflika s’est fait représenter sans surprise par son Premier ministre Abdelmalek Sellal, le Sud-Soudanais Salva Kiir par un envoyé spécial et encore le Béninois Patrice Talon par son ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbenonci.

Nkosazana Dlamini-Zuma, pour sa dernière ?
Émue ? Elle le semblait en prononçant ce qui devrait être son dernier discours en tant que présidente de la Commission. Comme Idriss Déby Itno, elle a d’abord rendu hommage à Mohamed Abdelaziz. Puis elle a tenu à féliciter les nouveaux venus : Patrice Talon (Bénin, absent de l’assistance), Faustin-Archange Touadéra (Centrafrique), Roch Marc Kaboré (Burkina Faso) en tête… et les présidents réélus cette année, parmi lesquels Denis Sassou-Nguesso, Idriss Déby Itno ou encore Teodoro Obiang Nguema.

L’appel de Mahmoud Abbas
Deux semaines après la tournée africaine du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, le discours de Mahmoud Abbas à la tribune du sommet de l’UA a pris une portée particulièrement forte. Qualifiant l’État hébreu de pays « se comportant comme une puissance au dessus des lois », le leader de l’Autorité palestinienne a lancé un appel à l’organisation panafricaine. « Nous attendons que vous nous appuyiez pour mettre fin à la colonisation d’Israël. L’Afrique peut faire beaucoup plus pour l’instauration de la paix dans notre région. » Il a terminé son intervention en remettant à Nkosazana Dlamini-Zuma l’Étoile de Jérusalem « pour la place qu’elle a occupé sur la scène africaine et ses efforts pour la juste cause du peuple palestinien ».

Le premier passeport panafricain
La cérémonie, qui a eu lieu lors de l’ouverture du sommet, se voulait symbolique. Idriss Déby Itno et Paul Kagame se sont vus remettre leur tout nouveau passeport africain par Nkosazana Dlamini-Zuma. « Ne négligez pas l’importance de ce moment, a déclaré Déby en brandissant son nouveau passe-muraille. C’est une étape historique. En le recevant, je me sens le Premier africain. Mon frère Paul est le deuxième…” a-t-il dit en plaisantant. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES