Une pétition internationale lancée pour la libération de…Khaf

Je vais commencer par présenter mes sincères condoléances a toute la Ummah Islamique et au monde entier pour la perte d’un grand homme de Dieu, notre Mame Cheikh ! Que Dieu Fasse que ses enseignements nous servent encore de leçons et que sa lumière nous accompagne toujours ! Que Dieu Agrée sa dévotion sur terre et en fasse un des compagnons de notre Vénéré Prophète Mohamed (PSL) ! Que Dieu Allège la tache a notre nouveau Khalif et a tous les Khalifs Généraux et représentants religieux de tout bord, qu’Il leur Accorde une longue vie pleine de santé !

Où est la rupture tant annoncée ?

Cela nous a fait mal de réapprendre avec sa disparition que notre Cheikh avait séjourné en prison pour ses convictions politiques. Au lieu de réparer cette injustice historique, Mr. Le boss, vous la perpétuez en gardant Khalifa Sall en prison contre les recommandations de Tivavoune. Où est la rupture tant annoncée Mr. Le Boss ?

Khalifa Sall n’a pas accompagné le Cheikh a sa dernière demeure et il a été privé du droit de présenter ses condoléances en personne et de partager le deuil avec sa famille religieuse.

Leçon non sue !

Mr. Le Boss, « Les marabouts sont des citoyens ordinaires » avait-on entendu dire au début de votre magistère. Vrai ou faux, l’attitude envers nos chefs religieux, grands régulateurs de la paix sociale au Sénégal, n’a pas tellement varié de cette citation sinon comment avoir refusé toutes les interventions venant de leur part pour Karim Wade pendant des années et n’y accéder que quand vous n’aviez plus aucun choix, après que notre pays se soit attiré la foudre des institutions de droit international ? La répétition est pédagogique, mais a-t-on vraiment besoin de revivre une histoire pareille pour enfin comprendre qu’on ne met pas les adversaires gênants en prison pour les éloigner de la scène politique ?

Décrets présidentiels contre « ndigueul » religieux !

Vous disposez de vos décrets présidentiels, de notre économie et de notre justice servis sur un plateau d’argent pour donner les honneurs, enrichir, protéger qui vous voulez en même temps, vous humiliez, faites arrêter et ordonnez la saisie des biens de qui vous voulez aussi (Aida Ndiongue, Abdoulaye Wade, Karim Wade, Khalifa Sall, Bamba Fall, et tant d’autres).

Et pourtant Mr. Le Boss, il suffirait d’un « décret » de nos « citoyens ordinaires » pour que non seulement tout cela cesse pour de bon mais aussi que les persécuteurs se retrouvent persécutés. Mais je prie et je suis confiante qu’ils ne le feront jamais parce qu’ils vivent a l’image de notre Vénéré Prophète (PSL) et prônent tous la paix et le pardon. Rien que pour cela, ils ne seront jamais pour nous des hommes ordinaires mais des représentants de Dieu sur terre. Ils seront respectés et écoutés de tout temps, sans qu’ils aient a distribuer des fonds politiques !

Resistance pacifique : signer les pétitions

Bref, les sénégalais vivant a l’étranger que nous sommes joignons nos voix à celles de nos frères et sœurs résidant au Sénégal pour dénoncer les abus qui se perpétuent de Mamadou Dia a nos jours !

Nous sommes résolus a sensibiliser, a protester, a informer dans les réseaux sociaux et nous signons des pétitions comme celle-ci : Oui, allez faire un tour sur cette page

http://www.thepetitionsite.com/fr/725/582/738/liberer-le-maire-de-la-ville-de-dakar-khalifa-sall/?taf_id=34538925&cid=fb_na

Et pendant que vous y êtes, lisez les centaines de témoignages qui viennent d’imminentes personnalités de l’opposition, des fils de la nation, citoyens lambda. Ils y écrivent tous, comme sur un mur de lamentation, leurs craintes, leurs angoisses, leur désaccord mais aussi leur mécontentement par rapport à ce qu’il est convenu d’appeler l’ « affaire Khalifa », symptôme de la grande maladie dont souffre votre magistère ! Hommage à cette opposition unie !

La diaspora ne se résigne pas encore !

Ce n’est pas quelques postes de députés qui nous feront taire. On a l’habitude de voir les sénégalais résidants aux Etats Unis parmi les premiers à réagir par des marches, des sit-in, des pancartes bref des manifestations de tout genre quand quelque chose ne va pas au pays.

Mr. Le Boss, notre silence n’est que circonstanciel et temporaire. Nous aimerions manifester comme nos compatriotes de France et de Genève mais a situation nouvelle, arme nouvelle. Nous n’avons pas encore dit notre dernier mot.

Notre centaine de frères et sœurs récemment rapatriés ont souffert de l’absence de soutien de leur gouvernement. Leurs vies sont sauves mais leurs dignités bafouées. Ils ne sont pas ceux a qui on a donné des prêts bancaires remboursables et difficilement vérifiables. Nous prions toujours pour la libération de nos frères malmenés dans les prisons du monde sans l’assistance de la nation. Nous pleurons nos morts dont les tombes sont a jamais perdues dans les mers et les sables du désert, par faute de débouchées ou d’espoir dans notre pays.

Nous tardons a avoir une banque des immigrés qui ne nous vole pas nos envois a cause du cours fluctuant du franc CFA encore dépendant du franc français.

Depuis nos logements de fortune, dans un climat parfois hostile, entre nos boulots super prenants, et nos conditions de vie difficiles pour certains, nous entendons que nos petro-CFA enrichissent une certaine frange de la population alors que nos parents et nos frères et sœurs restés au pays souffrent encore du sous emplois, de l’insécurité, de la terreur politique.

N’emprisonnez pas l’espoir des sénégalais !

Des leaders politiques comme Khalifa Sall et tant d’autres représentent l’espoir pour ce peuple opprimé.

De par sa gestion participative et inclusive, nous ne nous posons même pas la question de savoir si Khalifa Sall gère bien sa mairie depuis son lieu de détention mais en faites-vous autant du Sénégal entre deux avions et deux escales ?

Ceci n’est pas normal. Khalifa Sall est un élu du peuple, il n’est pas non plus un citoyen ordinaire du Sénégal.

A ceux qui ont la lourde tâche de juger Mr. Khalifa Sall, je vous souhaite un jour de pouvoir écrire vos mémoires en dignes fils de la nation mais aussi en hommes libres qui n’auront aucuns regrets devant les hommes mais aussi devant Dieu.

Ousmane Camara, ancien Président de la cour suprême disait a la page 122 de ses « Mémoires d’un juge Africain itinéraire d’un homme libre », je cite : « Je sais que cette haute Cour de Justice, par essence et par sa composition, a déjà prononcé la sentence avant même l’ouverture du procès. La participation de magistrats que sont le Président, le Juge d’instruction et le Procureur général ne sert qu’a couvrir du manteau de la légalité une exécution sommaire déjà programmée »

Je vous laisse aussi ces conseils d’actualité de Notre Regretté Mame Dabakh (Yalla na Yalla Yokeu leram, Tass niou si barkème », il disait a propos du vote de lois par les députés de l’assemblée nationale, » Bou ken andil Abdoul Aziz Ndaw lou doul deug, sounou lene presenter lou ngen wara voter na ngen ko sett, lane laye dioural Abdou Diouf si digantem ak peuple bi, ak loumou len di dioureul euleuk thia kanamou Yalla », pardonnez la traduction.

Mr. Le Boss, libérez les maires Khalifa Sall, Bamba Fall et leurs camarades. Aduna diaroul li et le peuple ne vous laissera pas faire, jugez-en par l’histoire. La paix sociale est une ressource nationale a exploiter par tous les moyens. Le Décret de Dieu est sans appel.

Sokhna.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES