Turquie : réactions internationales de soutien à Erdogan après le coup d’État manqué

De Barack Obama, à Angela Merkel, les réactions internationales de soutien à Recep Tayyip Erdogan se sont multipliées samedi, au lendemain de la tentative de putsch militaire avorté, visant à renverser le régime du président turc.

Les condamnations internationales à l’encontre des putschistes se sont multipliées samedi 16 juillet, au lendemain de la tentative de coup d’État militaire en Turquie visant à renverser le régime du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Tout comme l’Union Européenne, le président américain Barack Obama a appelé à soutenir le gouvernement turc "démocratiquement élu, faire preuve de retenue, éviter la violence et les effusions de sang". Washington est allé plus loin, en annonçant samedi que les États-Unis allaient aider Ankara dans l’enquête sur le putsch déjoué.

Samedi, devant une foule de milliers de partisans rassemblés à Istanbul, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est directement adressé aux États-Unis car les autorités turques accusent le prédicateur Fethullah Gülen, ancien allié d’Erdogan devenu son ennemi numéro un, d’être l’instigateur du putsch avorté. Or cet opposant turc est exilé aux États-Unis depuis plusieurs années, Washington ayant jusqu’ici toujours refusé de l’expulser. Les autorités américaines ont invité samedi le gouvernement turc à fournir des preuves de son éventuelle implication dans le coup d’État.

L’enjeu pour Washington est de taille, Ankara est un allié essentiel des États-Unis, qui utilisent la base turque d’Incirlik dans le cadre de la lutte contre les jihadistes de l’organisation de l’État islamique. Pourtant, samedi, la base aérienne d’Incirlik a été interdite d’accès et de sortie, et privée d’électricité, d’après le consulat des États-Unis à Adana (sud), ce qui complique les missions américaines contre l’EI en Syrie. Le ministre turc des Affaires étrangère, Mevlut Cavusoglu, a indiqué que des soldats officiant sur cette base militaire, étaient impliqués dans le coup d’État.

Merkel appelle au respect de l’État de droit

Dans le même temps, la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays entretient des liens étroits avec Ankara, du fait notamment de la présence d’une importante diaspora turque en Allemagne, a demandé que "l’État de droit" soit respecté en Turquie. Angela Merkel a condamné "de la façon la plus forte" la tentative avortée de putsch mais a appelé ce dernier à traiter les putschistes en respectant les règles de "l’État de droit".

"La démocratie, qui respecte les droits de tous et protège les minorités, en est la meilleure base", a encore insisté la chancelière à l’adresse du président turc, qu’elle ne cite pourtant à aucun moment dans son allocution prononcée devant les journalistes. L’Allemagne se tient aux côtés "de tous ceux qui, en Turquie, défendent la démocratie et l’État de droit", a-t-elle déclaré.

En France, François Hollande a jugé le président Erdogan en mesure de rétablir "entièrement" la situation dans son pays mais s’attend à une période de répression. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, qui a eu son homologue turc au téléphone pour évoquer la situation, a également condamné le coup de force en Turquie. Il a salué la "grande maturité" et le "courage" de la population turque qui s’est engagé "pour le respect de ses institutions".

Une condamnation qui ne signifie pas un soutien aveugle aux autorités d’Ankara. Dans une interview accordée dimanche à la chaîne de télévision France 3, Jean-Marc Ayrault a ainsi exprimé ses craintes. "Nous voulons que l’état de droit fonctionne pleinement en Turquie", a déclaré le chef de la diplomatie française, en ajoutant que le putsch raté ne donnait pas "un chèque en blanc" au président turc.

Soutiens du Qatar et de l’Arabie saoudite, nuance de l’Iran

Les déclarations de soutien au président turc se sont aussi multipliées au Moyen-Orient, où le Qatar, plus proche allié d’Ankara dans le Golfe, a félicité le président turc pour avoir mis en échec le putsch. L’Arabie saoudite s’est de son côté "réjouie du retour à la normale en Turquie sous la conduite du président Recep Tayyip Erdogan et de son gouvernement élu", a déclaré un responsable du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Rival régional de l’Arabie saoudite, l’Iran a félicité le peuple turc, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, pour "sa défense de la démocratie et de son gouvernement élu". Malgré son opposition à Ankara, Damas n’a pas commenté le coup d’État militaire raté, qui a toutefois été relayé dans les médias officiels.

La Russie, quant à elle, a insisté sur "les risques pour la stabilité régionale et internationale" que cette tentative de putsch accroissait.

Avec AFP et Reuters




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES