Turquie : Erdogan et l’AKP ont les coudées franches pour gouverner

Résultat quelque peu inattendu lors du scrutin législatif anticipé, dimanche, en Turquie : les 54 millions d’électeurs turcs ont confortablement réinstallé au pouvoir l’AKP, qui dirige le pays depuis treize ans. Cinq mois après les élections de juin qui s’étaient soldées par la perte de la majorité absolue pour le parti de Recep Tayyip Erdogan, le cauchemar de l’instabilité et de la recherche de coalition s’éloigne.

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

Eprouvé par le faux pas de juin dernier, l’AKP a sauvé la mise et son chef, le Premier ministre Ahmet Davutoglu, a sauvé sa chemise. Avec 312 sièges sur 550 au Parlement, le Parti de la justice et du développement dispose d’une majorité qui lui permettra de gouverner confortablement.

« Les résultats de cette élection montrent que notre nation a pris le parti de l’environnement de stabilité et de confiance qu’avaient menacé les élections du 7 juin », s’est félicité le président Recep Tayyip Erdogan dans un communiqué diffusé dimanche soir.

Une Constitution intouchable

Mais ce résultat inespéré ne suffira pas à assouvir le grand rêve du chef de l’Etat d’instaurer un régime présidentiel fort et de diriger le pays en maître absolu, puisqu’il lui aurait fallu une majorité qualifiée de 330 sièges pour soumettre cette réforme à un référendum, ou de 367 sièges pour l’adopter directement au Parlement. Le président Erdogan a adressé ses félicitations à son Premier ministre, probablement reconduit dans ses fonctions, et a estimé que cette victoire était un message fort adressé à la rébellion kurde du PKK.

Le HDP sauve sa représentation

Pourtant, le parti pro-kurde HDP a lui aussi réussi à préserver de justesse sa représentation au Parlement, et devient le troisième parti du pays. Dans la soirée, son président, Selahettin Demirtas, a promis de continuer à lutter contre la répression du peuple kurde, mais il ne paraît plus en mesure de proposer la relance des négociations pour une solution au problème kurde.

Par ailleurs, l’opposition laïque du Parti républicain du peuple (CHP) demeure la deuxième force du politique du pays, et améliore même son score du 7 juin avec un peu plus de 25 % des suffrages.

Ces élections ont eu lieu après des semaines de violences, mais à l’approche du scrutin, une trêve unilatérale a été décrétée, il y a trois semaines, par la guérilla kurde du PKK. Cela n’empêche pas l’armée de mener de temps à autres des opérations et des bombardements ponctuels, ce qui nous a été confirmé par des habitants de la région ces derniers jours.

Par ailleurs, les militaires ont imposé de vaste « zones de sécurité », ce qui inquiète les défenseurs des droits de l’homme, rencontrés ici à Diyarbakir dans le sud-est. Un député kurde, interrogé hier soir, après l’annonce des résultats, estime que la situation sécuritaire dans la région dépend à présent de l’attitude du prochain gouvernement. Choisira-t-il de relancer une offensive militaire ? Ou au contraire de renouer les fils du dialogue ? L’AKP et les Kurdes ont entamé un processus de paix en 2012, celui-là même que l’on a vu s’interrompre quand les autorités turques ont lancé ce qu’elles appellent une « guerre contre le terrorisme ».

Dans un communiqué publié cette nuit, le chef de l’Etat Recep Tayyip Erdogan a affirmé que le résultat des élections adresse un « message » à la guérilla kurde du PKK : « L’oppression et l’effusion de sang ne peuvent coexister avec la démocratie. ». RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES