Turquie : Erdogan et l’AKP ont les coudées franches pour gouverner

Résultat quelque peu inattendu lors du scrutin législatif anticipé, dimanche, en Turquie : les 54 millions d’électeurs turcs ont confortablement réinstallé au pouvoir l’AKP, qui dirige le pays depuis treize ans. Cinq mois après les élections de juin qui s’étaient soldées par la perte de la majorité absolue pour le parti de Recep Tayyip Erdogan, le cauchemar de l’instabilité et de la recherche de coalition s’éloigne.

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

Eprouvé par le faux pas de juin dernier, l’AKP a sauvé la mise et son chef, le Premier ministre Ahmet Davutoglu, a sauvé sa chemise. Avec 312 sièges sur 550 au Parlement, le Parti de la justice et du développement dispose d’une majorité qui lui permettra de gouverner confortablement.

« Les résultats de cette élection montrent que notre nation a pris le parti de l’environnement de stabilité et de confiance qu’avaient menacé les élections du 7 juin », s’est félicité le président Recep Tayyip Erdogan dans un communiqué diffusé dimanche soir.

Une Constitution intouchable

Mais ce résultat inespéré ne suffira pas à assouvir le grand rêve du chef de l’Etat d’instaurer un régime présidentiel fort et de diriger le pays en maître absolu, puisqu’il lui aurait fallu une majorité qualifiée de 330 sièges pour soumettre cette réforme à un référendum, ou de 367 sièges pour l’adopter directement au Parlement. Le président Erdogan a adressé ses félicitations à son Premier ministre, probablement reconduit dans ses fonctions, et a estimé que cette victoire était un message fort adressé à la rébellion kurde du PKK.

Le HDP sauve sa représentation

Pourtant, le parti pro-kurde HDP a lui aussi réussi à préserver de justesse sa représentation au Parlement, et devient le troisième parti du pays. Dans la soirée, son président, Selahettin Demirtas, a promis de continuer à lutter contre la répression du peuple kurde, mais il ne paraît plus en mesure de proposer la relance des négociations pour une solution au problème kurde.

Par ailleurs, l’opposition laïque du Parti républicain du peuple (CHP) demeure la deuxième force du politique du pays, et améliore même son score du 7 juin avec un peu plus de 25 % des suffrages.

Ces élections ont eu lieu après des semaines de violences, mais à l’approche du scrutin, une trêve unilatérale a été décrétée, il y a trois semaines, par la guérilla kurde du PKK. Cela n’empêche pas l’armée de mener de temps à autres des opérations et des bombardements ponctuels, ce qui nous a été confirmé par des habitants de la région ces derniers jours.

Par ailleurs, les militaires ont imposé de vaste « zones de sécurité », ce qui inquiète les défenseurs des droits de l’homme, rencontrés ici à Diyarbakir dans le sud-est. Un député kurde, interrogé hier soir, après l’annonce des résultats, estime que la situation sécuritaire dans la région dépend à présent de l’attitude du prochain gouvernement. Choisira-t-il de relancer une offensive militaire ? Ou au contraire de renouer les fils du dialogue ? L’AKP et les Kurdes ont entamé un processus de paix en 2012, celui-là même que l’on a vu s’interrompre quand les autorités turques ont lancé ce qu’elles appellent une « guerre contre le terrorisme ».

Dans un communiqué publié cette nuit, le chef de l’Etat Recep Tayyip Erdogan a affirmé que le résultat des élections adresse un « message » à la guérilla kurde du PKK : « L’oppression et l’effusion de sang ne peuvent coexister avec la démocratie. ». RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

logo article

France : Edouard Philippe reconduit à Matignon, départ de Richard Ferrand

20/06/2017 par :

Au lendemain du second tour des législatives, le Premier ministre français Edouard Philippe a (...)

logo article

Procès des « biens mal acquis » : Teodorín Obiang loin du prétoire pour le premier jour de son procès

20/06/2017 par :

Le premier procès des « biens mal acquis » s’ouvre ce lundi 19 juin à Paris. Absent, le prévenu (...)

logo article

Le groupe djihadiste Nusrat Al-Islam revendique l’attaque du campement Kangaba

20/06/2017 par :

Le groupe djihadiste Nusrat Al-Islman a revendiqué l’attaque de dimanche dernier au campement (...)

logo article

Rwanda : quand les militaires français recevaient l’ordre de venir en aide aux génocidaires en débandade

20/06/2017 par :

Dans sa prochaine livraison, à paraître le 28 juin, la revue XXI apporte des informations (...)

logo article

Il a plu en Antarctique, c’est une première et c’est extrêmement inquiétant

18/06/2017 par :

Tel est le constat d’une étude des climatologues américains de la Scripps Institution of (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES