Triste mais pas surpris...des réponses de Mimi Touré, Latif Coulibaly et Macky Sall.

Depuis l’intervention médiatique de Idrissa SECK à Touba d’il y a 20 jours, les responsables du gouvernement et de l’APR tentent toujours de lui apporter la réplique, sans convaincre.
Le jour du Magal de Touba notre cher Président – Leader Idrissa Seck a émis un cri du cœur depuis l’intérieur du pays pour les sans voix. En 15 minutes de micros tendus par des journalistes, Idrissa SECK a démackyllé 2 ans de discours creux et vils.
Son intervention se résume en :
- Une défaillance de la diplomatie sénégalaise qui n’est pas du tout sur le registre d’une diplomatie gagnant-gagnant (le Sénégal doit faire un effort pour protéger l’Arabie Saoudite et le Sénégal devait pouvoir solliciter des visas en plus pour nos pèlerins bloqués à Dakar).
- Un président qui s’énerve sur son entourage (veut dire simplement que son entourage est incompétent, ou sa ligne d’action et sa vision politique ne sont pas comprises par son entourage : tout cela démontre une incapacité de Macky SALL dans sa gestion des affaires du pays).
En voulant étouffer ce cri de cœur de Idrissa SECK, les responsables de l’APR ont pris d’assaut tous les médias du pays et de la diaspora pour faire plaisir au chef et surtout pour garder leur place auprès de ce chef.
Ainsi, dans une société où rien n’est plus important que le travail et la consommation, les hommes et les femmes ne se sentent plus obligés de penser au-delà de leurs intérêts particuliers de consommateurs et de militants.
Pour Mimi Touré :
Je lui rappelle ces quatre échecs :
Echec : d’avoir ressuscité la CREI en tant que ministre de la justice et aujourd’hui les résultats de cet organe judiciaire se comptent sur un doigt tendu (Karim WADE prisonnier politique) et pourtant le régime politique auquel appartenait K. WADE comptait plus de 200 directeurs généraux de société, de plus 80 Ministres nommés, j’en passe et pourtant il est le seul à s’être enrichi illicitement. Je trouve cela assez singulier.
Echec : en tant que Premier Ministre car un premier ministre qui fait des résultats concrets n’est jamais débarqué.
Echec : de son entrée en politique devant Khalifa SALL dans son propre bureau de vote.
Echec : de la manière dont elle a tiré d’affaire son mari (qui a fait outrage à un agent des forces de l’ordre. Maintenant au Sénégal quand on fait outrage à un agent de la police, on appelle, on demande pardon et le délit est classé sans suite : Merci Mme la ministre de justice de la gouvernance vertueuse de nous montrer voix à suivre).
Pour Latif Coulibaly :
Je lui rappelle que Idrissa SECK l’a impression :
Le 18 décembre 2005, quand Latif coulibaly a pris en haleine pendant plus de 2 heures d’horloge tout un auditoire à l’amphithéâtre des Sciences de la terre de l’université Pierre et Marie CURIE (Paris6 - Jussieu), pour nous parler du courage, de la vision et de la trajectoire politique de Idrissa SECK, nous étions loin de penser que notre conférencier d’alors allait porter aujourd’hui ce manteau qui ne lui va pas du tout.
A l’issu de cette conférence organisée par le CACVP (Collectif Africain Contre les Violences Politiques) un trophée a été remis à M. Coulibaly pour son courage journalistique d’être venu défendre cet homme politique qui l’a toujours impressionné et dont Latif lui-même ne voulait pas qu’il soit jeté dans les poubelles de l’histoire politique de notre pays.
En marge de cette conférence, M. Coulibaly m’a dédicacé son livre intitulé : ’’Sénégal -Affaire Me Sèye : un meurtre sur commande’’ en ces termes « Mapaté, Au nom du combat commun pour la démocratie et la vérité ». Aujourd’hui je ne suis pas sûr qu’il soit toujours dans ce même combat.
Pour Macky SALL :
Je vous rappelle en tant que sénégalais :
Votre promesse de réduire votre mandat encours de 7 à 5 ans, tenue devant les sénégalais et réitérée à deux reprises en France aux cotés de deux Présidents français différents à l’Elysée mérite d’être mise en œuvre.
Que tous les sénégalais attendent des réponses claires et justes devant l’immensité des accusations du journal le Monde concernant le dossier Lamine Diack et le financement de votre campagne électorale de 2012 (tout le monde vous écoute…).
De nous éclairer sur les 7 milliards de Taïwan, gérés et distribués par vos soins.
Que Idrissa SECK a toujours dit qu’il ne voulait pas vous encombrer. Et pendant deux ans il vous a laissé gouverner mais le pays est resté Macky. Tous les sénégalais auront à l’esprit les 3 pénibles années de votre gestion. Aujourd’hui en tant chef de l’opposition sénégalaise, Idrissa Seck est dans son rôle d’opposant (point de démocratie dans un pays sans une opposition reconnue).
Ainsi, Idrissa SECK qui est un homme digne de foi, qui n’a jamais eu de complexes à dire ces ambitions pour le Sénégal. Son ambition première reste et demeure : ETRE PRESIDENT du SENEGAL qui est pour lui un sacerdoce et non un privilège.
Gaston Bachelard disait : « Rien ne va de soi, Rien n’est donné, Tout est construit ».
Que si vous lisez le paragraphe 2 de la page 13 du livre de Latif Coulibaly intitulé : « Affaire Me Sèye : un meurtre sur commande », vous devait libérer les détenus politiques et journalistes.
Bref, triste mais pas surpris : en voulant faire renoncer à Idrissa SECK de s’attaquer aux véritables causes de nos angoisses et de la souffrance des Sénégalais qui lui est insupportable, nous rappelons simplement que sa défense de la république est une œuvre permanente. Rewmi et son leader ne peuvent pas abandonner le dessein de nos aïeux, celui de faire du Sénégal, un pays libre. Un pays libre de choisir ses dirigeants, libre de choisir sa religion.
Le gouvernement de Macky Sall ne doit pas être fier car il lui reste encore tant à revoir de ses pratiques, de sa politique et tant à faire pour nos concitoyens.

Rewmi et son Président-Leader sont plus que jamais fiers d’être des sénégalais de cette République Debout pour rappeler à Macky ses devoirs.

Mapaté NDIAYE
Militant Rewmi – France.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES