Terrorisme : épargnée jusque-là par la tempête jihadiste, la Côte d’Ivoire reste en alerte

Pour le moment, la Côte d’Ivoire ressemble à un lac calme, épargné par la tempête jihadiste qui secoue le monde et la sous-région. Pourtant, les menaces sont prises au sérieux par Abidjan.

À commencer par celles qui émanent de la frontière avec le Mali où, en juin, des attaques dans les localités maliennes de Misseni et Fakola (à une vingtaine de kilomètres du territoire ivoirien) ont laissé craindre le pire. Alors que tous les préfets du nord du pays étaient mis en alerte, l’Assemblée nationale ivoirienne adoptait dans l’urgence et à l’unanimité une loi renforçant considérablement les pouvoirs de la police et des services de renseignements pour lutter contre le terrorisme.

Des actions menées conjointement par les forces de sécurité et de renseignement des deux pays ont ensuite permis d’arrêter en territoire ivoirien puis d’extrader sept jihadistes maliens soupçonnés d’avoir participé à ces attaques. Ces suspects appartiendraient à la katiba Khalid Ibn Walid, la « branche » Sud-Mali du groupe islamiste Ansar Eddine. Une unité combattante dirigée surtout par des Maliens mais aussi constituée, selon les informations recueillies par Jeune Afrique, de cadres ivoiriens. « Nous savons aujourd’hui que lors de ces récents événements un petit groupe de jihadistes venus du Mali est brièvement entré en Côte d’Ivoire, au niveau de Tengréla, avant de repartir, confirme une source sécuritaire ivoirienne. Parmi eux se trouvaient des imams radicaux originaires de cette région de Côte d’Ivoire, et qui y ont gardé des liens, des contacts. »

Une menace prise au sérieux

Signe que la menace est réelle, l’Union africaine (UA) a aussi décidé de renforcer sa représentation dans le pays en dépêchant sur place un conseiller militaire et de sécurité chargé de coordonner la lutte contre le terrorisme entre l’institution et la Côte d’Ivoire. Une fonction assumée par Malamine Konaré – fils de l’ex-chef d’État Alpha Oumar Konaré, ancien commandant de l’armée malienne, qui était jusqu’à récemment conseiller militaire et de sécurité de l’UA au Tchad.

La Côte d’Ivoire est une cible pour les jihadistes, explique William Assanvo
« Compte tenu de ses positions géographique, économique et diplomatique, la Côte d’Ivoire est une cible pour les jihadistes, explique William Assanvo, chercheur principal au bureau de Dakar de l’Institut d’études de sécurité (ISS). Il y a tellement de circulation, de liens entre des peuples qui sont les mêmes de part et d’autre de la frontière qu’il est difficile d’y mesurer pour le moment la présence des jihadistes. Il faut pourtant une vigilance accrue, car il y a le précédent Boko Haram. Il faut se souvenir que l’émergence de ce mouvement a été progressive. Les jihadistes avaient commencé par établir des cellules dormantes, n’affichant pas de volonté de mener des actions visibles avant de les activer petit à petit et d’atteindre leur niveau de violence actuel. »

Des inquiétudes renforcées par la présence en Côte d’Ivoire – confirmée par plusieurs sources, dont un militaire haut gradé français – de prédicateurs pakistanais du mouvement Jama’at Tabligh, présenté comme pacifiste mais dont les activités, anciennes dans d’autres pays, comme au Mali, ont déjà été dénoncées comme un facteur de radicalisation religieuse dans la société. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES