Terrorisme : épargnée jusque-là par la tempête jihadiste, la Côte d’Ivoire reste en alerte

Pour le moment, la Côte d’Ivoire ressemble à un lac calme, épargné par la tempête jihadiste qui secoue le monde et la sous-région. Pourtant, les menaces sont prises au sérieux par Abidjan.

À commencer par celles qui émanent de la frontière avec le Mali où, en juin, des attaques dans les localités maliennes de Misseni et Fakola (à une vingtaine de kilomètres du territoire ivoirien) ont laissé craindre le pire. Alors que tous les préfets du nord du pays étaient mis en alerte, l’Assemblée nationale ivoirienne adoptait dans l’urgence et à l’unanimité une loi renforçant considérablement les pouvoirs de la police et des services de renseignements pour lutter contre le terrorisme.

Des actions menées conjointement par les forces de sécurité et de renseignement des deux pays ont ensuite permis d’arrêter en territoire ivoirien puis d’extrader sept jihadistes maliens soupçonnés d’avoir participé à ces attaques. Ces suspects appartiendraient à la katiba Khalid Ibn Walid, la « branche » Sud-Mali du groupe islamiste Ansar Eddine. Une unité combattante dirigée surtout par des Maliens mais aussi constituée, selon les informations recueillies par Jeune Afrique, de cadres ivoiriens. « Nous savons aujourd’hui que lors de ces récents événements un petit groupe de jihadistes venus du Mali est brièvement entré en Côte d’Ivoire, au niveau de Tengréla, avant de repartir, confirme une source sécuritaire ivoirienne. Parmi eux se trouvaient des imams radicaux originaires de cette région de Côte d’Ivoire, et qui y ont gardé des liens, des contacts. »

Une menace prise au sérieux

Signe que la menace est réelle, l’Union africaine (UA) a aussi décidé de renforcer sa représentation dans le pays en dépêchant sur place un conseiller militaire et de sécurité chargé de coordonner la lutte contre le terrorisme entre l’institution et la Côte d’Ivoire. Une fonction assumée par Malamine Konaré – fils de l’ex-chef d’État Alpha Oumar Konaré, ancien commandant de l’armée malienne, qui était jusqu’à récemment conseiller militaire et de sécurité de l’UA au Tchad.

La Côte d’Ivoire est une cible pour les jihadistes, explique William Assanvo
« Compte tenu de ses positions géographique, économique et diplomatique, la Côte d’Ivoire est une cible pour les jihadistes, explique William Assanvo, chercheur principal au bureau de Dakar de l’Institut d’études de sécurité (ISS). Il y a tellement de circulation, de liens entre des peuples qui sont les mêmes de part et d’autre de la frontière qu’il est difficile d’y mesurer pour le moment la présence des jihadistes. Il faut pourtant une vigilance accrue, car il y a le précédent Boko Haram. Il faut se souvenir que l’émergence de ce mouvement a été progressive. Les jihadistes avaient commencé par établir des cellules dormantes, n’affichant pas de volonté de mener des actions visibles avant de les activer petit à petit et d’atteindre leur niveau de violence actuel. »

Des inquiétudes renforcées par la présence en Côte d’Ivoire – confirmée par plusieurs sources, dont un militaire haut gradé français – de prédicateurs pakistanais du mouvement Jama’at Tabligh, présenté comme pacifiste mais dont les activités, anciennes dans d’autres pays, comme au Mali, ont déjà été dénoncées comme un facteur de radicalisation religieuse dans la société. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES