Terrorisme : ces pays africains qui partent en guerre contre le voile intégral

Guinée, Cameroun, Tchad : pour se prémunir des attaques terroristes, ils sont de plus en plus nombreux à s’attaquer au voile intégral. Ou du moins à lancer le débat, quitte à susciter la polémique. Tour d’horizon.

Ces derniers mois, les annonces se sont multipliées sur le voile intégral. Après les interdictions au Congo et au Tchad ou celles, partielles, au Cameroun, le débat agite désormais d’autres États africains.

À l’image du Sénégal, où le port du niqab est pourtant rare. Lors du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique les 9 et 10 novembre 2015, Macky Sall avait dénoncé les « pratiques qui ne correspondent ni à nos traditions, ni à notre conception de l’islam », citant le voile intégral.

Un sujet sensible

Une prise de position qu’il a rappelé au Mali, après l’attentat de Bamako du 20 novembre, tout en prenant soin de préciser qu’aucune interdiction n’avait pour l’heure été décrétée. Tout comme Alpha Condé, qui a lui aussi lancé le débat en Guinée après l’attaque du Radisson Blu. À Dakar comme à Conakry, ces déclarations suscitent débats et polémiques.

« C’est un sujet très sensible », confirme le ministre et conseiller en communication de Macky Sall. « Mais il faut rappeler qu’il s’agit là d’un enjeu sécuritaire et non religieux », poursuit El Hadj Hamidou Kassé, admettant que le voile intégral est « très marginal au Sénégal ».

D’autres pays, à l’instar de la Tunisie, ont de leur côté choisi de renforcer les contrôles envers les femmes portant le niqab. Une situation qui prévaut également au Gabon, majoritairement chrétien mais menacé au nord par des infiltrations de combattants de Boko Haram.

C’est d’ailleurs le risque que fait planer le groupe terroriste nigérian, rallié à l’État islamique, qui a conduit une poignée de pays à prendre des mesures contre le niqab. À l’exception du Nigeria, berceau et cible privilégiée du groupe terroriste.

Que dit la loi dans les pays concernés ?
Pour des informations précises sur la législation en vigueur, cliquez sur le pictogramme attribué à chaque région :

Comment l’interdiction du port de voile intégral est-elle justifiée ?
Tous les pays évoquent des impératifs sécuritaires, dans un contexte marqué par la recrudescence d’attentats. Mais c’est surtout le mode opératoire de Boko Haram – des femmes kamikazes parfois intégralement voilées – qui a déclenché les interdictions.

« Plusieurs jeunes filles servent de bombe humaine. Certaines sont endoctrinées pour devenir des combattantes et commettre des atrocités », expliquait récemment Geneviève Garrigos, la présidente d’Amnesty International France à Jeune Afrique. Dans certains cas, les femmes kamikazes, parfois des fillettes, n’ont pas conscience de porter sur elles des charges explosives, quand d’autres sont droguées, affirmaient les autorités camerounaises à Jeune Afrique.

Un mode opératoire différent de celui employé par les Shebab dans les pays de la Corne de l’Afrique, ou encore des groupes djihadistes qui frappent régulièrement le Mali, où les combattants sont majoritairement des hommes. Même chose en Tunisie, où les derniers attentats du Bardo et de Sousse ont là aussi été perpétrés par des hommes.

À LIRE AUSSI :Mali : Bamako dans le viseur des groupes terroristes
Des mesures efficaces ?
Au Tchad, l’interdiction pure et simple du voile intégral n’a pas créé de remous, même si elle n’a pas empêché un attentat sanglant sur le marché central de N’Djamena le 11 juillet dernier, commis par un kamikaze caché sous un voile intégral.

« La situation est exceptionnelle », souligne Mahamat Nour Ahamed Ibedou, secrétaire général de la Convention tchadienne pour la Défense des droits. « Cette mesure s’est avérée efficace : quelques contrôles ont mené à des arrestations », fait-il savoir.

Quant aux pays où le port du niqab n’est pas une pratique ancrée dans la société, l’intérêt d’une telle mesure est parfois remise en cause. « C’est une mesure cosmétique : le voile intégral est très peu porté au Congo, et les contrôles semblent quasi inexistants », souligne Paul-Marie Mpouélé, leader de la société civile et coordinateur de la plate-forme d’opposition « Sauvons le Congo ». Avant d’assurer que le Congo, voisin du Cameroun, n’est pas à l’abri de Boko Haram. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES