Terrorisme à Ouagadougou : les rescapés témoignent de l’horreur

Qu’ils soient proches des victimes ou rescapés des attaques de l’hôtel Splendid de Ouagadougou, vendredi soir, tous racontent le même cauchemar.

Le Burkina sous le choc après avoir été frappé par la terreur jihadiste
Le ciel semble être tombé sur la tête d’Olivier, un expatrié résident au Burkina depuis quatre ans. Devant le balai incessant des pompes funèbres qui enlèvent les corps des victimes au café-restaurant Cappuccino, sous la surveillance des gendarmes armés, le jeune Français accompagné d’un ami burkinabé cherche désespérément des nouvelles de son collègue qui était au Cappuccino au moment des attaques, vendredi 15 janvier en début de soirée.

« Je n’ai pas de ses nouvelles depuis hier. Ses numéro ne sonnent pas. J’ai fait le tour des hôpitaux Yalgado et Blaise Compaoré mais il n’y est pas », lâche-t-il plein d’inquiétude, en nous demandant si l’on s’en est sorti indemne. Puis, finalement il se décide à aller voir du côté des cliniques privées. Comme lui, les proches de victimes des attaques perpétrées par un commando jihadiste au Cappuccino et à l’hôtel Splendid sont dans la détresse. Et ceux qui ont survécu à cette barbarie le sont davantage encore.

150 rescapés au Stade du 4-Août

Réunis et pris en charge au Stade du 4-Août, au quartier Gounghin, les quelques 150 rescapés racontent les mêmes scènes d’horreur. Rose Dabiré, 26 ans , employée du Cappuccino, est traumatisée par la violence inouïe qui s’est déchaînée sur son lieu de travail. Assise sur une planche aux abords du Stade du 4-Août, les mains sur la tête, elle a le regard vide. Elle raconte avoir vu des corps baigner dans leur sang. « Ce sont les militaires français qui nous ont libérés ce matin », raconte Rose Dabiré.

Trois hommes armés

Sali Coulibaly, une commerçante de 52 ans officiait dans sa boutique sise à un pas du maquis « Taxi Brousse » quand les assaillants ont pris d’assaut ce bar très animé. Celui qui est devant moi tenait un long fusil. J’ai frôlé la mort », explique-t-elle, ajoutant les avoir vus tirer sur la foule. L’un d’eux, précise-t-elle, était clair, grand et enturbanné alors que les deux autres avaient la peau noire.

Une description qui concorde avec celle de Ludovic. Cet architecte d’intérieur qui exécute les travaux de réfection de l’hôtel Yibi, mitoyen au café Cappuccino, parle également de trois individus armés. Selon lui, le chef avait des traits maghrebins, mesurait un peu plus d’1,80 m et portait une chemise bleu-rouge avec un jean. « Nous étions en première ligne et j’ai vu trois terroristes armés foncer sur le café », dit-il, expliquant avoir eu son salut en s’échappant par son chantier.

Tirs en rafale

Enfin, Jean Luc Soulama, rescapé du Splendid Hôtel où il y etait pour une réunion associative au 4e étage, dit que les crépitements des armes à feu ont été entendus entre 19 h 40 et 19 h 45, heures locales. « Le ministre Clément Sawadogo était avec nous. Quand les terroristes sont montés, ils ont tiré en rafale. Il y a eu cinq blessés parmi nous », assure-t-il. Son boubou en bazin est encore maculé du sang d’un de ses voisins blessés. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES