Tchad : victime d’un viol collectif, Zouhoura brise le silence

À 16 ans, elle est devenue un symbole et l’assume avec courage : Zouhoura, jeune Tchadienne victime d’un viol collectif dans son pays, réclame que "justice soit faite" pour elle et "pour toutes les femmes" violées restées murées dans le silence.

À LIRE AUSSI

Tchad - Céline Narmadji : « Les manifestants expriment un ras-le-bol populaire »
Tchad - Céline Narmadji : « Les manifestants expriment un ras-le-bol populaire »
Silhouette frêle, traits délicats, Zouhoura a bouleversé le Tchad par son histoire, qui a jeté des milliers de jeunes manifestants dans les rues ces dernières semaines.

Le 8 février, alors qu’elle part au lycée avec une amie, à N’Djamena, une voiture aux vitres teintées s’arrête brusquement. À son bord, cinq jeunes garçons. Elle le saura plus tard, ils font partie de la jeunesse dorée de ce pays très pauvre.

« Ils m’ont prise par le cou et m’ont jetée dans la voiture », témoigne Zouhoura, d’une voix encore enfantine. Émue, elle bute sur les mots. « Ils m’ont emmenée de force en dehors de la ville… vous connaissez la suite ».

Il n’y a jamais eu de justice avant [pour punir] le viol d’une femme tchadienne.
Combattre l’impunité

Revenue lundi en France, où elle a déjà vécu de 2009 à 2015 chez des parents, elle a décidé de s’exprimer en public vendredi à Paris pour combattre l’impunité dont bénéficient les auteurs de crimes sexuels au Tchad.

« Il n’y a jamais eu de justice avant (pour punir) le viol d’une femme tchadienne », dit-elle à l’AFP, les yeux hauts sous son foulard imprimé de nuances de gris. « Je ne suis pas la seule victime. Il y a d’autres femmes, des filles qui ont été violées – que je connais – et elles sont restées anonymes, elles n’ont rien dit ».

Encouragée par son père, un opposant au régime installé depuis longtemps à Nancy, dans l’est de la France, Zouhoura, elle, a décidé de parler. « Je m’attendais à ce qu’il dise : ‘attend, il faut qu’on règle ça en famille’ mais non, il n’a pas hésité. Il m’a dit ‘va porter plainte’ ».

« Au Tchad, pas de justice »

Au Tchad, les représentants des forces de l’ordre auxquels elle se confie, « au début, n’ont pas réagi ». Un sujet tabou, des agresseurs fils de hauts dignitaires du régime. « Je parlais, je parlais. Ils m’ont menacée ».

Furieux de voir Zouhoura porter plainte, ses violeurs diffusent des photos de l’agression sur les réseaux sociaux. Mais ces clichés de la jeune fille nue, en larmes, bouleversent le pays.

Malgré le régime sécuritaire du président Idriss Deby Itno, qui laisse très peu d’espace à l’opposition, des centaines de lycéens manifestent à N’Djamena, le 15 février. Il sont violemment dispersés par la police anti-émeute. L’un d’eux, Abbachou Hassan Ousmane, 17 ans, est tué par balle.

Les jours qui suivent, le mouvement de contestation s’étend à d’autres villes. D’autres jeunes manifestants sont blessés, 17 sont arrêtés.

Voir tant de Tchadiens manifester, jusqu’à Londres ou Washington, « ça m’a encouragée », dit Zouhoura.

Quand les autorités « ont vu que les gens manifestaient et que ma photo circulait partout sur les réseaux sociaux, elles ont vite arrêté les criminels ».

Les cinq violeurs présumés, parmi lesquels trois fils de généraux, et quatre complices présumés, dont un fils du ministre des Affaires étrangères, sont interpellés.

Mais Zouhoura doute qu’ils soient jugés un jour. « Au Tchad, il n’y a pas de justice. (…) Je ne suis même pas sûre qu’ils soient en prison ». « Je veux que justice soit faite, que cela ne se reproduise plus », insiste l’adolescente.

Voix qui s’étrangle parfois, larme qui coule, parler de ce viol en public, témoigner devant des journalistes lui coûte. Mais « il fallait le faire, c’était nécessaire », assure d’un ton raffermi Zouhoura qui veut « continuer ce combat » et, après, peut-être, reprendre ses études brutalement interrompues. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES