Tchad : l’ancien ministre des Affaires étrangères Tidjani Thiam candidat à la présidentielle

Alors que les préparatifs de l’élection présidentielle du 10 avril vont bon train au Tchad, un nouveau candidat se lance dans la course : Tidjani Thiam. L’ancien ministre des Affaires étrangères a annoncé lundi sa candidature à Jeune Afrique.

Après le chef de l’État, Idriss Déby Itno, et l’ancien Premier ministre Joseph Djimrangar Dadnadji, qui a été investi le 13 février par son parti, le Cadre d’action populaire pour la solidarité et l’unité de la République (CAP-SUR), Tidjani Thiam a lui aussi décidé de se lancer dans la course à la présidentielle.

L’ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement de transition de Goukouni Weddeye a annoncé, lundi 15 février, en exclusivité à Jeune Afrique, qu’il se portait candidat indépendant pour le scrutin qui se tiendra le 10 avril prochain.

Pour l’alternance et une limite à un seul septennat
« Il faut que les Tchadiens acceptent l’alternance », a-t-il expliqué en assurant être favorable à une limite d’un seul mandat de sept ans pour le chef de l’État. « Cela fait quand même 25 ans que nous sommes sous la même présidence, tout le monde reconnaît que c’est trop », a-t-il ajouté, estimant avoir l’impression que, depuis la concertation nationale de 1993, le Tchad n’avait pas avancé.

Affirmant avoir été poussé par la « jeunesse tchadienne », Tidjani Thiam espère se poser en rassembleur. « En tant que chef de la diplomatie du gouvernement de transition, j’ai eu à concilier plusieurs courants politiques du Tchad et personne ne s’en est plaint », argue-t-il. « Je présente un programme ouvert et j’espère que les adhésions vont venir de tous côtés. Je suis prêt à partager ».

La bonne gouvernance au centre
« Si la chose publique avait été bien gérée, le Tchad s’en serait sorti, au niveau de l’éducation, de la santé, de l’autosuffisance alimentaire… », regrette le candidat, qui a d’ores et déjà dévoilé dix propositions axées sur la jeunesse, la sécurité et la bonne gouvernance, qu’il estime essentielles pour relancer l’économie.

Tidjani Thiam affirme en outre n’avoir aucune inquiétude quant aux moyens à sa disposition pour faire campagne. « Le problème des finances va se poser mais si je n’étais pas en mesure de réunir les moyens, je ne me serais pas lancé », assure-t-il. Malgré l’absence d’un parti à ses côtés, il se sait fort de ses connexions à l’international, en Occident ou au Moyen-Orient.

Ancien conseiller d’Amadou Toumani Touré au Mali ou d’Idriss Déby Itno au Tchad, Tidjani Thiam a en effet été également, à deux reprises, proche du poste de directeur Afrique au Fonds monétaire international (FMI). Et il est aujourd’hui président de l’Association pour la promotion des activités pétrolières en Afrique.

« Pourquoi pas » une intervention en Libye, si nécessaire
Ancien ami personnel de Mouammar Kadhafi, Tidjani Thiam garde donc en mémoire l’intervention en Libye comme une erreur, qu’il a lui-même vécu sous les bombes. Il n’est pourtant pas catégoriquement opposé à une nouvelle aventure militaire sur les anciennes terres des Kadhafi.

« Si une intervention est nécessaire, alors pourquoi pas ? Mais il faut avant tout privilégier la politique afin d’aider les Libyens qui ont souffert de l’absence de Kadhafi », explique-t-il. « Si le problème libyen n’est pas réglé, c’est le monde entier qui est en danger », ajoute-t-il.

Pas fan de la CPI
Enfin, Tidjane Thiam ne serait pas contre un retrait des pays africains de la CPI, dont il n’est pas un grand admirateur. « Pour le moment, c’est une coquille vide uniquement destinée aux Africains », estime-t-il. « L’Afrique a raison de juger juger les Africains sur son sol », ajoute encore le candidat, évoquant le procès d’Hissène Habré, au Sénégal.

Et de conclure : « Nous verrons si nous, Africains, sommes à la hauteur. Tout dépend de ce qui va se passer à Dakar ». JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES