TROIS QUESTIONS À : CHEIKH BAYE MBAYE NIASS, PRESIDENT MOUVEMENT SUXALI SINE-SALOUM (M3S) « MÉDINA BAYE N’ACCEPTERA PLUS D’ÊTRE UTILISÉE À DES FINS POLITICIENNES »

La tournée agricole du président de la République dans le bassin arachidier continue de faire des vagues. Cette tournée présidentielle est diversement appréciée par les fils du Sine-Saloum. Selon le président du Mouvement Suxali Sine-Saloum (M3S), Cheikh Baye Niass, cette tournée était une campagne déguisée. Le petit fils de Baye Niass a dénoncé les promesses non tenues du Chef de l’État envers la cité religieuse de Médina Baye.

Entretien réalisé par Cheikh NDONG

Quel bilan faites-vous de la tournée agricole du Président Macky Sall dans le bassin arachidier ?

Ce n’est pas une tournée économique ou agricole, c’était une campagne déguisée. Si vraiment c’était le cas, il aurait dû amener les agriculteurs du matériel agricole comme les tracteurs qu’il avait promis. Le Président Macky Sall avait promis mille tracteurs aux paysans pour les aider à booster leurs productions. Donc s’il fait une tournée économique ou agricole, sans les tracteurs ou du matériel agricole pouvant permettre aux paysans d’augmenter leur production, on ne saurait l’appeler comme telle. En plus, le Président de la République aurait donné la parole aux paysans, afin qu’ils s’expriment sur leurs difficultés. Par exemple, à Taïba Niassène, aucun paysan n’a pris la parole devant lui pour exposer les difficultés des paysans. Cela veut dire que la tournée était plus politique qu’économique ou autre chose. Car les paysans n’ont pas exprimé leurs doléances au Président, et ce dernier ne leur a pas demandé leurs difficultés et ne leur a pas dit ce qu’il comptait faire pour les aider à se développer. En plus de cela, le Président Sall est rentré de sa tournée sans dire aux paysans que le prix du kilogramme d’arachide va passer de tant à tant pour leur redonner espoir. Dans le cadre des conseils des ministres délocalisés, le Président avait promis à la région de Kaolack, 250 milliards Cfa. Le Premier ministre a dit que 60% de cette somme ont été déjà injectés, mais aucun kaolackois ne peut dire qu’il a vu une seule réalisation dans ce cadre. C’est toujours à l’état de promesse. Et cela ne peut plus continuer. Il faut que les autorités de ce pays, le Président Sall à leur tête, arrêtent de promettre des choses à Kaolack alors qu’elles n’en font rien. Les populations de Kaolack ne doivent plus accepter ce manque de considération et ressemble plus à un manque de respect. Alors que Kaolack a tout donné au Président de la République. Il y a gagné toutes les élections et largement. Donc rien ne justifie ce mépris à l’endroit de Kaolack. Il avait promis de réhabiliter le Port de Kaolack, actuellement, il ne parle que du Port de Foudiougne qui se trouve dans sa région. Il avait aussi promis de construire le marché de Kaolack, jusqu’à présent rien. En plus de cela on a une mairesse (ndlr Mariama Sarr), qui ne fait rien pour Kaolack. Elle passe tout son temps à donner des marchés à son propre mari, c’est le cas du marché de Médina Baye.

Est-ce que les responsables et les leaders d’opinion n’ont pas une part de responsabilité dans cette situation que traverse Kaolack ?

C’est vrai qu’ils ont une certaine responsabilité dans cette situation, mais ce que nous demandons, c’est l’État qui l’avait promis. Les responsables politiques sont certes responsables, mais le premier des responsables c’est le Président Macky Sall qui n’a manifesté aucune volonté pour changer le visage de Kaolack. C’est pourquoi, nous avons décidé de nous engager en créant le M3s, car nous savons que personne ne viendra développer notre région à notre place. C’est dans ce cadre que nous avons mis en œuvre des programmes pour aider les jeunes et les femmes de Kaolack à travers des fermes agricoles modernes. Nous formons les femmes en transformation de fruits et légumes. Ces programmes permettront aux jeunes qui s’adonnent au maraîchage de travailler douze mois sur douze. Là aussi, l’État doit nous aider, parce que le deuxième problème de Kaolack, à part l’assainissement, c’est les inondations. L’État devait nous aider à avoir des bassins de rétention et nous pouvons utiliser l’eau stockée pour le maraîchage

Qu’en est-il de la modernisation de Médina Baye initié par le Chef de l’État dans le cadre son programme de modernisation des foyers religieux ?

On ne peut pas parler de Kaolack sans Médina Baye. À chaque fois que le Président de la République vient à Kaolack, il cherche un prétexte pour se rendre à Médina Baye. Il est venu à Kaolack pour poser la première pierre de l’université El hadji Ibrahima Niass, elle devait ouvrir ces portes ce mois d’octobre ; jusqu’à présent rien n’a été fait sur le site. Le Président avait promis de continuer les travaux de la Maison des hôtes (Keurou gan) que la famille et les talibés avaient commencé bien avant son accession au pouvoir. Arrivé au pouvoir, il n’a fait que des promesses à la cité religieuse de Médina Baye. Il n’a fait que quelques travaux de finition pour la résidence et a voulu l’inaugurer profitant de la soi disante tournée agricole. Je fais partie de ceux qui avaient dit que non seulement le Président Macky Sall ne va pas inaugurer cette infrastructure, mais ne dois pas poser ses pieds à Médina Baye, parce que nous n’accepterons plus que notre foyer religieux soit utilisé à des fins politiciennes. C’est lui qui s’est engagé à moderniser les foyers religieux en y injectant des milliards. On a vu ce qu’il a fait à Tivaouane et à Touba, et c’est normal mais pourquoi Médina Baye doit être en reste. Je ne suis pas contre ce qu’il a fait dans les autres foyers religieux, mais Médina Baye doit être traité à sa juste dimension. Le Chef de l’État est tenu de faire preuve d’équité dans le traitement qu’il réserve aux familles religieuses. C’est tout ce que je lui demande. Je ne parle pas au nom de la famille, mais en tant que petits fils de Baye Niass.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES