TRANSFERT DES DEUX TERRORISTES : Le Forum des Justiciables émet des réserves

Dans un communiqué diffusé le lundi 4 avril 2016, le département de la Défense américain a annoncé le transfèrement de Salam Abdoul Salam et Oumar Khalif Mouhamed Abu Bakr Oumar du centre de détention de la baie de Guantanamo au Gouvernement du Sénégal. Deux Libyens détenus à Guantanamo sans procès depuis 14 ans, pratiquement depuis l’ouverture de cette prison en Janvier 2002 pour accueillir des suspects des attentats du 11 septembre 2001. Ces deux libyens âgés respectivement de de 55 ans et 44 ans, nous dit le New York Times, avaient des liens avec Al Qaida et un groupe libyen des combattants islamiques. Aujourd’hui, les USA se disent reconnaissants à l’égard du Gouvernement du Sénégal pour son geste humanitaire et sa volonté de soutenir les efforts américains de fermer la prison de Guantanamo. Promesse exprimée par le Président Barack Obama durant sa campagne présidentielle en 2008.
Le Sénégal est certes un pays de la "Téranga" mais cela ne justifie nullement le fait
d’accorder l’asile humanitaire à d’anciens combattants de guerre d’Afghanistan et
présumés spécialistes de la fabrication de bombe et d’autres explosifs et surtout qu’ils ont été détenus pendant 14 ans dans un centre de détention réputé d’accueillir les personnes qualifiées de combattant illégal, capturées par l’armée américaine dans les différentes opérations qu’elle mène à l’étranger en ( Afghanistan, Iraq) contre des militants et terroristes islamiques. D’ailleurs, pour rappel, le Président Obama avait soutenu après sa première investiture à la présidence en 2009, qu’il est insensé de dépenser 3 millions de dollars par prisonnier pour conserver une prison que le monde condamne et que les terroristes utilisent pour recruter. Donc, le président Obama, au delà des charges financières jugées énormes que leur coûte Guantanamo, reconnait lui-même que cette prison constitue une menace pour la sécurité interne des Américains. En ce sens qu’il sert de base de recrutement des terroristes. C’est certainement ce qui a poussé le Congrès américain à s’opposer à plusieurs reprises à la fermeture de Guantanamo. Le Congrès américain n’a jamais accepté que ces présumés terroristes retournent sur le sol américain. Pour dire vrai, l’octroi de l’asile humanitaire à ces deux libyens suscite de nombreuses interrogations de la part des Sénégalais.

§ Pourquoi l’Etat du Sénégal a accepté d’accorder l’asile humanitaire à des
présumés terroristes ?

§ Qu’est ce qui justifie aujourd’hui l’opportunité d’une telle décision ?

§ Pourquoi ils ne sont pas transférés vers leur pays d’origine ou vers les USA qui
les avaient emprisonnés ?

§ Si les Américains lâchent ces anciens détenus dans la nature après 14 ans de
détention qui ne s’appuieraient pas sur des preuves tangibles, pourquoi nous les
refile-t-on sous prétexte d’un asile humanitaire ?

§ Pourquoi mettre le peuple sénégalais devant le fait accompli ?

§ Existe t-il une contre-partie ou des dividendes contre cet asile humanitaire ?

§ Qui de l’Etat du Sénégal ou les USA leur prendra en charge ?

Autant de questions que le peuple sénégalais se posent en dépit des tentatives
laborieuses d’explications voire de justifications improvisées par le ministre de la Justice,
Me Sidiki Kaba et son homologue de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Aujourd’hui,
rien ne justifie cette décision unilatérale prise par le président de la République et
approuvée par les membres de son Gouvernement. Une décision prise dans un contexte où nos voisins de la sous-région, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, jadis éloignés des foyers terroristes, viennent d’être frappés en plein fouet par des attaques inhumaines et atroces que rien ne justifie.
Le Sénégal, qui vient de célébrer son indépendance, avec faste, sous le sceau « … des défis sécuritaires », se doit de rester vigilant, tout en menant une politique sécuritaire, faite de la prévention, de l’anticipation et de la prospective. La réalité politique qui prévaut en ce moment, nous impose une neutralité positive à l’égard des politiques bellicistes, souvent initiées par les grandes puissances étrangères.
Alors, au regard de ce qui précède nous invitons le President de la République à revoir sa position sur cette affaire car nous ne pensons pas qu’accorder un asile humanitaire à des présumés spécialistes de la fabrication de bombe et d’autres explosifs, contribuera à relever le défi sécuritaire dont nous faisons face. Vive le Sénégal !



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES