TERRORISME : Les Sénégalais ne sont pas bien sécurisés selon les américains

Le rapport annuel sur le terrorisme et le contre terrorisme du Gouvernement Américain vient de sortir le 2 juin.Il fait le point sur les forces et faiblesses pays par pays en matière de lutte contre le terrorisme. Pour cette année, le Sénégal est listé comme un pays qui a des acquis et beaucoup de lacunes. En exclusivité, Dakaractu vous propose l’intégralité du rapport sur le Sénégal.

Vue d’ensemble : Le Gouvernement du Sénégal a continué à prendre une position ferme contre le terrorisme, au moment ou les activités terroristes au niveaux international et régionale indiquent que le Sénégal lui-même pourrait devenir de plus en plus une cible pour des attaques terroristes. Le gouvernement a travaillé en étroite collaboration avec l’armée et des services de répression Américains pour renforcer ses capacités de lutte contre le terrorisme. Le risque d’extrémisme violent et l’activité terroriste au Sénégal proviennent de menaces transnationales en raison de la présence des militaires sénégalais dans plusieurs théâtres d’opérations, y compris la Mission des Nations Unies pour la stabilisation multidimensionnelle intégrée au Mali (MINUSMA).

En matière de la législation, de l’application de la loi et la sécurité des frontières : Le Sénégal n’a pas de législation globale de lutte contre le terrorisme. En 2007, cependant, le gouvernement a modifié le Code criminel pour établir des infractions pénales pour des actes terroristes tels que définis dans la Convention sur la prévention et la lutte contre le terrorisme de l’Union Africaine. Le résultat de cet amendement, l’article 279 du code pénal, permet à l’Etat de poursuivre un individu ou un groupe qui « engage volontairement un acte de trouble à l’ordre public ou le fonctionnement normal des institutions nationales et internationales, par l’intimidation ou la terreur." La peine maximale est la prison à vie.

La gendarmerie du Sénégal, la police nationale, des douanes, et les organisations nationales de renseignement manquent de capacité à détecter, dissuader et prévenir les actes de terrorisme dans leur propre territoire.Le Sénégal travaille à améliorer sa capacité d’application de la loi en participant à des efforts multilatéraux, tels que le Forum mondial antiterroriste (de la GCTF) Initiative et les programmes de l’UA et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la sécurité des frontières. Le Sénégal a également participé à la lutte antiterroriste du gouvernement Américain sur des programmes de renforcement des capacités, tels que le Département du Programme d’aide Antiterrorisme de l’État, et a reçu un financement conséquente et une formation importante du gouvernement français.

Les autorités sénégalaises ont identifié le manque de ressources aux frontières et la coopération régionale comme les principales failles de sécurité. Les zones dans la partie méridionale et orientale du pays ont beaucoup moins de ressources pour détecter et dissuader les extrémistes de voyager à travers cette zone. En outre, il y a un manque de coopération inter-institutions et une coordination entre plusieurs des entités gouvernementales qui traitent avec le terrorisme.

Les importantes mesures d’application de la loi prises contre les terroristes en 2015 comprenaient l’arrestation de plusieurs chefs religieux qui ont été accusés d’avoir des liens avec des organisations terroristes telles que Boko Haram et Al-Qaïda. En Octobre, la police a procédé à plusieurs arrestations afin de maîtriser un réseau d’extrémistes violents associés avec le chef présumé de Boko Haram Makhtar Diokhané.

Sur la lutte contre le financement du terrorisme : Le Sénégal est membre du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest, un organisme régional d’action financière. L’unité du renseignement financier du Sénégal, l’Unité nationale de traitement des informations financières, est un membre du Groupe Egmont. Au niveau régional, le Sénégal met en œuvre le plan de lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme (LAB / CFT) cadre utilisé par les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Parmi les pays de l’UEMOA, le Sénégal a été le premier à utiliser le cadre juridique régional de LAB / CFT.

Le Sénégal n’a pas adopté de nouvelles lois ou réglementations sur la lutte contre le financement du terrorisme en 2015, ni poursuivi toute personne en vertu de leurs règlements de LBC / FT 2009. Pour plus d’informations sur le blanchiment d’argent et les crimes financiers, voir le contrôle international des stupéfiants Rapport sur la stratégie 2016 (Inscr), Volume II, le blanchiment d’argent et les crimes financiers : http://www.state.gov/j/inl/rls/nrcrpt/index .htm.

Sur le plan de la lutte contre l’extrémisme violent : Les traditions culturelles et religieuses fortes ont fait que la société sénégalaise résiste aux idéologies extrémistes violentes. L’Islam au Sénégal est organisé autour de plusieurs confréries influentes qui sont généralement tolérantes et ne prêchent pas une idéologie extrémiste. Ces confréries sont également assez résistantes face aux influences extérieures. Le gouvernement a tendu la main à ces confréries pour combattre l’extrémisme violent.

Sur le plan de la Coopération internationale et régionale : Le Sénégal est membre de l’ONU, l’UA, la CEDEAO, l’OCI, et le Partenariat Trans-Sahara de Countre-terrorisme. Le gouvernement participe également à la capacitation du Sahel Groupe de travail régional du Sahel du GCTF et a accueilli le Sommet des forces terrestres d’Afrique 2015, en collaboration avec le Commandement africain des Etats-Unis. Sénégal a accueilli un deuxième Forum international annuel sur la paix et la sécurité en Novembre. En mai, le président Macky Sall a été élu en tant que président de la commission de la CEDEAO et a mis la coopération de sécurité régionale au sommet de son agenda.SOURCE DAKARACTU




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES