TERRORISME : L’émir d’Aqmi annonce le ralliement de Mokhtar Belmokhtar

Abdelmalek Droukdel, l’émir d’Aqmi, annonce le ralliement d’Al-Mourabitoune et de son chef Mokhtar Belmokhtar. Il revendique également la prise d’otages à l’hôtel Radisson de Bamako en novembre dernier. Une alliance qui s’est donc concrétisée dans le sang le 20 novembre lors de la prise d’otages dans la capitale malienne.
La double revendication du Radisson et l’incorporation d’Al-Mourabitoune, dirigé par Mokhtar Belmokhtar, sont annoncées par Droukdel dans un message audio de 14 minutes intitulé « L’édifice inébranlable ».

Le divorce entre les deux hommes avait été consommé il y a trois ans. Un document du conseil de la shura d’Aqmi, daté d’octobre 2012 et retrouvé par Associated Press, donnait des détails fournis sur l’état exécrable de leurs relations. Il était reproché à Belmokthar une longue liste de griefs : il ne répond pas au téléphone, boude les réunions, n’achète pas d’armes comme il s’y était engagé et négocie mal les rançons.

Un renfort de poids

Quelques semaines plus tard, Belmolkthar claquait la porte de son organisation. Il voulait se placer sous le commandement direct d’al-Qaïda central sans passer par Aqmi, selon des experts. Lemine Ould Salem, auteur d’un ouvrage sur Belmokthar, explique que ce dernier avait mal vécu d’être placé sous l’autorité de feu Abou Zeid.

Son retour dans le giron d’Aqmi est une très bonne nouvelle pour l’organisation, estime l’expert. Car Moktar Belmokhtar dispose d’un vaste réseau s’étendant de la Mauritanie à la Libye, en passant par le Niger. Il est aussi l’un de ceux qui possèdent le plus grand arsenal. « C’est l’un des premiers jihadistes qui, au lendemain du début de l’insurrection libyenne, se sont rendu en Libye dans le but de s’approvisionner en armes. Et ses hommes ont pris le contrôle de plusieurs casernes dans le sud de la Libye », rappelle Lemine Ould Salem. Sans compter sa légitimité historique. « C’est le jihadiste qui ces vingt dernières années a mené le plus grand nombre d’actions », indique l’expert.

Réunifier les rangs

Pour Lemine Ould Salem, il faut voir dans ce ralliement une tentative d’al-Qaïda d’unir ses forces pour empêcher l’organisation Etat islamique de prendre le contrôle des zones dans lesquelles elle se trouve. Ainsi, dans le nord de la Libye, les rivalités entre les deux mouvements terroristes sont si vives que les accrochages sont réguliers. « D’ailleurs, le groupe Etat islamique a récemment mis à prix la tête de Belmokhtar. Il y a eu aussi une tentative d’assassinat de Belmokhtar par des hommes de l’organisation Etat islamique », pointe le spécialiste.

Al-Qaïda fait par ailleurs face à de nombreuses défections. Certains de ses membres ont rejoint l’organisation Etat islamique parce qu’elle montre désormais plus de capacité d’action. Isolé dans les montagnes de Kabylie, l’émir Abdelmalek Droukdel a ainsi vu partir vers l’EI des dizaines de combattants dont des proches lieutenants au sein du mouvement Jund al-Khalifa, auteur notamment de l’assassinat du francais hervé Gourdel en semptembre 2014. « Al-Qaïda est obligée de montrer aujourd’hui qu’elle reste une organisation crédible », juge Lemine Ould Salem. Des dissidences vers l’EI ont été annoncées également par voie de communiqués au sein des proches de Mokhtar Belmokhtar.

Ces derniers mois, les deux leaders jihadistes les plus recherchés du Sahel avaient chacun plusieur fois appelé à l’unité et renouvelé leur allégeance à al-Qaïda et ont donc choisi de mettre un terme à leurs différends et de resserer les rangs sous cette bannière pour laquelle ils combattent depuis près de vingt ans en Algérie et en Afghanistan. RFI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES