Syrie : Moscou poursuit son offensive diplomatique

Après plus de trois semaines de bombardements de l’aviation russe en Syrie, Moscou semble passer à l’offensive sur le front diplomatique. Après avoir reçu Bachar el-Assad à Moscou, la diplomatie russe rencontre ce vendredi le secrétaire d’Etat américain John Kerry et ses homologues turc et saoudien, les plus farouches adversaires du régime syrien, pour des pourparlers à Vienne.

Lors de son intervention publique jeudi, Vladimir Poutine a admis que les frappes de l’aviation russe combinées à l’offensive terrestre syrienne étaient néanmoins insuffisantes à éliminer les terroristes de Syrie, rapporte Muriel Pomponne, notre correspondante à Moscou. Il a également répété que l’action militaire actuelle doit déboucher sur un processus politique. Lors de sa visite à Moscou, Bachar el-Assad aurait acquiescé. Et pour Moscou, le renforcement des institutions étatiques en Syrie favoriserait ce dialogue.

C’est pour discuter de ces deux thèmes - lutte commune contre le terrorisme et processus politique comprenant le maintien du régime en place - que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov rencontre ce vendredi ses homologues américain, saoudien et turc, trois pays qui ont vertement critiqué la poignée de main Assad-Poutine. Le président russe les a d’ailleurs appelés, de même que les responsables égyptiens et jordaniens, juste après avoir remis Bachar el-Assad dans l’avion pour Damas.

Car si son intervention militaire permet à Moscou de reprendre l’initiative sur le dossier syrien, les Russes savent que les frappes n’auront qu’un temps et que la diplomatie devra retrouver sa place. Mais les Saoudiens n’apprécient pas les bombardements russes contre les groupes qu’ils soutiennent, et les Turcs sont vent debout contre une alliance entre les Russes et les Kurdes, comme Moscou l’envisage. Les discussions de Vienne risquent donc d’être tendues.

Les positions des quatre participants

Quel est le rôle du président Assad dans une solution de paix pour la Syrie ? Sur ce point central, les divergences sont nettes entre les participants, relève notre correspondant à Vienne, Christian Fillitz, même si tous sont d’accord qu’il ne pouvait y avoir une solution militaire en Syrie.

A Berlin, où il a rencontré son homologue allemand Franck-Walter Steinmeier et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu jeudi, John Kerry a répété qu’il n’était pas question de maintenir le président syrien au pouvoir, une opinion partagée par les ministres saoudien et turc.

En revanche, Vladimir Poutine affirme que le président syrien serait prêt à entamer le dialogue avec les opposants qui le souhaitent. Quant à son maintien au pouvoir, ce serait aux Syriens d’en décider par des élections transparentes, a dit le président russe.

La rencontre de Vienne débutera avec un entretien en tête-à-tête entre John Kerry et Sergueï Lavrov. Ensuite, ils seront rejoints par leurs homologues saoudien Adel al-Jubei et turc Feridun Sinirlioglu.

■ Analyse

Trois semaines de bombardements intensifs n’auront pas suffi à inverser de manière significative le rapport de force entre les troupes loyalistes et la rébellion. Pour l’heure, l’armée syrienne et les miliciens qui la soutiennent n’ont réussi à avancer qu’au sud d’Alep et dans le nord de Homs. Sur les autres fronts, en particulier dans les provinces d’Idleb et de Hama, la rébellion parvient à contenir l’offensive appuyée dans les airs par l’aviation russe.

Plusieurs éléments peuvent expliquer cette résistance plus vigoureuse qu’anticipée par Moscou et par Damas : d’abord la faiblesse de l’armée syrienne, faiblesse que les bombardements russes ne suffisent pas à compenser. Ensuite, l’utilisation des fameux missiles anti chars, livrés par l’Arabie saoudite et par les Etats-Unis à certains groupes anti-Bachar el-Assad.

Pour le moment, l’offensive lancée par le régime syrien n’a donc pas encore donné de résultats tangibles, mais il est beaucoup trop tôt pour mesurer l’impact sur le long terme des bombardements russes. Et selon des sources militaires syriennes, citées par l’Agence France Presse, il faudra attendre plusieurs mois avant d’évaluer les résultats de l’offensive en cours. RFI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES