Sénégal : les détracteurs de Macky Sall unis dans l’adversité… seulement dans l’adversité

Accusant le chef de l’État de tous leurs maux, ses détracteurs semblent oublier les petits et gros problèmes qui, dans leurs rangs mêmes, les affaiblissent.

« Mon rôle, c’est de tout faire pour réduire l’opposition à sa plus simple expression, mais dans les règles d’éthique et de comportement politique. » En s’adressant à la presse sénégalaise, en avril, Macky Sall n’avait pas fait mystère de la recette qu’il comptait concocter pour prolonger son mandat présidentiel. Un discours que l’opposition sénégalaise n’a pas oublié. Du Parti démocratique sénégalais (PDS, d’Abdoulaye Wade) à Rewmi (Idrissa Seck), en passant par l’AJ/PADS (Mamadou Diop Decroix) ou l’Union centriste du Sénégal (UCS, d’Abdoulaye Baldé), les détracteurs de Macky Sall en sont convaincus : leur principal adversaire cherche à les dissoudre dans l’acide politique.

Refus – par l’indéfectible allié du chef de l’État, Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale – d’homologuer le groupe parlementaire unitaire de l’opposition présenté par la direction du PDS, lui préférant celui du réformateur Modou Diagne Fada – récemment exclu du parti d’Abdoulaye Wade. Débauchage régulier d’opposants, le dernier en date étant Djibo Leyti Kâ. Allégations récurrentes reprochant au camp présidentiel de chercher à fausser les prochaines échéances électorales en tripatouillant à son profit les commissions chargées de renouveler les millions de cartes d’identité qui arriveront à expiration en 2016… L’opposition accuse Macky Sall de tous les maux. Mais, en s’attachant presque exclusivement à diaboliser le chef de l’État, n’entrave-t-elle pas quelque peu sa propre capacité d’introspection ?

Les anti-Macky ont pour mentor Abdoulaye Wade, un nonagénaire deux fois président et qui réside une bonne partie de l’année à Versailles
Certes, le Cadre de concertation des leaders de l’opposition (C2O) est parvenu à susciter un rassemblement transpartisan qui, à défaut de compenser une position ultraminoritaire à l’Assemblée nationale, augure de possibles alliances électorales en vue des législatives – et, le cas échéant, de la présidentielle – qui se tiendront en 2017. Mais la volonté du clan Wade de faire mordre la poussière à Modou Diagne Fada, jeune réformateur qui milite pour un renouvellement des instances du PDS, s’est traduite par un mélodrame parlementaire (deux listes distinctes déposées pour un même groupe). Lequel a abouti à l’invalidation de la liste officielle du parti et de ses nouveaux alliés.

Second problème de taille, qui ne doit rien à Macky Sall, celui du leadership. Idrissa Seck ayant disparu des radars depuis dix-huit mois et son parti ayant longtemps fait cavalier seul, il est difficile de ne pas le constater : les anti-Macky ont pour mentor Abdoulaye Wade, un nonagénaire deux fois président et qui réside une bonne partie de l’année à Versailles, en région parisienne. Le fils de ce dernier, Karim, candidat officiel du PDS à la présidentielle, ne sortira de prison qu’en 2019. Derrière ce tandem familial, il existe bien quelques ténors susceptibles de contribuer à placer Macky Sall en ballottage. Mais au vu de la dernière présidentielle, où seulement cinq candidats (dont deux sont aujourd’hui aux côtés de Macky Sall) ont dépassé les 7 %, laissant des miettes à leurs rivaux, l’opposition, aussi bruyante et déterminée soit-elle, aura fort à faire pour détrôner le président sortant. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES