SUITE AUX AVEUX DE LAMINE DIACK : Macky doit démissionner de la Présidence de la République

Les révélations de Lamine Diack devant les enquêteurs de l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) sont suffisamment graves. Et le président Macky SALL qui ne cesse de dénoncer la corruption, l’argent facile et le gain indus devrait prendre toute ses responsabilités en démissionnant de ses charges de Chef de l’Etat du Sénégal. L’ancien président Lamine DIACK a déclaré avoir financé l’Opposition lors des élections locales en 2009 et lors de la présidentielle de 2012. L’Ofnac et le Tracfin doivent s’auto saisir.

« Lamine Diack, 82 ans et président de l’IAAF, la Fédération internationale d’athlétisme, de décembre 1999 à août 2015, lâche une bombe. «  Je vous ai dit qu’il fallait à cette période gagner la “bataille de Dakar”, c’est-à-dire renverser le pouvoir en place dans mon pays, le Sénégal, explique-t-il, dans une allusion aux élections présidentielle et législatives, en février et juillet 2012, sur lesquelles il entend peser en faveur de l’opposition. Il fallait pour cela financer notamment le déplacement des jeunes afin de battre campagne, sensibiliser les gens à la citoyenneté. (…) J’avais donc besoin de financements pour louer les véhicules, des salles de meetings, pour fabriquer des tracts dans tous les villages et tous les quartiers de la ville. M. Balakhnichev [président de l’ARAF, la Fédération russe d’athlétisme] faisait partie de l’équipe Poutine et à ce moment il y avait ces problèmes de suspension des athlètes russes à quelques mois des championnats du monde en Russie. Nous nous sommes entendus, la Russie a financé. C’est Balakhnichev qui a organisé tout ça. Papa Massata Diack [l’un des fils de Lamine Diack] s’est occupé du financement avec Balakhnichev.  » a révélé le journal.
On comprend maintenant pourquoi le président Lamine DIACK était engagé aux côtés des jeunes de Reubeuss et Niaye Thioker qui s’opposaient à la construction du stade Assane DIOUF. Mieux, Lamine Diack avait ébruité sa candidature à la présidentielle de 2012 dans la presse pour mieux convaincre ses bailleurs russes.
« Le deal s’est conclu «  fin 2011, à trois mois des élections présidentielles  » sénégalaises. «  Quand j’ai sollicité une aide de la part de Balakhnichev, ajoute Diack, je lui ai dit que pour gagner les élections, il me faudrait environ 1,5 million d’euros.  » lit on dans le journal.
Au Sénégal, l’Ofnac doit ouvrir une enquête pour identifier tous les leaders de l’Opposition d’alors qui avaient reçu de l’argent parce que Lamine Diack les a tous mouillés. Le journal écrit : « Entendu le 29 novembre par le juge Renaud Van Ruymbeke, Lamine Diack, qui fut maire de Dakar (1978-1980) et vice-président de l’assemblée nationale sénégalaise (1988-1993) a réitéré ses propos, revenant plus longuement sur ses différends avec l’ex-président Abdoulaye Wade («  J’ai continué à me battre pour que Wade soit battu  »). Mais Diack ne livre presque aucun détail supplémentaire au juge sur les modalités financières de ce pacte. Dans ses réponses, il glisse tout de même que l’argent «  venait nécessairement du gouvernement  » russe et que «  oui  », les opposants sénégalais ont bien reçu cette aide. Lors des élections sénégalaises de 2012, le président sortant Wade a perdu face à Macky Sall. En août 2015, le président sénégalais avait élevé Diack au rang de commandeur de l’ordre national du Lion et avait pris sa défense en novembre après sa mise en examen.

«  Nous n’avons reçu aucun financement de M. Lamine Diack et a fortiori de la Russie, assure au Monde, El Hadj Kassé, ministre sénégalais chargé de la communication de la présidence. Notre campagne, nous l’avons financée à partir de nos propres ressources, de nos militants. Nous n’avons pas mené une campagne à l’américaine, tous les Sénégalais peuvent en témoigner.  »
Cette affaire est une vraie entreprise de corruption qui a mouillé les hautes autorités de l’Etat du Sénégal. Le président Macky SALL doit rendre sa démission parce qu’il est désormais disqualifié à parler de corruption ou d’enrichissement illicite après ces révélations de Lamine DIACK.




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES