SENEGAL : Pétrole, sport et arrangement entre amis pour les gros contrats chinois : Révélations

Commençons par le Président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse. C’est l’histoire d’un investisseur français, fraudeur du fisc, Pierre Achach condamné le 3 décembre 2015 par la XXXIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris dans le cadre des investigations lancées par le parquet financier sur les fraudeurs du fisc des listings HSBC d’Hervé Falciani et de son ami et associé, vieux routard de la vie politique sénégalaise et ancien représentant de l’ONU, qui rafle de juteux marchés pétroliers.

Mais l’intérêt de ce dossier de fraude fiscale réside également dans son volet corruption, qui lève le voile sur les pratiques en Afrique centrale d’une société d’exploration pétrolière européenne.
Plusieurs investisseurs de renom sont mêlés à ce scandale, au premier rang desquels figure donc Moustapha Niasse, actuel président de l’Assemblée nationale sénégalaise et ancien envoyé spécial de l’ONU en République démocratique du Congo.

La société d’exploration pétrolière au cœur de la tourmente a vu le jour en septembre 2004. Son nom : Surestream Petroleum. Fondée par Moustapha Niasse et son bras droit et ami Pierre Achach, l’entreprise remporte aisément en 2006 et 2008 d’importants marchés l’autorisant à explorer les sous-sols du grand lac Tanganyika, territoire à cheval sur le Burundi, la République du Congo, la Tanzanie et la Zambie, convoité par les plus grandes firmes mondiales. La célérité avec laquelle Surestream a pu s’implanter dans la région a toujours paru étrange, mais le résultat des investigations menées dans le cadre des révélations sur les comptes de la banque HSBC depuis mars 2011 dépeint aujourd’hui les pratiques corruptrices de cette entreprise opaque. (Médiapart a enquêté sur le sujet).

Venons-en maintenant au Candidat puis Président Macky Sall. Le candidat soutenu par des « amis » bienveillants russes via le Sénégalais Lamine Diack, ex-patron de la fédération internationale d’athlétisme, mis en examen pour corruption et blanchiment, dans le scandale sur des cas de dopage étouffés moyennant finances. Lamine Diack est soupçonné d’avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d’athlètes russes, en échange d’argent, selon des révélations du Monde. Argent qui aurait servi à financer la campagne de l’opposition d’une élection en 2012 au terme de laquelle le Candidat Macky Sall est sorti vainqueur.

Et une fois élu, le Président Macky Sall, le pourfendeur de la corruption « du régime Wade » dont il mit le fils en prison, devient lui-même pourfendeur de la bonne gouvernance et de la transparence. Ainsi, peut-on parler de véritables arrangements entre amis pour de gros contrats chinois ?

Introduite auprès de Macky Sall par les premiers cercles du Président Gabonais Ali Bongo, ami et soutien dès sa candidature, la société chinoise CRBC a remporté de juteux contrats au Sénégal. Comme elle en a remporté au Gabon.

L’agent et « homme des basses besognes » de la CRBC, Carlos Ramjanali, est en contact direct avec le président sénégalais et, au Gabon, avec Maixent Accrombessi, le Dircab du Président Gabonais. Carlos Ramjanali n’est pas salarié de CRBC mais seulement un de ses agents !!! Cependant, il signe des lettres officielles de la CRBC !!!! Ce qu’il n’a pas le droit de faire.

Au Sénégal, on se pose certaines questions dans le cercle restreint des hommes d’affaires locaux. Qu’est ce que les hommes d’affaires Gaby Peretz et Abdoulay Sylla font-ils dans l’entourage Président Macky Sall ? Quel rôle jouent-ils dans ses activités ?

Qui sont les hautes autorités de la République impliquées dans les sociétés créées à Dubai et Hong Kong par Carlos Ramjanali ? Il s’agit de Gemini Managment, Services SA, Po Box 40253 Dubai UAE et de Solution Plus Holdings Ltd 48 Hill Wood Road Tsimshatsui Hong Kong.

Au Gabon, c’est le Dircab présidentiel Maixent Acrombessi qui serait à la manœuvre utilisant les mêmes sociétés à Dubaï et Hong Kong que son ami Carlos Ramjanali aurait mises en place.

Liaison Sénégal-Gabon ???? Evelyne Diatta, épouse d’origine sénégalaise de Maixent Accrombessi, est l’ex-directrice de la communication de la première dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba. Son ami et associé est le sénégalo-malien Seydou Kane (arrêté et mis en examen récemment à Paris).

Mais quels sont les projets remportés par CRBC dans ces pays ? Remportés par CRBC grâce aux facilitations locales diverses appuyées par les générosités de son agent Carlos Ramjanali !

Au Gabon, il s’agit du contrat pour la Construction de la route Port Gentil – Omboué : 93 kms d’autoroute pour un total de 663 millions de US dollars.

Au Sénégal, il s’agit du contrat pour autoroute Thies-Touba. Pour un montant de de 813 millions US Dollars. Et pourtant, cette entreprises chinoise a été épinglée et suspendue par la Banque mondiale pour des faits de corruption.
Mediafrik avec Pierre Lidier, Net Courrier




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES