SENEGAL : Macky, un Président catastrophe

Chateaubriand disait : « l’ambition dont on n’a pas les talents est un crime ». on est bien d’accord que le « MACKYiSME » n’a rien à voir avec le « WADISME ».
D’ailleurs qu’est ce que le Mackyisme ? C’est, je crois, une utilisation abâtardie de ce qui fut le WADISME politique, ainsi réduit à un opportunisme à la petite semaine, qualifié, à temps et à contretemps, de pragmatisme par une bande de postiches de sa cour.
Je pense que la sévère citation de Chateaubriand que je viens de rappeler s’applique parfaitement à la situation actuelle, après qu’ait été liquidée, avec un cynisme tranquille, ce qui fut une grande idée et une chance majeure pour le Sénégal.
Tant il est vrai que le Wadisme ne se présume pas en gestes et en paroles mais se prouve dans l’action. Et il ne suffit pas, pour y parvenir, de se recueillir périodiquement avec componction dans les réalisations du président Wade dont on a trahi, sans scrupule, sa vision .
La culture présidentielle est si forte qu’à chaque incident ou débat, toute la société politique et journalistique est suspendue aux lèvres du chef de l’état.
Pourtant il ne suffit pas que le président Macky Sall ouvre sa bouche pour que la lumiére soit ; le plus souvent c’est le contraire, tellement le peuple est dans un flou total et absurde. L’exemple qui l’illustre et qui suit toujours son cours, est la gestion calamiteuse du pèlerinage à la Mecque, avant avec 137 pèlerins laissés sur le tapis sans assistance, pendant avec son lot de drame humain et après où se pose le problème de dénombrement exacte des victimes de MOUNA comme si nos autorités ne savent pas compter ou cachent-ils quelques choses au peuple ? L’avenir nous le dira certainement.
Le vrai problème, c’est que les escarmouches se multiplient entre les ministres et celui qui est censé être le chef du gouvernement, le 1 er Ministre ne rempli pas ce rôle. D’une certaine façon, Souleymane Jules Diop en a pris acte puisque c’est à Macky Sall qu’il a réclamé publiquement un désaveu contre son Tutelle Mankeur Ndiaye dans l’affaire planétaire Tamsir faye. Et il n’a rien obtenu, n’a jamais été sanctionné .A contrario il a été promu comme agitateur à la primature.
Le drame de Macky Sall et de son premier ministre est qu’ils n’ont pas gagné le respect de leurs ministres. Ils ont perdu toute autorité devant eux depuis que son épouse Maréme Faye Sall nomme et préside le conseil des ministres (paroles du ministre Magnick Ndiaye).
Macky Sall n’a pas fait le choix d’un homme fort mais celui d’un homme de confort comme premier ministre. Il n’aime pas s’entourer de gens trop brillants, il veut pouvoir les dominer par son habilité et sa plasticité politique (capacité à changer d’avis) .c’est un faux mou, il a peu d’affect et une vision cynique du pouvoir.
Par ailleurs, il se considéré comme le grand prêtre de l’humanité qui condamne quiconque qui ne va pas dans son sens.
C’est d’autant plus vrai que Modou Diagne Fada, Serigne Mbacké Ndiaye et Oumar Sarr (Rewmi) ne diront pas le contraire. Eux qui sont les taupes de Macky dans leur parti respectif.
Pour autant, il se trouve que le président Macky Sall exerce une hégémonie économique et sociale au peuple souverain car, le fort intérieur du peuple est partagé entre le pessimisme et l’échec d’une politique qui leur mène sur le chemin de la décadence de notre tissu social et économique. Le peuple est bloqué à tous les niveaux (Dixit Pr Amsatou Sow Sidibé) et Ahmet Khalifa Niasse de renchérir que « la gouvernance de Macky sall est chaotique ».
Ce que les Sénégalais reproche à Macky, ce sont moins ses mauvais résultats que son incapacité à fixer un cap, un scenario de sortie de crise. Ils ont le sentiment que le chef de l’état ne sait pas où il va et qu’il y’a une espèce de surenchère sur son PSE qui est toujours resté au stade de maquette depuis sa nébuleuse conception.
La maladie du vide éclipse l’intelligence et que Macky Sall doit faire en sorte que son régime épouse le même temps que le peuple.
L’excuse du noviciat ne peut plus être invoqué, l‘argument de l’héritage laissé par Me Wade n’opère plus. Plus le pays s’enfonce dans la crise, plus l’attitude présidentielle paraît déconnecter de l’état moral du pays.
Aujourd’hui, plus personne ne croit en lui, trois ans après la présidentielle, son pouvoir est déboussolé, perclus de doutes. Ce grondement que l’on entend partout, c’est le bourdon, le bruit sourd que fait le cafard carnivore (sic) dans les têtes des dirigeants. Tous les arguments que vous et votre gouvernement répétez à l’envi se fracassent sur le mur des réalités.
Sur la scène internationale, hormis ses Balades, Mr Macky sall a multiplié les échecs et affaibli l’image du Sénégal. Aucune branche à laquelle se raccrocher !
Notre diplomatie, titube à Marseille puis désavoué au Burkina avec un amateurisme déconcertant à travers ses propositions calamiteuses vis à vis du peuple des hommes intègres. La réalité, c’est que la diplomatie de Macky est à l’image de sa politique : molle, touffue et un peu besogneuse. Pour faire court, je peux dire que Macky Sall est plus médiocre que vertueux et il est plombé par son « péché originel » : la négation de son incapacité à diriger ce pays durant sa campagne.
Élu sur ce mensonge, il ne dispose plus de la moindre crédibilité : pas de bon médecin sans bon diagnostic !
Enfin, L’absence d’autorité et de vision du président Macky, dans tous les domaines, est directement responsable d’un climat d’angoisse comme le Sénégal n’en avait jamais connu depuis l’indépendance.
Et si on était dans un film de Walt Disney, on pourrait dire que Macky était sa marionnette !

Dr Seck Mamadou
Cadre Libéral - Paris




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES