SENEGAL : Les preuves qui montrent que "Y’en a marre" travaille pour Macky

Il y a vraiment de quoi en avoir marre de Y EN A MARRE qui, après avoir subtilement laisser filer la fausse information sur un sit-in à la place SOWETO ce 7 novembre, a trouvé le prétexte d’une Invitation (arrangée ?!) de Fadel BARRO à l’Invité du 20hde la TFM du 02/11/2015 pour se lancer, face au bienveillant micro de Mamoudou Ibra KANE, à des développements qui révèlent que ledit mouvement est vraiment un produit périmé qui refuse, par les artifices de la communication, d’être rangé au musée.
Pour évacuer la question brûlante de l’Assemblée nationale qui relèverait de « querelles entre partis » face aux sujets de préoccupation, Fadel nous ramène sur les histoires des Cissé Lo et Mbaye Ndiaye avec le PDS pour mieux « noyer le poisson ». Et contradictoire qu’il est, tout en qualifiant le débat de « politicien », il en reconnaît la complexité pour qu’il soit posé « aux juridictions pour savoir quel est le camp qui est légitime ». En fait, on ne peut minimiser l’application du Règlement intérieur si on n’est pas adepte de la ruse politicienne et des coups de force au sein de l’institution parlementaire. Pourtant Fadel fait le constat de « la faillite de l’Institution à trancher correctement ce conflit » !
L’un des procédés de Y EN A MARRE est de rebondir sur les moisissures supposées de la classe politique dans sa généralité, de la disqualifier pour prétendre se poser en alternative. Et pour quelle offre ? Quel discours ? Et pour répondre à ces questions, il ne faudrait surtout pas se tromper de saisons : avant ou après la seconde alternance de 2012 car il faut, maintenant pour le Mouvement, passer des « illusions » à l’ « organisation ». La quiétude du régime de Macky semble ainsi avoir gagné le gros lot, si l’on sait qu’au nom de telles « illusions » – fausses hypothèses, rumeurs- le pays de Wade était mis à feu et à sang.
Les « guerriers » nous disent qu’ils n’ont pas abdiqué mais qu’ils ont seulement déposé les « pierres » ; ils n’ont pas courbé l’échine mais qu’ils se sont seulement enfouis sous terre pour à l’image de la fourmi « faire un travail extrêmement sérieux, efficace et dans le long terme ». Avec cette nouvelle posture, qu’ils aient l’honnêteté de ne plus se réfugier derrière les « préoccupations » des sénégalais pour évacuer certaines questions d’actualité. Comment veut-on bâtir une « République citoyenne », « penser autrement la politique » tout en développant une aversion maladive face aux questions de fonds relatives à la pauvreté, à la croissance… sous le prétexte qu’elles ne concernent que les intellectuels ?
La duplicité de YEN A MARRE réside dans le fait qu’il cautionne dans d’autres pays (Burkina, les deux Congo) ce qu’il s’interdit au Sénégal. Ensuite, avec sa nouvelle orientation, il révèle qu’il n’avait réellement ni la vision stratégique requise, ni les capacités organisationnelles qu’on semble lui prêter sous le règne de Wade, même si on ne peut dénier à certains de ses membres leurs engagements physiques à l’époque ainsi que leur forte gueule.
Fadel Barro dit à juste titre qu’il n’y a pas de « destin forclos », mais cela est valable pour tous les acteurs sociaux, y compris la classe politique, l’intelligentsia, les activistes et autres. Le danger est de vouloir surdimensionner son ego, à moins qu’on ne s’adonne délibérément à des opérations de discrédit sur des cibles précises tout en étant bienveillant face à d’autres. Et dans ce subtil jeu, les acteurs qui refusent d’être mis hors-jeu vont dire de concert « Y EN A MARRE DE Y EN A MARRE » !
MSECK




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES