SENEGAL : Diackgate ou le chant du cygne

Le chant des cygnes !
Nombreux parmi mes amis de la diaspora de France étaient de ceux qui pensaient que je fus un illuminé, ou que j’avais fumé la moquette quand à la suite des Assises et dans le combat contre le mandat du vieux, je fis part de mes inquiétudes quant au caractère fourbe et malingre de ceux qui combattaient à nos côtés pour le changement. Plus étonnés ils furent quand à la suite des péripéties du 23 juin jusqu’à la campagne électorale je m’opposais, à mon corps défendant, à la tenue des élections ! Et cela leur sembla tout aussi insolite qu’à la suite de tout cet investissement aux côtés de l’opposition d’alors, je me mis à faire appeler à voter Wade au second tour. Je ne vais pas reprendre ici les arguments qui fondaient ce choix. Ce que je puis dire, à la lumière du scandale Diackgate, est que non seulement il aurait mieux valu reconduire Wade, quitte à l’achever après, mais que les élections de 2012 demeurent la plus grande arnaque de l’histoire contemporaine du Sénégal. Serons nous assez lucides pour en tirer les enseignements conformes aux idéaux de transformation sociale à laquelle nous appelons de nos vœux. Pour ma part, je demeure plus que jamais convaincu que le mal est dans la fatalité historique dans laquelle nous n’avons de cesse de nous enfermer. Les sénégalais s’auto-glorifient des atavismes du fait colonial, quand ils devraient se faire tout petits. Nous nous hâtons de tresser des lauriers aux collaborateurs du système et à leur prêter écoute, du seul fait qu’ils travaillent dans les institutions de Breton Woods ou que sais je encore dans le système des nations unies dont on voit tous, sauf à souffrir d’une cécité, que ces institutions, d’essence humaniste, sont corrompues et inféodées à la volonté hégémonique de l’oncle Tom. Pire les leaders politiques font le pied de grue à l’Élysée ou au quai d’Orsay dans l’unique désir d’être adoubés et nous trouvent si indigents à porter le mat de leur fulgurance présidentielle. Dés lors qu’on sait qu’ils n’ont d’autres desseins que de vendre leur peuple aux plus offrants. Il est vrai que "le tous pourris " à fait naître ailleurs dans le monde des velléités de fascisme, voire même de projet de purification à la limite du génocide, pour le cas du Sénégal, il ne serait pas exagéré d’exiger une nouvelle classe politique sans tâches ni complexes. Ce scandale faisant suite à la kyrielle que le pays accroche à son arc de l’époque du parti unique, duquel les sieurs Diack et Niasse, principaux récipiendaires des offs de la semaine, ont blanchi sous le harnais, jusqu’à la mallette de Ségura en passant par les chantiers de Thiès, vient remettre au goût du jour la nécessité de rompre avec un leadership épicurien maculé à la sauce de négrier des temps modernes. Ni orient ni occident ne devraient être notre horizon, mais nous sortir de l’histoire telle que conçue par et pour les autres. Cela aura certainement la vertu de nous faire renouer avec l’humanité de laquelle les leaders (politique, marabout, syndicaliste etc) ont leur peuple. Mon petit doigt me dit que le renversement est proche, à mes amis qui ont litières de mes observations jadis, je demande de ne rien perdre pour attendre. Profitez du peu de lucre que vous laisse le délai en attendant la survenance de L’Heure.Aguibou Diallo



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES