SENEGAL : Diackgate ou le chant du cygne

Le chant des cygnes !
Nombreux parmi mes amis de la diaspora de France étaient de ceux qui pensaient que je fus un illuminé, ou que j’avais fumé la moquette quand à la suite des Assises et dans le combat contre le mandat du vieux, je fis part de mes inquiétudes quant au caractère fourbe et malingre de ceux qui combattaient à nos côtés pour le changement. Plus étonnés ils furent quand à la suite des péripéties du 23 juin jusqu’à la campagne électorale je m’opposais, à mon corps défendant, à la tenue des élections ! Et cela leur sembla tout aussi insolite qu’à la suite de tout cet investissement aux côtés de l’opposition d’alors, je me mis à faire appeler à voter Wade au second tour. Je ne vais pas reprendre ici les arguments qui fondaient ce choix. Ce que je puis dire, à la lumière du scandale Diackgate, est que non seulement il aurait mieux valu reconduire Wade, quitte à l’achever après, mais que les élections de 2012 demeurent la plus grande arnaque de l’histoire contemporaine du Sénégal. Serons nous assez lucides pour en tirer les enseignements conformes aux idéaux de transformation sociale à laquelle nous appelons de nos vœux. Pour ma part, je demeure plus que jamais convaincu que le mal est dans la fatalité historique dans laquelle nous n’avons de cesse de nous enfermer. Les sénégalais s’auto-glorifient des atavismes du fait colonial, quand ils devraient se faire tout petits. Nous nous hâtons de tresser des lauriers aux collaborateurs du système et à leur prêter écoute, du seul fait qu’ils travaillent dans les institutions de Breton Woods ou que sais je encore dans le système des nations unies dont on voit tous, sauf à souffrir d’une cécité, que ces institutions, d’essence humaniste, sont corrompues et inféodées à la volonté hégémonique de l’oncle Tom. Pire les leaders politiques font le pied de grue à l’Élysée ou au quai d’Orsay dans l’unique désir d’être adoubés et nous trouvent si indigents à porter le mat de leur fulgurance présidentielle. Dés lors qu’on sait qu’ils n’ont d’autres desseins que de vendre leur peuple aux plus offrants. Il est vrai que "le tous pourris " à fait naître ailleurs dans le monde des velléités de fascisme, voire même de projet de purification à la limite du génocide, pour le cas du Sénégal, il ne serait pas exagéré d’exiger une nouvelle classe politique sans tâches ni complexes. Ce scandale faisant suite à la kyrielle que le pays accroche à son arc de l’époque du parti unique, duquel les sieurs Diack et Niasse, principaux récipiendaires des offs de la semaine, ont blanchi sous le harnais, jusqu’à la mallette de Ségura en passant par les chantiers de Thiès, vient remettre au goût du jour la nécessité de rompre avec un leadership épicurien maculé à la sauce de négrier des temps modernes. Ni orient ni occident ne devraient être notre horizon, mais nous sortir de l’histoire telle que conçue par et pour les autres. Cela aura certainement la vertu de nous faire renouer avec l’humanité de laquelle les leaders (politique, marabout, syndicaliste etc) ont leur peuple. Mon petit doigt me dit que le renversement est proche, à mes amis qui ont litières de mes observations jadis, je demande de ne rien perdre pour attendre. Profitez du peu de lucre que vous laisse le délai en attendant la survenance de L’Heure.Aguibou Diallo




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES