SENEGAL : Avec cette Opposition de salon, Macky fera 100 ans à la tête du pays

« Le cadre de concertation des leaders de l’opposition (AJ/PADS, Bokk Guis Guis, FSD/ BJ, PDS, Rewmi et l’UCS) appelle tous ses responsables de la région de Dakar à une rencontre qu’il organise le vendredi 30 octobre 2015 à la permanence Nationale du PDS, Oumar Lamine BADJI, située sur la VDN de Dakar à 16 heures 30. Cette rencontre prépare la lutte unifiée de toute l’opposition et des organisations de la société civile contre la loi liberticide modifiant le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale et pour la reconnaissance du groupe parlementaire de l’opposition ». Ce communiqué a été envoyé à notre rédaction.
En 15 jours, le Front de l’Opposition a tenu 04 réunions et a publié près de 6 communiqués de presse. A cela s’ajoutent prés de 10 émissions télévisions animées par des leaders de l’opposition (Omar Sarr, Mamadou Diop Decroix, Déthié Fall, Aida Mbodji, Farba Senghor, Doudou Wade, Babacar Gaye, Thierno Bocoum etc…). Et c’est cela l’image de la nouvelle opposition sénégalaise qui rappelle les années de « Idéwa » (Initiative pour le départ de Wade), de « Cpc » et de Benno Siggil Senegal entre 2000 à 2009. A l’époque, toutes les réunions se tenaient chez Amath Dansokho et au terme, un communiqué est balancé à la presse. Cette méthode peu engagée a profité à WADE. Ce qui se passe aujourd’hui avec cette opposition est pire. Amath Dansokho réussissait à réunir les ténors Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niass, Momar Samb et plupart Idrissa Seck et Macky SALL, mais avec le Front de l’Opposition, certains ténors se comportent comme des Rois. C’est le cas d’Idrissa Seck, d’Abdoulaye Baldé et de Pape DIOP. Qu’est ce qui les empêche de venir participer aux activités de l’Opposition comme le font les autres leaders ? Qu’ont-ils à faire de plus important que d’aider les sénégalais à sortir des griffes de Macky SALL ? Cette opposition de salon ne séduit pas les sénégalais. Tout se passe entre quatre murs. Personne ne va au front. Idrissa Seck, Cheikh Bamba Diéye et Abdoulaye Baldé sont le plus absentéistes, ils se contentent d’envoyer des représentants. Ils ont peur du terrain ou quoi ?. Ils doivent prendre leur responsabilité et descendre sur le terrain s’ils veulent mobiliser les sénégalais. Le combat par procuration ne prospère plus dans ce pays. Il faut mouiller le maillot, braver la chaleur, inhaler l’odeur des grenades lacrymogènes.
Pape Diop, Idrissa SECK, Abdoulaye Baldé et Cheikh Abdoulaye Dieye doivent savoir que c’est Macky SALL le chef de l’Etat et pas eux. Ils ne pourront le battre que lorsqu’ils l’affrontent sur tous les fronts. Mais leur mutisme et leur somnolence ont trop duré.
Ils doivent battre le macadam, haranguer les foules, communiquer avec les sénégalais d’ici et d’ailleurs affronter Macky SALL et ses policiers. Toutes ces interminables réunions n’ont aucun impact, le peuple les attend sur le terrain. Le combat c’est sur le terrain et non dans les permanences. La communauté internationale suit ce qui se passe au Sénégal, l’opposition doit descendre sur le terrain et dénoncer les abus de ce régime. Mais tel que les leaders se comportent, s’il n’y a pas rupture dans leurs combats contre ce régime, Macky fera 100 mandats à la tête de ce pays puisqu’il fait ce que bon lui semble dans ce pays et rien ne lui arrive. Demain, il va se déclarer vainqueur de la présidentielle le jour du scrutin à 12h00 et rien ne se passera.
Macky SALL a interdit des opposants de sortir du pays pendant 03 ans : Personne ne bouge
Macky SALL a mis plus de 30 membres de l’opposition : Personne ne bouge
Macky SALL et son régime privent les sénégalais de tout : Personne ne bouge
Macky SALL instrumentalise l’Assemblée Nationale : Personne ne bouge
Macky SALL viole ses engagements internationaux : Personne ne bouge
Macky SALL refuse de respecter la décision du Groupe de Travail : Personne ne bouge
Macky SALL favorise sa famille dans la gestion du pays : Personne ne bouge
Macky SALL et son ministre de l’Intérieur ont domestiqué le fichier électoral : Personne ne bouge
Macky SALL donne des marchés pétroliers à son frère : Personne ne bouge
Macky SALL domestique la presse : Personne ne bouge
Macky SALL gouverne le Sénégal comme il gère sa maison et malgré tout personne ne parle. L’Opposition se comporte en observateur malgré toutes ces dérives du pouvoir.
Le vendredi prochain, le Front convoque encore les journalistes pour une rencontre dont on sait déjà la teneur or en réalité même la presse en a marre de ces réunions qui finissent toujours par des déclarations.
En 2011, lorsque le pouvoir de WADE voulait voter cette loi impopulaire, toute l’opposition s’est levée comme un seul homme pour dire non. Quoi qu’on puisse dire, Moustapha Niass, malgré son âge était au devant du combat. Et pourtant cette forfaiture organisée par Macky et son clan à l’Assemblée, est plus impopulaire mais l’opposition préfère les salons. Macky lui-même a déclaré hier que la CREI est impopulaire et pourtant il l’utilise pour régler ses comptes, personne ne pipe mot.
En 2017 ou en 2019 c’est selon sa volonté, Macky va se déclarer vainqueur de la présidentielle avec un score de 99% : Personne ne bouge.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

DEPECHES

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES