SECURITE : Lutte contre le terrorisme au Sénégal, attention aux dérives

L’évocation de l’arrestation de supposés terroristes au Sénégal, jusque là épargné, confirme les inquiétudes de certains spécialistes comme Dr Bakary Samb et révèle que la menace est devenue bien « réelle ». L’Etat semble prendre les devants. Mais attention aux dérives. Le discours du chef de l’Etat Macky Sall à l’occasion de l’ouverture du Forum international sur la Paix et la sécurité en Afrique ce mardi 09 novembre à Dakar renseigne certes sur l’engagement de l’Etat à lutter contre le phénomène, mais laisse aussi entrevoir des risques de violations des droits humains et, en conséquence, de radicalisation.
Pour contrer le terrorisme Macky Sall appelle à une formation des religieux en ces termes « Cela nécessite une formation des imams dans le sens d’un islam tolérant.. ». Ces propos du chef de l’Etat rappellent ceux du Premier ministre français Manuel Valls le 3 mars 2015 à Strasbourg. Dès lors, la question qui s’impose est de savoir le Président Macky Sall veut former quels religieux pour quel islam ? Rappelons que pour Manuel Vals, l’objectif de la formation des imams est de réformer l’islam de France. L’islam du Sénégal comme l’a si bien dit le chef de l’Etat est « modérée et tolérante ».
La pratique de l’islam au Sénégal est certes tolérante, mais elle est, en réalité, diverse car basée sur des confréries (le soufisme). En dehors des confréries sur lesquelles s’adosse l’islam au Sénégal, il est souvent noté de nombreux groupuscules au sein d’une même confrérie. Aussi bien les groupuscules et les confréries, la manière de concevoir et de pratiquer la religion présente souvent des différences. A ces Sénégalais s’ajoutent ceux qui sont désignés communément sous l’appellation de « Ibadous ». Les « Ibadous » se disent incarner un islam qui s’inspire exclusivement du Coran et de la Sunna (le Salafisme). Une représentation de l’islam qui est différente alors de celle de la majorité des Sénégalais, affiliés au soufisme. Ceux là qui ont une perception de l’islam autre que le soufisme au Sénégal sont avertis " Nous ne saurions donc accepter chez nous qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion", affirme le Président Macky Sall.
Pourtant, par delà les rares tensions souvent notées et inhérentes à toute société humaine entre tantôt des membres de confréries différentes, tantôt entre des soufistes et salafistes, les Sénégalais ont toujours vécu leurs différences dans la pratique de l’islam dans la paix. Et jusque là, l’Etat sénégalais à assurer aux Sénégalais, conformément à l’article 8 de la Constitution, la liberté d’exercer le culte de leur choix. C’est pareil pour le port de voile intégral. Un choix vestimentaire que la société a fini par intégrer et accepter.
Après le projet de réforme des « Daaras », aujourd’hui l’Etat du Sénégal, au nom de la lutte contre le terrorisme, veut s’attaquer au voile intégral, à la liberté de culte, etc. Au regard du fait que ces mêmes problématiques sont soulevées par la France dans un passé encore récent, la question est de savoir si les autorités sénégalaises ne sont pas de simples exécutants d’une stratégie bien définie par les Occidentaux ?
En tout cas, espérons que le placement sous mandat de dépôt de Sénégalais dans le cadre de la lutte contre le terrorisme fait suite à de SERIEUX indices. L’affaire du policier Tombon Oualy, malgré les fortes accusations sur lui relayées par une certaine presse, nous amène à inviter l’Etat à plus de prudence. Si la force pouvait venir à bout du terrorisme, on n’en parlerait plus aujourd’hui. La lutte contre le terrorisme a causé beaucoup de violations de droits de l’Homme qui a contribué à exacerber la radicalisation. ATTENTION A L’EXCÈS.

Adama SADIO ADO
Chercheur en Sciences Politiques
adosadio@yahoo.fr




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES