SCANDALE IAAF : Interpol lance une traque mondiale contre Lamine Diack et Cie

La Fédération russe d’athlétisme est dans le viseur de l’Agence mondiale antidopage (AMA) qui l’accuse d’avoir dissimulé des cas de dopage. L’AMA a recommandé, lundi, d’exclure les athlètes russes de toute compétition.

Une commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a recommandé, lundi 9 novembre dans un rapport, la suspension de la fédération russe d’athlétisme. Cette dernière est soupçonnée de multiples infractions liées au dopage.

La commission dit avoir "identifié des défaillances systémiques au sein de l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme) et de la Russie" empêchant ou restreignant la mise en œuvre d’un programme antidopage efficace.

Selon ce document, il existe dans le monde sportif russe "une culture profondément enracinée de la tricherie". "L’enquête montre que l’acceptation de la triche à tous les niveaux étaient étendue et de longue date", explique le texte, accusant en premier lieu les entraîneurs "qui eux-mêmes étaient auparavant des athlètes et qui travaillent en relation avec le personnel médical. Cette mentalité de victoire à tout prix a ensuite été transmise aux athlètes actuels".

Une telle suspension, si elle était adoptée par l’IAAF, empêcherait les athlètes russes de participer à toutes les compétitions homologuées par l’IAAF telles que les Jeux olympiques ou les championnats du monde et d’Europe d’athlétisme.

L’IAAF lance une procédure d’application de ces sanctions

En réponse, la fédération internationale va lancer une procédure d’application des sanctions demandées contre la Russie. "Les informations révélées par la commission d’enquête indépendante de l’AMA sont alarmantes. Nous avons besoin de temps pour les digérer et en comprendre tous les détails. J’ai cependant demandé au Conseil de l’IAAF de lancer la procédure relative aux sanctions proposées contre l’Araf (la Fédération russe d’athlétisme)", a réagi le président de l’IAAF Sebastian Coe dans un communiqué.

Cette enquête faisait suite à la diffusion de reportages de plusieurs médias sur les pratiques douteuses d’athlètes russes. L’AMA recommande d’ailleurs l’exclusion à vie de cinq sportifs du pays dont la championne olympique en titre du 800 m Maryia Savinova.

L’agence juge que les JO de 2012 à Londres ont été "sabotés" par la présence de ces athlètes dopés. Elle estime aussi que ce système organisé de dopage n’aurait "pas pu exister" sans l’assentiment du gouvernement russe.

Comme l’avaient annoncé ces derniers jours les co-auteurs de ce rapport, ce scandale est donc encore bien plus important que celui qui a frappé récemment la Fifa. Le rapport rendu public ce lundi se concentre uniquement sur la Russie et l’athlétisme, mais le "dopage organisé" concerne d’autres pays et d’autres sports, insiste l’AMA.

Une enquête mondiale d’Interpol

Pour preuve de l’importance de ces révélations, l’organisation internationale
de police Interpol a annoncé qu’elle allait coordonner l’enquête mondiale sur cette affaire de corruption présumée. De responsables de la Fédération internationale d’athlétisme sont en effet soupçonnés d’avoir couvert ces agissements et d’avoir reçu des sommes d’argent en contrepartie.

L’ancien président de l’IAAF, le Sénégalais Lamine Diack, a déjà été mis en examen la semaine dernière par la justice française pour corruption passive et blanchiment d’argent. La Commission d’éthique du CIO a également demandé sa suspension provisoire comme membre honoraire.

Son conseiller juridique Habib Cissé, ainsi que l’ancien médecin responsable de la lutte antidopage à l’IAAF Gabriel Dollé, ont aussi été mis en examen pour corruption passive. D’après Mediapart et Lyon Capitale, qui ont pu avoir accès aux conclusions du rapport, deux des fils de Lamine Diack sont également impliqués.

"Rebâtir la confiance dans notre sport"

Pour tenter de sauver les apparences, la Fédération internationale a déjà annoncé que quatre procédures disciplinaires avaient été ouvertes à l’encontre de Gabriel Dollé, Pape Massata Diack, un des fils de Lamine Diack, Valentin Balakhnichev, ancien trésorier de l’IAAF et ex-président de la Fédération russe, ainsi que son compatriote russe Alexei Melnikov, ancien entraîneur national de la marche.

Le successeur de l’ancien responsable de l’IAAF, le Britannique Sebastian Coe, a déjà annoncé que la tâche qui l’attend pour sortir de ce scandale est immense : "Mon travail est désormais très simple et sans ambiguïté. Il faut rebâtir la confiance dans notre sport."

Avec AFP et Reuters




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES