SCANDALE IAAF : Interpol lance une traque mondiale contre Lamine Diack et Cie

La Fédération russe d’athlétisme est dans le viseur de l’Agence mondiale antidopage (AMA) qui l’accuse d’avoir dissimulé des cas de dopage. L’AMA a recommandé, lundi, d’exclure les athlètes russes de toute compétition.

Une commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a recommandé, lundi 9 novembre dans un rapport, la suspension de la fédération russe d’athlétisme. Cette dernière est soupçonnée de multiples infractions liées au dopage.

La commission dit avoir "identifié des défaillances systémiques au sein de l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme) et de la Russie" empêchant ou restreignant la mise en œuvre d’un programme antidopage efficace.

Selon ce document, il existe dans le monde sportif russe "une culture profondément enracinée de la tricherie". "L’enquête montre que l’acceptation de la triche à tous les niveaux étaient étendue et de longue date", explique le texte, accusant en premier lieu les entraîneurs "qui eux-mêmes étaient auparavant des athlètes et qui travaillent en relation avec le personnel médical. Cette mentalité de victoire à tout prix a ensuite été transmise aux athlètes actuels".

Une telle suspension, si elle était adoptée par l’IAAF, empêcherait les athlètes russes de participer à toutes les compétitions homologuées par l’IAAF telles que les Jeux olympiques ou les championnats du monde et d’Europe d’athlétisme.

L’IAAF lance une procédure d’application de ces sanctions

En réponse, la fédération internationale va lancer une procédure d’application des sanctions demandées contre la Russie. "Les informations révélées par la commission d’enquête indépendante de l’AMA sont alarmantes. Nous avons besoin de temps pour les digérer et en comprendre tous les détails. J’ai cependant demandé au Conseil de l’IAAF de lancer la procédure relative aux sanctions proposées contre l’Araf (la Fédération russe d’athlétisme)", a réagi le président de l’IAAF Sebastian Coe dans un communiqué.

Cette enquête faisait suite à la diffusion de reportages de plusieurs médias sur les pratiques douteuses d’athlètes russes. L’AMA recommande d’ailleurs l’exclusion à vie de cinq sportifs du pays dont la championne olympique en titre du 800 m Maryia Savinova.

L’agence juge que les JO de 2012 à Londres ont été "sabotés" par la présence de ces athlètes dopés. Elle estime aussi que ce système organisé de dopage n’aurait "pas pu exister" sans l’assentiment du gouvernement russe.

Comme l’avaient annoncé ces derniers jours les co-auteurs de ce rapport, ce scandale est donc encore bien plus important que celui qui a frappé récemment la Fifa. Le rapport rendu public ce lundi se concentre uniquement sur la Russie et l’athlétisme, mais le "dopage organisé" concerne d’autres pays et d’autres sports, insiste l’AMA.

Une enquête mondiale d’Interpol

Pour preuve de l’importance de ces révélations, l’organisation internationale
de police Interpol a annoncé qu’elle allait coordonner l’enquête mondiale sur cette affaire de corruption présumée. De responsables de la Fédération internationale d’athlétisme sont en effet soupçonnés d’avoir couvert ces agissements et d’avoir reçu des sommes d’argent en contrepartie.

L’ancien président de l’IAAF, le Sénégalais Lamine Diack, a déjà été mis en examen la semaine dernière par la justice française pour corruption passive et blanchiment d’argent. La Commission d’éthique du CIO a également demandé sa suspension provisoire comme membre honoraire.

Son conseiller juridique Habib Cissé, ainsi que l’ancien médecin responsable de la lutte antidopage à l’IAAF Gabriel Dollé, ont aussi été mis en examen pour corruption passive. D’après Mediapart et Lyon Capitale, qui ont pu avoir accès aux conclusions du rapport, deux des fils de Lamine Diack sont également impliqués.

"Rebâtir la confiance dans notre sport"

Pour tenter de sauver les apparences, la Fédération internationale a déjà annoncé que quatre procédures disciplinaires avaient été ouvertes à l’encontre de Gabriel Dollé, Pape Massata Diack, un des fils de Lamine Diack, Valentin Balakhnichev, ancien trésorier de l’IAAF et ex-président de la Fédération russe, ainsi que son compatriote russe Alexei Melnikov, ancien entraîneur national de la marche.

Le successeur de l’ancien responsable de l’IAAF, le Britannique Sebastian Coe, a déjà annoncé que la tâche qui l’attend pour sortir de ce scandale est immense : "Mon travail est désormais très simple et sans ambiguïté. Il faut rebâtir la confiance dans notre sport."

Avec AFP et Reuters




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES