Rwanda : la Maison Blanche exhorte le président Kagamé à respecter la limite de mandats

La Maison Blanche a exhorté samedi le président rwandais Paul Kagamé à respecter les limites existantes concernant le nombre des mandats présidentiels, après l’acceptation massive par référendum d’une réforme constitutionnelle qui lui permet de se représenter en 2017.

« Les États-Unis sont déçus du fait qu’un référendum ait été organisé avec un court préavis pour amender la Constitution rwandaise et introduire des exceptions à la limitation (du nombre) des mandats », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

« Tout en félicitant le peuple du Rwanda pour avoir exercé pacifiquement ses droits civiques, nous regrettons que les modalités pour le référendum n’aient pas donné suffisamment de temps et d’opportunités pour un débat politique sur la valeur des dispositions proposées », selon ce communiqué.

Les Rwandais ont massivement voté en faveur d’une révision de la Constitution qui doit permettre à Paul Kagamé, 58 ans, de se présenter pour un nouveau mandat en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu’en 2034.

« Occasion historique d’entériner son bilan »

Pour la Maison Blanche, « toute initiative visant à maintenir le président rwandais au pouvoir se ferait au détriment de son bilan ».

« Le Président Kagamé, qui à bien des égards a consolidé et développé le Rwanda, a maintenant une occasion historique d’entériner son bilan en honorant son engagement de respect des limites de mandats fixées lors de sa prise de fonction », est-il écrit dans le communiqué.

Washington s’inquiète également d’une restriction générale des libertés démocratiques au Rwanda.
« Le Président Kagame établirait ainsi une base crédible pour la démocratie au Rwanda, renforcerait les progrès notables qui ont été accomplis pour le maintien de la paix et la prospérité pour tous les Rwandais, et donnerait un exemple louable non seulement au Rwanda, mais à la région et au monde », déclare la Maison Blanche.

Le communiqué ajoute que « Washington s’inquiète également d’une restriction générale des libertés démocratiques au Rwanda ».

« Les États-Unis continuent d’être préoccupés par les restrictions de longue date des réunions pacifiques, de la liberté d’association et d’expression au Rwanda », indique la Maison Blanche.

« Nous exhortons le gouvernement rwandais à permettre l’exercice plein et entier de ces libertés fondamentales alors que le pays se dirige vers des élections locales en 2016, une élection présidentielle en 2017, et des élections législatives en 2018 », ajoute-t-elle.

Paul Kagamé est au pouvoir au Rwanda depuis juillet 1994, date à laquelle sa rébellion du Front patriotique rwandais (FPR) avait mis fin au génocide déclenché par les extrémistes hutu et qui a fait quelque 800.000 morts, essentiellement des membres de la minorité tutsi. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES