Route Fatick/Kaolack : route de l’émergence ou de l’immersion ?

Kaolack-Fatick : 44 km de calvaire pour tous les sénégalais qui voyagent par la route nationale (RN1). Cette route qui doit être réhabilitée par l’entreprise Jean Lefebvre est devenue un cauchemar pour non seulement les passagers et automobilistes, mais aussi pour les riverains. Un crime permanent contre l’humanité est perpétré depuis plus d’un an sur ce tronçon ladite entreprise et le régime de Macky Sall. Alors que la lumière n’a jamais été faite sur les causes de la dégradation si rapide de ce tronçon et que des sanctions n’ont jamais été prises à l’encontre des responsables de ce grave forfait, un autre crime est train d’être commis à l’insu des médias.

Où est le Forum Civil ? Où est la Raddho ? Où sont les organisations qui se réclament de la société civile sénégalaise et africaine ? Comment peut-on laisser un gouvernement commettre un crime aussi abject contre des populations sans défense et insuffisamment conscientes de leurs droits ? Où est la presse libre ? Qui va montrer aux autres sénégalais la profondeur de ce crime à la fois économique et social ? Pourquoi ce silence coupable des régulateurs sociaux ? Qu’est ce qui explique cette indifférence de la part des intellectuels ?

Le peu de goudron qui revêtait cette route a été enlevé et, à la place, on nous impose des déviations à la sauvette qu’on ne retrouve dans aucun pays civilisé ! Oual Sanghé, Ngouloul, Keur Alpha, Gandiaye, Bil, Gamboul, Sagne, Sibassor etc., sont les villages les plus affectés par ce drame. Une latérite anormalement mal faite et mal entretenue (rarement et insuffisamment arrosée) des virages rustres et d’une brutalité inqualifiable (on en a même à 45 degrés !), absence ou insuffisance des panneaux de signalisation… Des kilomètres à la ronde, la nature est souillée par la couleur rouge d’une latérite qui expose symboliquement l’enfer dans lequel sont plongées des populations innocentes.

Á la sortie de Fatick se dresse de manière ostensible un tableau publicitaire mensonger : « LES ROUTES DE L’ÉMERGENCE » alors qu’il ne s’agit que d’un simple raccommodage (un rafistolage) d’une très mauvaise route produite en même temps que les 154km qui séparent Fatick de Dakar. Quelle honte ! Un véritable symbole : les routes de l’émergence constituent une escroquerie politique que la justice divine a plombée. C’est le symbole d’une longue imposture, d’un manque de respect pour les citoyens sans défense, d’un mensonge permanent. Alors que le centre de conférence Abdou Diouf affiche fièrement sa stérilité et son caractère plus que superflu, on a abandonné des populations à l’insécurité d’une des routes les plus fréquentées au Sénégal.

Chaque voiture qui passe ici charrie un nuage de poussière qui va s’éparpiller dans ces villages et environs. Ces villageois respirent un air corrompu par une poussière qui n’épargne ni les habitations, ni l’environnement, ni les animaux ! On ne peut plus s’habiller correctement dans cette zone. Rouges et désolés, ces paysages sont devenus complètement hostiles à la vie humaine et même à la vie tout court. A cause des turpitudes d’un tiers, de paisibles populations sont agressées dans leur terroir, des animaux sevrés de pâturages, des femmes interdites de linge.

Quelles maladies ? Quel taux de morbidité ? Combien d’animaux domestiques exposés au « djoukoundé » ? Qui va indemniser les éleveurs dont les pâturages naturels ont ainsi été dévastés ? Au nom de quoi des animaux innocents devraient-ils être ainsi sacrifiés sur l’autel des combines politico-affairistes ? Qui va indemniser les automobilistes qui arpentent ces déviations de l’abime ?

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck de Thiès




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES