Réunion de Vienne sur la Syrie : un consensus, mais lequel ?

Une nouvelle réunion à Vienne pour tenter de trouver une sortie de crise au dossier syrien. La rencontre qu’accueille la capitale autrichienne ce vendredi 30 octobre est inédite. Y participent depuis le matinée les chefs des diplomaties de Russie, des Etats-Unis, de Turquie, d’Etats européens et arabes, dont l’Arabie saoudite, et surtout de l’Iran. La République islamique revient à Vienne trois mois et demi après la signature d’un accord historique sur le dossier nucléaire. Des propositions sont déjà sur la table.

Avec notre envoyé spécial à Vienne, Sami Boukhelifa

Les propositions russes et les propositions américaines sont déjà sur la table. Les responsables des deux pays ne sont pas arrivés les mains vides en Autriche. Dans le détail, on ignore les projets des uns et des autres, mais l’objectif est clair : il faut désormais trouver un consensus, parvenir à rapprocher les différentes positions des principaux acteurs dans ce dossier syrien.

Trois points sont au cœur des discussions : la fin des violences, la protection des civils et la place du président Bachar el-Assad. Blocage sur ce dernier point, autour duquel deux camps s’affrontent. Les Iraniens et les Russes souhaitent d’un côté son maintien à la tête de la Syrie. Dans le camp d’en face - Etats-Unis, certains Européens, Turquie et pays arabes -, on veut au contraire lui ôter ses pouvoirs à l’issue d’une transition politique.

Dans ce tableau, alors que l’allié iranien du régime Assad est désormais à la table des discussions, Paris continue d’insister sur le départ de Bachar el-Assad en amont. La position française est singulière. Jusque-là, la France avait sa vision : le président Assad part, la communauté internationale résout le conflit syrien. Seulement voilà, la France a payé cette intransigeance et son refus de dialoguer avec Damas. Elle s’est retrouvée seule à défendre cette option.

Mais il y a du changement. Selon une source diplomatique occidentale, pour sortir de cet isolement, Paris pourrait faire preuve d’une plus grande flexibilité et accepter une période transition en Syrie, avec Bachar el-Assad. Mais attention, Paris veut des garanties. Un calendrier précis doit déterminer la période exacte de cette transition et l’on devra savoir à quel moment - pendant ou au terme de cette période - Bachar el-Assad devra quitter le pouvoir.

Dans la bouche du ministre français des Affaires étrangères, cela donne pour l’instant ceci : « La position de la France est bien connue, nous voulons une Syrie libre, une Syrie qui ait son intégrité, une Syrie où toutes les composantes de la société puissent vivre librement. Il faut qu’il y ait des changements importants. D’abord, il faut lutter encore plus efficacement contre les terroristes de Daech et de Jabhat al-Nosra. »

« Ensuite, continue M. Fabius, il faut organiser la transition politique et bien évidemment, monsieur Bachar el-Assad, qui est responsable d’une grande partie du drame syrien, ne peut pas être considéré comme étant l’avenir de la Syrie. Il faudra, à un moment ou à un autre, que dans cette transition politique il ne soit plus en fonction », considère Laurent Fabius.

Et d’évoquer l’impératif de protéger les populations civiles, ce qui nécessite à ses yeux « à la fois d’interdire ce que l’on appelle le " barrel bombing " [le lâché de barril par hélicoptère, NDLR], et de rendre possible l’accès des secours humanitaires aux villes assiégées », insiste le chef de la diplomatie française. RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES