Réunion de Vienne sur la Syrie : un consensus, mais lequel ?

Une nouvelle réunion à Vienne pour tenter de trouver une sortie de crise au dossier syrien. La rencontre qu’accueille la capitale autrichienne ce vendredi 30 octobre est inédite. Y participent depuis le matinée les chefs des diplomaties de Russie, des Etats-Unis, de Turquie, d’Etats européens et arabes, dont l’Arabie saoudite, et surtout de l’Iran. La République islamique revient à Vienne trois mois et demi après la signature d’un accord historique sur le dossier nucléaire. Des propositions sont déjà sur la table.

Avec notre envoyé spécial à Vienne, Sami Boukhelifa

Les propositions russes et les propositions américaines sont déjà sur la table. Les responsables des deux pays ne sont pas arrivés les mains vides en Autriche. Dans le détail, on ignore les projets des uns et des autres, mais l’objectif est clair : il faut désormais trouver un consensus, parvenir à rapprocher les différentes positions des principaux acteurs dans ce dossier syrien.

Trois points sont au cœur des discussions : la fin des violences, la protection des civils et la place du président Bachar el-Assad. Blocage sur ce dernier point, autour duquel deux camps s’affrontent. Les Iraniens et les Russes souhaitent d’un côté son maintien à la tête de la Syrie. Dans le camp d’en face - Etats-Unis, certains Européens, Turquie et pays arabes -, on veut au contraire lui ôter ses pouvoirs à l’issue d’une transition politique.

Dans ce tableau, alors que l’allié iranien du régime Assad est désormais à la table des discussions, Paris continue d’insister sur le départ de Bachar el-Assad en amont. La position française est singulière. Jusque-là, la France avait sa vision : le président Assad part, la communauté internationale résout le conflit syrien. Seulement voilà, la France a payé cette intransigeance et son refus de dialoguer avec Damas. Elle s’est retrouvée seule à défendre cette option.

Mais il y a du changement. Selon une source diplomatique occidentale, pour sortir de cet isolement, Paris pourrait faire preuve d’une plus grande flexibilité et accepter une période transition en Syrie, avec Bachar el-Assad. Mais attention, Paris veut des garanties. Un calendrier précis doit déterminer la période exacte de cette transition et l’on devra savoir à quel moment - pendant ou au terme de cette période - Bachar el-Assad devra quitter le pouvoir.

Dans la bouche du ministre français des Affaires étrangères, cela donne pour l’instant ceci : « La position de la France est bien connue, nous voulons une Syrie libre, une Syrie qui ait son intégrité, une Syrie où toutes les composantes de la société puissent vivre librement. Il faut qu’il y ait des changements importants. D’abord, il faut lutter encore plus efficacement contre les terroristes de Daech et de Jabhat al-Nosra. »

« Ensuite, continue M. Fabius, il faut organiser la transition politique et bien évidemment, monsieur Bachar el-Assad, qui est responsable d’une grande partie du drame syrien, ne peut pas être considéré comme étant l’avenir de la Syrie. Il faudra, à un moment ou à un autre, que dans cette transition politique il ne soit plus en fonction », considère Laurent Fabius.

Et d’évoquer l’impératif de protéger les populations civiles, ce qui nécessite à ses yeux « à la fois d’interdire ce que l’on appelle le " barrel bombing " [le lâché de barril par hélicoptère, NDLR], et de rendre possible l’accès des secours humanitaires aux villes assiégées », insiste le chef de la diplomatie française. RFI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

DEPECHES

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES