Retentissante intervention du Roi Mohammed VI au 1er Sommet Maroc-Pays du Golfe (CCG) à Ryad

Aprés avoir reçu, le 20 avril 2016, en sa résidence le Vice-Premier Ministre chargé des Affaires de la Primature du Sultanat d’Oman, Son Altesse Fahd Ben Mahmoud Al Said, qui représente le Sultan Qabous Ibn Said d’Oman aux travaux du Sommet Maroc-Pays du Golfe Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est rendu au Palais Dariya à Ryad pour l’ouverture des travaux du Sommet Maroc-Pays du Golfe et y prononcer un discours de haute facture.

Dans son allocution, prononcée devant ses pairs du Conseil de Coopération du Golfe, le Roi Mohammed VI a d’entrée exprimé la fierté et la considération pour le soutien sans faille des pays du Golfe dans la défense de l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Maroc.

Un soutien ferme sur le dossier du Sahara marocain qui ne surprend guère puisque déjà en 1975 des délégations venues d’Arabie Saoudite, du Koweït, du Qatar, du Sultanat d’Oman et des Emirats, avec la présence marquante de Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nehyane, Prince Héritier d’Abou Dhabi, qui avait 14 ans à l’époque, ont participé à la Marche Verte lancée à l’époque pour la récupération des provinces du sud du Royaume. Un soutien qui a été réaffirmé lors de la dernière crise avec le Secrétaire Général des Nations-Unies.

Poursuivant son intervention, le Souverain marocain a souligné qu’un partenariat entre le Maroc et les pays du Golfe n’est pas le produit d’intérêts conjoncturels ou de calculs éphémères mais une alliance solide et sincère pour peser contre les dangers et menaces qui guettent l’un des pays membres.

En outre, le Roi du Maroc, sur un ton ferme et franc, n’a pas hésiter à pointer du doigt les défis auxquels sont confrontés le Maroc et les pays du Golfe, ainsi que la tentative de saboter le modèle national original marocain.

Concernant les forces obscures qui manœuvrent contre les intérêts du Maroc en tentant de délégitimer la présence du Maroc dans son Sahara, ou d’appuyer l’option de l’indépendance et la thèse séparatiste, ou encore d’affaiblir l’Initiative d’autonomie dont la communauté internationale atteste le sérieux et la crédibilité, celles-ci ne veulent que s’accaparer des richesses du Maroc ou l’extorquer.

Enfin, le Roi Mohammed VI a conclu son discours en déclarant que le terrorisme ne fait que nuire à la réputation de l’Islam et des musulmans et qu’un débat franc et profond entre les différents rites s’impose pour corriger les mystifications, mettre en lumière la véritable image de l’Islam et réactiver les valeurs de tolérance qui sont celles des vrais musulmans.

A l’issue de ces travaux, un communiqué conjoint a été publié dans lequel les membres du Conseil de Coopération du Golfe appuient sans réserve et sans ambiguïté la marocanité du Sahara, les droits du Maroc et la proposition marocaine d’autonomie.




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES