Réponse à Malick Ndiaye : "Le professeur ignore-t-il que la bataille de Badr, s’était déroulée pendant le mois de ramadan ?"

« Tirer sur la Coalition Macky 2012 au moment où la nouvelle Opposition comme la classe politique traditionnelle s’organisent pour saboter d’une manière ou d’une autre l’application du Plan Yoonu Yokkuté, cela étonne ! », c’est ainsi que s’exprimait en août 2013, le professeur Malick Ndiaye, coordonnateur de l’Alliance des Citoyens pour la République-ACR, président de la Commission Orientation et Stratégies de la Coalition Macky 2012 !

Ayant divorcé d’avec cette coalition qui prétendait avoir amené le candidat Macky Sall au pouvoir en mars 2012, le nouveau Mufti de la République, Pr Malick Ndiaye rejoint cette Opposition qu’il accusait naguère de « vouloir saboter l’application du Plan Yoonu yokkute ». Ce fut d’abord, avec le Front « Gor ca wax ja », puis avec « Mankoo wattu Senegaal » dont il boycotte les rencontres depuis plus d’un mois et qu’il voue aux gémonies, après chaque prise de position su_rv des questions qui intéressent la vie de la nation !
L’audience que le Front a eue dernièrement avec le chantre du fameux défunt « Yoonu Yokkute », aurait suscité le courroux du professeur, devenu mufti, au point de traiter ses mentors d’hier de francs-maçons…
A l’occasion d’un panel, tenu en mai 2014, le même Malick Ndiaye, Président de la Commission Orientation et Stratégies de la Coalition Macky 2012, disait : « Ce qui donc manque à la Seconde Alternance c’est, outre la poursuite de la Recomposition entamée par la déclaration historique du Président Niasse de ne pas se présenter en 2017 au profit de Macky Sall, une âme susceptible de lui fournir la cohésion qui lui manque et de fonder une éthique altruiste et vertueuse d’implication, d’engagement et de victoire. Il nous faut une Autorité Morale et Politique Supérieure, c’est-à-dire l’Ethique même du FPE pour le PSE articulé à l’Acte III ! Autrement dit, il s’agit bien de gagner les Municipales de Juin 2014 avec la pédagogie de masse et d’unité qui correspond, comme propédeutique politique concrète, afin d’assurer dès maintenant le 2ème mandat du Président de la Coalition Macky 2012 – 22 » !

Euskéye de grand mufti !!!

En moins d’une décennie, le Grand mufti, Pr Malick Ndiaye a fait le tour des coalitions, Pouvoir comme Opposition ! Comme toujours, il se singularise et s’isole par des déclarations à l’emporte-pièce qui finissent par le mettre hors de tout cadre organisé dont il n’est pas le coordonnateur ou le président.
Face à des élections législatives qui se rapprochaient de jour en jour, alors que l’Opposition et la Majorité de ne s’accordaient pas encore sur l’essentiel de ce qui constituaient les fondamentaux des « Législatives de 2017 », la Conférence des leaders du Front « Mankoo wattu Senegaal » décida souverainement et de manière consensuelle, d’adresser une correspondance au Président de la République, lui rappelant l’essentiel des points de désaccord et d’interrogation qui assombrissaient l’espace politique sénégalais. Dans sa réponse, le Président Macky Sall invite le Front à une rencontre en audience, pour discuter de l’ensemble des points énumérés dans la lettre. Mankoo Wattu Senegaal , convoqua régulièrement la Conférence des Leaders, pour statuer sur l’audience avec le Chef de l’Etat. Un large consensus se dégagea en faveur de l’audience, en donnant mandat au coordonnateur, M. Malick Gakou, de désigner les membres de la délégation, ce qui fut fait. Il importe de préciser que le Pr Malick Ndiaye n’a pas pris part jusqu’à terme, à cette rencontre de la Conférence des Leaders.
Au jour de l’audience, des voix discordantes et solitaires s’étaient levées pour dire le contraire de ce qui s’est réellement passé au sein de Mankoo. Pourtant, deux jours, avant l’audience, certains de ces pourfendeurs n’avaient pas manqué d’envoyer des « Sms » à des membres du Front menaçant de faire des déclarations à la presse, au cas où ils ne feraient pas partie de la délégation, récusant le choix de certains membres de cette même délégation. Une singulière manière sénégalaise de faire de l’Opposition !
Je n’aurai jamais pris ma plume pour écrire ces lignes, si le nouveau mufti de la République, qui a vendu aux Sénégalais, le programme de « Yoonu Yokkuté » en 2012, en l’occurrence, Pr Malick Ndiaye n’avait pas franchi le Rubicon en faisant la déclaration suivante : « cet élément est (le choix de la date du 2 juillet 2017, pour la tenue des législatives) au-delà de la culture et de la simple connaissance des mœurs du Sénégal et de nos habitudes religieuses un révélateur du degré d’immersion ou d’extériorité des classes politiques qui nous a fait la plus grande des injures de tous les temps en désignant cette date...C’est des personnalités patentées ou des franc-maçons avec une culture maçonnique qui sont nos gouvernants. Cette république est en danger moral et intellectuel. Ces dirigeants sont des héritiers des loges franc-maçonniques qui aujourd’hui méprisent le pays au point de décider de cette date. Un pays composé de 95% de musulmans », avant de donner comme exemple patente « la date des fameux élections référendaire du 20 mars qui a coïncidé avec la journée mondiale de la jeunesse chrétienne.

Un référendum qui a failli enclencher une émeute dans le pays », dixit mufti Malick Ndiaye.

Je sais que « la reconversion »du professeur en islamologue ne date pas de longtemps, mais je me demande comment a-t-il pu ignorer que la grande Bataille de Badr, s’était déroulée en plein mois de ramadan, ce qui n’avait pas empêché les musulmans, malgré la faiblesse de leur nombre(313), de remporter une éclatante victoire, devenue historique. Elle fut aussi appelée « Ghazwatoul Fourqaane » ( la Bataille du discernement ou de la rupture) parce qu’elle marquait une rupture entre le vrai et le faux, tout comme les prochaines législatives devront marquer une « vraie rupture »entre une Assemblée phagocytée par l’Exécutif et une Assemblée indépendante du Peuple.
Non, Pr Malick Ndiaye, observer le ramadan ne peut empêcher de participer à des élections, au contraire, c’est un mois béni qui porterait sûrement bonheur à la prochaine législature.

Mamadou Bamba Ndiaye

Ancien Ministre des Affaires Religieuses

Président du Mouvement « Pour une Afrique Debout »



AFRIQUE-MONDE

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

logo article

Libye : les forces loyales à Haftar bombardent leurs rivaux dans le sud

21/05/2017 par :

Les forces loyales à Khalifa Haftar, chef autoproclamé de l’armée nationale libyenne (ANL), ont (...)

logo article

Pyongyang tire un nouveau missile, réunion d’urgence à l’ONU

21/05/2017 par :

Le Conseil de sécurité va se réunir d’urgence mardi sur la Corée du Nord, qui a procédé dimanche à (...)

logo article

À Ryad, Trump se veut porteur d’un message "d’amitié, d’espoir et d’amour"

21/05/2017 par :

Le président américain Donald Trump s’est déclaré dimanche porteur d’un message "d’amitié, d’espoir (...)

logo article

Un panafricaniste menace de s’attaquer aux présidents africains hostiles à la lutte contre le franc CFA

21/05/2017 par :

Le panafricaniste de renom, Kemi Seba, président de l’Urgences panafricanistes, présent à (...)

logo article

Nigeria : les lycéennes libérées retrouvent leur famille

21/05/2017 par :

Scènes de joie à Abuja au Nigéria. Ces familles viennent de retrouver leurs filles après trois ans (...)

logo article

7 fumeurs sur 10 ont déjà essayé d’arrêter la cigarette (sans succès)

21/05/2017 par :

En France, 69 % des fumeurs ont déjà essayé de dire « adieu » à la cigarette. Une démarche délicate, (...)

logo article

Notre corps peut chauffer à 50 degrés

21/05/2017 par :

La régulation de la température corporelle serait liée à l’activité des mitochondries, des usines à (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES