Réduction du mandat présidentiel : Pressions sur Macky - Pr Babacar Guèye : « S’il ne respecte pas sa parole, il en subira les conséquences »

Le chef de l’Etat a plus de chance d’être réélu s’il respecte son engagement de réduire son mandat à cinq ans. C’est la conviction du Professeur Babacar Guèye. Le cas contraire, souligne-t-il, Macky Sall en subira les conséquences.

Le chef de l’Etat n’a pas encore concrétisé sa promesse de réduire son mandat à cinq ans. La question de la date de la tenue de l’élection présidentielle en 2017 ou 2019 reste entière. En marge de la conférence sur « Les transitions politiques en Afrique et la question de la limitation des mandats présidentiels » organisée par la Ligue démocratique (Ld) samedi, le Professeur Babacar Guèye a réitéré sa position sur le débat. « Je ne pense pas qu’on puisse faire autre chose que passer par le référendum », a-t-il dit. Maintenant, la question qui taraude tous les esprits est la suivante : Est-ce que Macky Sall va respecter cet engagement ? Le constitutionnaliste est d’avis que le successeur de Abdou­laye Wade a intérêt à ne pas faire marche arrière. « C’est en respectant cet engagement qu’il a les meilleures chances d’être réélu. S’il ne le fait pas, je pense qu’il en subira les conséquences », avertit-il.
Revenant sur la limitation des mandats en Afrique, Pr Guèye constate que de nombreux chefs d’Etat africains ont modifié ou tenté de modifier leur Constitution pour « s’éterniser » au pouvoir. Pourtant, cette limitation des mandats présidentiels est un « puissant moyen » d’épargner le continent de tensions politiques liées à ces tripatouillages. Le constitutionnaliste estime que ce principe est un « garde-fou ». « Elle peut conforter la démocratie, lutter contre la corruption, contre le clientélisme, contre le ‘’patrimoinalisme’’ et contribuer au développement d’un pays. Par exemple, le Cap-Vert, qui respecte ce principe, est parvenu à combattre la corruption », a expliqué Pr Guèye.

Pour un septennat unique
Pour éviter cette « boulimie » du pouvoir, le président du Collectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosc) préconise un septennat unique. « J’ai choisi 7 ans en tenant compte de la durée dont à besoin une politique publique pour être élaborée et pour être mise en œuvre », a-t-il souligné, rejetant l’argument de certains Présidents qui, en voulant modifier la charte de leur pays, demandent à leur Peuple de leur laisser le temps de finir les chantiers entamés. Selon lui, « l’Etat, c’est une continuité » et les Constitutions peuvent être « revissées pour qu’elles collent à l’ère du temps ». Cependant, précise Pr Guèye, il ne peut s’agir de « révisions pirates et opportunistes ».
En ce qui concerne le Sénégal, il trouve que la modification de 2008 « viole délibérément la Constitu­tion en sachant que le Conseil constitutionnel se déclarera in­com­pétent ». Si pour le Burkina Faso où Blaise Compaoré a modifié l’article 37, « le droit a été respecté en passant par la procédure normale », le conférencier relève en revanche qu’« en réalité, l’intention est de se maintenir au pouvoir, de renforcer son pouvoir ». L’invité du parti dirigé par Mamadou Ndoye a indiqué qu’il existe trois variantes de la limitation de mandats en Afrique. Il s’agit de la limitation à deux mandats successifs, la limitation à deux mandats alternatifs et la limitation à deux mandats par intermittence élaborée dans la nouvelle constitution du Burkina Faso.
Stagiaire. LE QUOTIDIEN



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES