RD Congo : au moins trois sièges de partis d’opposition incendiés

En début de journée, le calme n’était toujours pas revenu dans la capitale congolaise selon l’opposition, qui affirme que plusieurs sièges de partis politiques ayant appelé à manifester ont été attaqués au petit matin. La veille, une manifestation appelant à la convocation des élections dans les délais constitutionnels avait fait au moins 17 morts.
es hommes de la garde républicaine lourdement armés ont attaqué le siège de l’UDPS à Limete en pleine nuit et y ont mis le feu » a déclaré à Jeune Afrique Augustin Kabuya, chargé de la communication de l’UDPS, le parti d’Étienne Tshisekedi. Selon lui, l’attaque a fait plusieurs morts. D’après l’AFP, le feu brûlait abondamment l’intérieur des locaux vers 8h45 heure locale, alors qu’un cordon de policiers filtrait les allées et venues autour du bâtiment. Une journaliste de l’AFP a vu deux corps carbonisés, deux autres personnes brûler vives et un homme grièvement blessé à la tête allongé à terre. Dans l’enceinte du bâtiment, des bidons d’essence renversés témoignaient du caractère criminel de l’incendie.

Les sièges du FONUS (Forces novatrices pour l’union et la solidarité) et du MLP (Mouvement Lumumbiste Progressiste), situés sur l’avenue de l’enseignement, près du stade des martyrs, ont également été brûlés aux alentours de 4h00 du matin.

L’opposition appelle à poursuivre les manifestations mardi

Dans un communiqué publié lundi dans la soirée, le Rassemblement de l’opposition appelle les Congolais à poursuivre la mobilisation pour demander la convocation des élections présidentielles dans les plus brefs délais. « Compte tenu de la rupture de confiance introduite par la violence du pouvoir et en mémoire de nos victimes innocentes (…) le Rassemblement appelle toute la population à se rassembler dès mardi 20 septembre 2016 pour poursuivre sans désemparer les revendications ».

Le Rassemblement fait également le bilan de la journée de lundi. Il dénombre plus de 50 morts, « victimes fauchées par des tirs à balles réelles de la police », ainsi que de nombreux blessés, et dénonce l’utilisation d’une « force disproportionnée contre une marche pacifique ». La majorité, elle, a donné un bilan officiel de 17 morts dont trois policiers et dénonce des pillages.

La manifestation de lundi, qui devait débuter à 13 heures, a été annulée et dispersée par les autorités avant même d’avoir commencé. L’opposition voulait marquer la limite constitutionnelle de la convocation des élections, 90 jours avant la fin du mandat du président Joseph Kabila. Mais en fin de matinée, des affrontements entre jeunes et policiers anti-émeute ont éclaté près du point de ralliement prévu pour la mobilisation, aux alentours de l’échangeur du quartier de Limete. Depuis, le pouvoir et l’opposition se rejettent la responsabilité des violences.

Inquiétude de la communauté internationale

Les Nations Unies, l’Union Européenne et les États-Unis ont rapidement réagi à la suite de ces violences. Le département d’État américain s’est dit déçu par l’échec de la commission électorale (la CENI) à annoncer le calendrier électoral dans les délais, et a rappelé l’importance d’un dialogue véritablement inclusif. Il a ajouté que « les États-Unis sont prêts à imposer de nouvelles sanctions contre les responsables » des violences. De son côté l’Union européenne a appelé « toutes les parties à faire preuve de retenue » et a demandé à ce que le report des élections présidentielles et législatives, qui semble aujourd’hui inévitable, « soit aussi court que possible ».

Le secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki-moon a quant à lui exhorté « tous les dirigeants politiques concernés et leurs partisans à s’abstenir de tout autre acte de violence ». JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES