« Protocole de Rebeuss » : De l’incompétence du procureur de la République à s’autosaisir

Dans les faits pour lesquels il est manifestement compétent le procureur ne s’autosaisit pas mais pour les choses dont il n’a pas compétence, il décide d’agir. Il existe beaucoup de rapports qui peuvent justifier légitiment et légalement son action. Le dernier en date est celui de l’OFNAC avec beaucoup de faits et de personnes incriminés.

L’affaire dite protocole de Rebeuss,est supposée impliquer un ancien Premier Ministre,M.Idrissa SECK et un ancien chef de l’Etat, le Président Abdoulaye WADE. Les faits invoqués sont aussi présumés être passé pendant qu’ils étaient en fonction 2004. Dans cette perspective c’est l’article 101 de la constitution qui s’applique. Il dispose en effet que « Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison. Il ne peut être mis en accusation que par l’Assemblée Nationale, (…) ; il est jugé par la Haute Cour de Justice. Le Premier Ministre et les autres membres du Gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis. Ils sont jugés par la Haute Cour de Justice… ».

Heureusement que l’on ne parle plus de réouverture du dossier des chantiers. Ce qui allez être un désastre judiciaire parce qu’un fait nouveau pouvant justifier la réouverture de ce dossier sanctionné par un non-lieu total n’existe pas.

Dans cette présumé affaire dont le coupable principal serait le Président Abdoulaye WADE, c’est la Haute cour de justice qui est compétente. Elle est mise en action par une loi d’accusation selon l’article 101 précité et selon l’article 17 de la loi organique sur la haute cour de justice. Ce dernier dispose que « La résolution de l’Assemblée nationale votée dans les conditions prévues à l’article 101 de la Constitution et portant mise en accusation devant la Haute Cour contient les prénoms, noms et fonctions des accusés, l’énoncé sommaire des faits qui leur sont reprochés et, dans les cas prévus à l’alinéa 2 de l’article 101 de la Constitution, le visa des dispositions législatives en vertu desquelles est exercée la poursuite ».

C’est après la transmission de cette résolution par le président de l’Assemblée nationale au procureur général près la haute cour de justice qui est selon l’article 12 de la loi organique le procureur général près la cour suprême que le président de la haute cour et la président de la commission d’instruction sont saisis.

Dans la logique de ce qui précède, nous faisons constater que le procureur de la République ne tire d’aucune loi une compétence lui permettant d’agir. Même pour entendre un témoin qui a choisi de se taire pendant plus de 12 ans après l’extinction de l’action publique selon l’article 8 du code de procédure pénale, le procureur de la République est incompétent pour les faits supposés.

Dans cette affaire nous sommes partagés par le besoin de clarté car nous sommes convaincus de l’innocence du Président SECK et l’exigence de respect des principes et règles car il s’agit malheureusement de notre justice qui par endroit est attendue sur la confirmation de son indépendance. La crédibilité de notre démocratie et de notre Etat de droit en dépendent.

Nous souhaitons que la lumière soit faite sur cette affaire comme nos vaillants « droits de l’hommistes » qui dès fois versent dans un activisme imprudent. Aussi comme beaucoup d’analystes qui semblent tomber dans le jeu des concepteurs du complot politique contre le président Idy. Ces gens semblent ignorer que si le protocole de Rebeuss existe Maitre Abdoulaye en en serait le premier responsable.

Pour le procureur de la République la seule chose que nous attendons de lui c’est qu’il inculpe Monsieur SARR pour silence coupable depuis 12 ans. En convainquant Samuel SARR, il semble bien faire, parce qu’il est interpellé sur cette affaire et pour d’autre par les sentinelles que nous venons de citer. Mais en agissant pour prétendre protéger l’intérêt général, il doit surtout se conformer aux règles de compétences qui fondent leurs fonctions et leurs actions. Encore que les règles de compétences sont d’ordre public.

Au moment de terminer ces lignes nous avons appris qu’il s’est dessaisi. Nous souhaitons savoir sur la base de quoi ? Reconnait-il son incompétence ?
En tant que militant du parti REWMI je remercie vivement ces agitateurs qui servent sans le vouloir le Président Idrissa qui est victime du complot politique jamais connu dans l’histoire de ce pays.

Abdoul Aziz Mbodj
Rewmi Kaolack




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES