Procès Habré : Des accusations de viol qui ne figurent pas sur le Pv d’audition de Khadidja Hassan Zeydane (Documents)

Ce lundi s’est présentée au procès, une femme nommée Khadidja Hassan Zeydane, de père libyen ayant un frère devenu pilote d’avion et opérant dans un avion de chasse libyen en mission de bombardement des villes tchadiennes. L’avion abattu par les forces armées tchadiennes, le pilote libyen s’est éjecté et a été capturé par l’armée tchadienne.
Elle prétend avoir été arrêtée par Guihini Koreï, Ahmat Allatchi, Mahamat Fadil, El Djonto, Abakar Torbo, Djadda, Abba Moussa, tout ce monde pour elle seule, avec la précision importante que tous ces responsables ne sont pas dans les mêmes corps, certains sont dans l’armée, d’autres dans les services de sécurité sans compter que certains ont succédé à d’autres et donc par conséquent ne pouvaient pas être en poste au même moment.
Mais faute d’enquête qui va se préoccuper de tout cela ?
Interrogée sur la date de ces faits, elle dit ne pas savoir les situer dans le temps. Elle ajoute donc qu’on l’a arrêtée pour venir faire à manger aux soldats libyens ! Ce qui en toute logique ne tient pas la route. parfois, elle laisse échapper qu’on l’a soupçonnée d’être impliquée dans l’affaire de la fuite de certains prisonniers libyens. Elle a fait à manger pendant 15 jours. Elle prétend sans preuve aucune qu’elle a subi des sévices corporels. de la part de qui ? Elle ne cite personne dans sa déposition ci-dessus que vous pouvez consulter.
Comme chacun peut le constater, elle ne cite, en aucun cas, le Président Habré dans cette déposition faite devant les juges sénégalais de la Chambre d’instruction et les officiers de la police judiciaire .Elle ne parle pas de viol non plus. C’est à Dakar qu’elle a été retournée. C’est ainsi qu’elle a improvisé un faux témoignage pour satisfaire ses complices qui lui ont payé le billet, les frais d’hôtels et les perdium. Lisez bien sa déposition numéro 821 faite le 24 aout 2013 à 09h48 au Tchad. Venue à Dakar, Mme Khadidja Hassan modifie totalement son histoire et entre dans la nouvelle orientation définie par les Chambres africaines. Devant une impossibilité totale d’apporter des preuves crédibles pour asseoir leurs accusations, que reste t-il à M Brody ?
Il leur reste à salir un homme dont on voit bien que l’enjeu de ce procès n’est plus de prouver des crimes mais plutôt de détruire l’image d’un homme, le transformer en monstre.
Tantôt il empoisonne, tantôt il égorge, tantôt il viole, il ne reste que le cannibalisme.
Où sont les preuves de toutes ces accusations ?
Et les juges ne font aucun effort pour vérifier ces accusations, comme s’ils savaient que ces histoires ne tenaient pas la route. Il fallait donc les laisser telles quelles ou mieux les amplifier encore, sachant pertinemment l’existence d’une chaîne de complicité au sein de la chambre d’Assises. Depuis le début du procès, nous entendons trop d’insultes, de diffamations et d’accusations légères jamais prouvées. Une fois, n’est pas suffisant, le Procureur et ses adjoints vont, eux aussi, relancer les supposés plaignants pour insulter à nouveau. Vaut mieux deux fois qu’une pour que le contrat soit bien exécuté. La manifestation de la Vérité, le petit slogan de Mr KAM à la recherche de la vérité face à des témoins qui pataugent dans une haine ethnique maladive. Les méthodes de HRW sont bien connues, récemment le directeur de HRW, Mr Kenneth ROTH a été coincé par les médias arabes, car il avait balancé sur tweeter des images de tueries américaines en Irak et en Afghanistan et d’autres massacres perpétrés par les israéliens à Gaza, pour les faire passer pour des crimes commis en Syrie. Les médias arabes ont dénoncé cette intoxication, et cette désinformation, ce montage de la part du premier responsable de HRW. Il fut obligé de le reconnaître et de retirer les images. Pour finir Reed Brody vient de lever le voile sur les enjeux du procès Habré pour le Président Macky Sall. Reed Brody est la chaîne de commandement de l’affaire Habré, il a déclaré officiellement en conférence de presse en compagnie du juge Garzon : "Si Sidiki Kaba, ministre de la justice a été élu comme Président de l’Assemblée des États Parties à la CPI et si encore le Sénégal a été désigné membre non permanent du Conseil de Sécuritè des Nations Unies, c’est grâce à l’affaire Habré." C’est net et précis !




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES