Présidentielle au Niger : quinze candidatures validées, dont celle de Hama Amadou

La Cour constitutionnelle du Niger a validé 15 candidatures pour la présidentielle du 21 février, dont celle de l’opposant Hama Amadou, écroué depuis près de deux mois pour un trafic présumé de bébés, a annoncé samedi le ministère de l’Intérieur.

Dans un arrêt, la Cour a déclaré « éligibles » 15 candidats, a déclaré le ministre de l’Intérieur Hassoumi Massaoudou lors d’un point presse. « Hama Amadou du Mouvement démocratique nigérien » (Moden) figure sur la liste lue par le ministre.

En début de semaine, le ministère avait transmis 16 candidatures à la Cour, selon la presse locale.

Les candidatures des grandes personnalités ont toutes été retenues.

Le président sortant Mahamadou Issoufou, élu en 2011, le chef de file de l’opposition Seïni Oumarou et l’ancien président Mahamane Ousmane sont en lice pour la présidentielle, de même que l’ancien ministre du Plan Amadou Boubacar Cissé dit « ABC », l’ex-Premier ministre Cheiffou Amadou ou Abdou Labo, ex-ministre de l’Agriculture.

Seul Abdoul-Karim Bakasso, chef d’un petit parti, a été déclaré « inéligible », a souligné M. Massaoudou.

Son dossier a été rejeté pour « défaut de certificat médical », a expliqué à l’AFP Ousseïni Salatou, le porte-parole de l’opposition, qui a obtenu une copie de l’arrêt de la Cour constitutionnelle.

« En dehors de M. Bakasso, tous les candidats de l’opposition sont retenus, y compris Hama Amadou », a résumé Ousseïni Salatou.

Hama Amadou, l’ex-président du Parlement, qui avait permis l’élection de Mahamadou Issoufou au second tour de la présidentielle de 2011, a été emprisonné le 14 novembre dès sa descente d’avion lors de son retour au pays après un an d’exil volontaire en France.

Marche de l’opposition dimanche

Considéré comme le plus farouche opposant au président Issoufou, il est accusé d’être impliqué dans une affaire de trafic de bébés avec le Nigeria qui empoisonne l’atmosphère.

Le pouvoir parle d’un « dossier de droit commun » mais lui-même clame son innocence et crie au procès « politique » destiné à l’écarter de la présidentielle.

La justice nigérienne doit se prononcer le 11 janvier sur une nouvelle demande de liberté provisoire de M. Amadou.

A un mois et demi de la présidentielle, le climat politique est tendu au Niger.

L’opposition a programmé dimanche une marche-meeting à Niamey pour « dénoncer des « arrestations arbitraires » de « plusieurs de ses militants » et réclamer « l’accès équitable aux médias publics » ainsi que des « élections transparentes », selon Ousseïni Salatou.

L’opposition a aussi souvent accusé le pouvoir de tenter de diviser les partis n’appartenant pas à la majorité.

Les très influents chefs traditionnels du Niger ont notamment exprimé vendredi leur « préoccupation » face au climat politique « délétère » et appelé les hommes politiques à « plus de retenue ».

Mi-décembre, le président Issoufou a affirmé qu’une tentative de coup d’État avait été déjouée, justifiant une vague d’arrestation de militaires.

La campagne électorale doit débuter le 30 janvier pour s’achever la veille du scrutin présidentiel qui est couplé à des législatives. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES