Présidentielle au Bénin : ce qu’il faut retenir du débat télévisé entre Lionel Zinsou et Patrice Talon

Les finalistes de la présidentielle au Bénin, Lionel Zinsou et Patrice Talon, se sont opposés jeudi soir lors d’un débat télévisé de deux heures retransmis sur l’ORTB.

Présidentielle au Bénin : Patrice Talon multiplie les ralliements
« Bénin gagnant » contre « Nouveau départ »
Les slogans des candidats, « Bénin gagnant » pour Lionel Zinsou et « Nouveau départ » pour Patrice Talon, et leurs significations ont fait office de fil directeur du débat. D’un côté, un Premier ministre affichant une volonté de s’appuyer sur les acquis « pour aller vers le développement ». « Le Bénin sait gagner mais il y a des réformes à faire », a clamé Zinsou mettant en avant la qualité de la formation médicale de son pays. « Nous manquons de tout, mais nous avons des soignants exceptionnels. Nous devons améliorer leurs conditions », a-t-il dit.

À l’opposé, l’homme d’affaires a dressé un tableau assez noir de la situation. « Rares sont les Béninois qui vont vous dire que le Bénin va bien, a-t-il dit. L’État est défaillant partout. »

Des attaques répétées
À quelques jours du second tour, il fallait s’y attendre. Zinsou et Talon ne se sont pas fait de cadeaux, se lançant de multiples attaques personnelles. Le roi du coton a ouvert le bal dès la première question des modérateurs. « Vous ne connaissez pas le Bénin », a-t-il lancé à maintes reprises. Il a aussi accusé le Premier ministre « d’avoir le syndrome du gouverneur d’une contrée sauvage ». Ce à quoi Lionel Zinsou a répondu sèchement en s’attardant sur ses racines familiales et celles de Patrice Talon. Il a notamment affirmé que ce dernier était issu d’une famille ayant fait fortune dans la traite négrière. « Je ne vous reproche pas que vos ancêtres soient français ou que certains de vos enfants le soient », a lancé Zinsou.

Le candidat des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) s’est également attaqué au concept de rupture mis en avant par son adversaire rappelant qu’il avait été un élément central du régime du président Thomas Boni Yayi et que nombre de ses soutiens également. « Vous aimez faire peur et vous le faites très bien », a aussi déclaré Zinsou.

De son côté, Talon a reproché au Premier ministre d’être complice d’un « État voyou », l’accusant à plusieurs reprises d’avoir signé des contrats sans procéder préalablement à des appels d’offres.

Et les idées dans tout ça ?
Au milieu des invectives, quelles idées ont été mises en avant par les deux candidats ? Ils ont été interrogés sur plusieurs thèmes – l’égalité des chances, la santé, l’énergie, la réforme des institutions, l’éducation et la sécurité – affichant de réelles différences d’approches. Sur le premier thème, Lionel Zinsou a mis en avant un programme ciblant « les 100 000 familles actuellement dans une situation de manque d’égalité des chances ». Patrice Talon a donné une réponse très politique, expliquant qu’il fallait « dépolitiser l’administration ».

Interrogés sur la politique énergétiques, les deux hommes ont affiché d’importantes divergences. Pour Zinsou, « l’énergie renouvelable est très importante. Elle sera répartie pour tout le monde. Avec l’énergie solaire, nous pouvons créer beaucoup d’emplois ». Misant essentiellement sur le pétrole, Talon estime de son côté, que « produire l’énergie renouvelable revient à un coût prohibitif. Le peuple ne peut pas attendre que l’énergie renouvelables soit à notre portée pour nous développer. Il faut faire des choix stables dans la durée. Le fuel est une partie de ce que nous pouvons faire ».

Patrice Talon a remis en cause le système éducatif. « Il faut dépolitiser l’administration de l’éducation et redonner vie au Conseil national de l’éducation. Il faut une direction qui s’occupe de formation des enseignants et la gestion des écoles normales », a-t-il déclaré. Ce à quoi Lionel Zinsou a répondu qu’il fallait « moderniser le système par faire le procès du passé » et « améliorer les conditions de travail des enseignants ». « Les écoles primaires doivent être le lieu où l’on commence à apprendre l’informatique », a-t-il estimé.

Amené à se prononcer sur la réforme des institutions, l’homme d’affaire a renouvelé son souhait de mettre en place un mandat unique et déclaré que « la justice avait besoin de liberté et d’indépendance », alors que son adversaire a affirmé « qu’il faut donner à la justice de vrais moyens, elle a besoin d’être équipée. La justice est capable de résister ». JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES