Poutine plaide pour une coalition contre l’EI, Obama prêt à coopérer avec la Russie et l’Iran

À la tribune de l’ONU, le président russe Vladimir Poutine a plaidé, lundi, pour la création d’une coalition internationale élargie, appuyée par une résolution du Conseil de sécurité, pour lutter contre l’organisation de l’État islamique.

Vladimir Poutine a appelé de ses vœux, lundi 28 septembre, dans son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, la création d’une "large coalition anti-terroriste" pour lutter contre l’organisation de l’État islamique (EI).

Cette coalition serait "semblable à celle formée contre Hitler" au cours de la Seconde Guerre mondiale et les pays arabes "y joueraient un rôle clé", a précisé le président russe lors de sa première intervention devant l’Assemblée générale des Nations unies depuis 10 ans. Le maître du Kremlin a proposé à cette fin l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution pour combattre le groupe terroriste qui contrôle des pans entiers de territoire en Syrie et en Irak.

Il a également soutenu que refuser de coopérer avec le gouvernement syrien du président Bachar al-Assad, son allié régional, serait une "énorme" erreur. "Ce serait une énorme erreur de ne pas coopérer avec ceux qui combattent frontalement le terrorisme, et nous devons reconnaître que personne d’autre que les forces armées du président Assad et les milices [kurdes, NDLR] combattent réellement l’État islamique et d’autres organisations terroristes en Syrie", a déclaré le président russe.

Boudé et mis en quarantaine par l’Occident en raison du conflit ukrainien, le président russe a effectué un retour spectaculaire dans sur la scène diplomatique en se replaçant au centre du jeu sur l’épineux dossier syrien.

Moscou, qui a récemment renforcé sa présence militaire en Syrie, déployant des troupes et des avions dans l’un des fiefs du régime, estime que la priorité à l’heure actuelle est non pas à un changement de régime à Damas, mais à la lutte contre les jihadistes de l’EI.

Obama prêt à coopérer avec la Russie et l’Iran pour régler le conflit syrien

De son côté, Barack Obama, dans son discours devant l’Assemblée générale prononcé un peu plus tôt, a affirmé qu’il était prêt à travailler avec la Russie et l’Iran pour trouver une solution à la guerre en Syrie. "Mais nous devons reconnaître qu’après tant de sang versé et de carnages, il ne peut y avoir un retour au statu quo d’avant la guerre", a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : "On ne peut pas s’accommoder de mouvement apocalyptiques comme l’EIIL (EI) et les États-Unis ne regrettent pas d’employer leur armée dans le cadre d’une large coalition", a-t-il fait valoir.

À la tribune de l’ONU, le chef d’État américain a par ailleurs accusé Bachar al-Assad d’être un "tyran" qui "massacre des enfants innocents". Dans une référence implicite à la position de Vladimir Poutine, il a dénoncé la logique consistant à soutenir "des tyrans comme Bachar al-Assad" sous prétexte que l’alternative "serait pire". La rencontre entre les deux dirigeants, prévue en fin d’après-midi en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, s’annonce tendue.

Avec AFP et Reuters




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES