Pourquoi Daouda Diallo proclame-t-il des résultats ? : Que cache une telle précipitation ?

Le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a proclamé 24 heures avant les résultats du Référendum. Alors que la Commission Nationale de Recensement de votes que dirige le juge Demba Kandji ne s’est pas encore prononcé. Que cache la précipitation du ministre ?

Le référendum 2016 a vécu avec son lot de contraintes et de contradictions. Le ministre de l’ intérieur , responsable Apr dans le département de Podor y a joué un rôle que bon nombre d’acteurs n’ arrivent pas encore à décrypter de manière nette. Il est vrai qu’ il est l’organisateur des élections. Mais cela selon des spécialistes, ne lui donne aucunement le droit de proclamer des résultats avant la Commission Nationale de Recensement des votes que dirige le juge Demba Kandji. Ce qui s’est passé mardi derier nous incite à dresser un faisceau d’interrogations : Que cherchait Abdoulaye Daouda Diallo ? Visait –il à influencer les membres de la Commmission Nationale de Recensement des votes dans la direction souhaitée ? Dans tous les cas, le ministre d ‘ Etat Mbaye Ndiaye qui fut ancien minitre de l’ intérieur et ancien chargé des élections du Pds, connu pour sa maîtrise de la chose électorale avoue sur les ondes qu’ il ne comprend pas cette sortie du ministre de l’ Intérieiur. Cette inquiétude semble trouver un écho favorable du côté des libéraux qui déclarent à l’issue de leur comité Directeur du 23 mars 2016 ceci : « Le ministre de l’intérieur qui proclame illégalement les résultats aux lieux et place de la commission nationale de recensement et qui a décidé de « kidnapper » le fichier électoral au profit de son parti, en prenant soin, entre autres, d’en extraire des milliers de citoyens privés ainsi de leurs droits est totalement discrédité pour organiser quelque scrutin que ce soit ». Selon toujours les libéraux : « le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), qui a décidé de publier un livre blanc sur les manquements, irrégularités et fraudes, récuse le ministre de l’intérieur et exige que désormais l’organisation des élections soit confiée à une personnalité consensuelle dont la neutralité est avérée ». Du côté de Kaolack, les représentants du camp du « Non » soutiennent qu’ils ont été exclus de la dernière phase du processus électoral. A les en croire, les résultats qu’ils détiennent par devers eux, sont différents de ceux proclamés par la suite. Ce sentiment semble partagé par le Président du Cercle des Soufis, Fallou Dieng qui tout en dénonçant des fraudes, exige la démission du ministre de l’Intérieur.
La conférence du ministre de l’intérieur sur les résultats du référendum continue de susciter le débat. Des zones d’ombre persistent dans ce processus électoral lié à cette consultation. En effet, le Directeur des élections qui devait être au premier plan, semble invisible. Il s’y ajoute que la Cena n’a pas cru opportun de signifier au ministre de l’intérieur qu’il ne lui incombe pas de proclamer des résultats. Son job, c’est d’organiser des élections en toute responsabilité et à équidistance des acteurs. Ce référendum a révélé des dysfonctionnements qui laissent perplexes bon nombre d ‘entre nous. Ceci a fait que plus de 200 000 Sénégalais n’ont pas pu s’acquitter de leur devoir citoyen : voter. Les acteurs politiques et ceux de la société civile semblent rejeter le ministre Abdoulaye Diallo qui selon eux « n’a pas fait preuve de neutralité et se comporte comme un responsable de l’Apr et non comme un ministre de la République ».

Mademba Ramata DIA




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES