Pourquoi Daouda Diallo proclame-t-il des résultats ? : Que cache une telle précipitation ?

Le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a proclamé 24 heures avant les résultats du Référendum. Alors que la Commission Nationale de Recensement de votes que dirige le juge Demba Kandji ne s’est pas encore prononcé. Que cache la précipitation du ministre ?

Le référendum 2016 a vécu avec son lot de contraintes et de contradictions. Le ministre de l’ intérieur , responsable Apr dans le département de Podor y a joué un rôle que bon nombre d’acteurs n’ arrivent pas encore à décrypter de manière nette. Il est vrai qu’ il est l’organisateur des élections. Mais cela selon des spécialistes, ne lui donne aucunement le droit de proclamer des résultats avant la Commission Nationale de Recensement des votes que dirige le juge Demba Kandji. Ce qui s’est passé mardi derier nous incite à dresser un faisceau d’interrogations : Que cherchait Abdoulaye Daouda Diallo ? Visait –il à influencer les membres de la Commmission Nationale de Recensement des votes dans la direction souhaitée ? Dans tous les cas, le ministre d ‘ Etat Mbaye Ndiaye qui fut ancien minitre de l’ intérieur et ancien chargé des élections du Pds, connu pour sa maîtrise de la chose électorale avoue sur les ondes qu’ il ne comprend pas cette sortie du ministre de l’ Intérieiur. Cette inquiétude semble trouver un écho favorable du côté des libéraux qui déclarent à l’issue de leur comité Directeur du 23 mars 2016 ceci : « Le ministre de l’intérieur qui proclame illégalement les résultats aux lieux et place de la commission nationale de recensement et qui a décidé de « kidnapper » le fichier électoral au profit de son parti, en prenant soin, entre autres, d’en extraire des milliers de citoyens privés ainsi de leurs droits est totalement discrédité pour organiser quelque scrutin que ce soit ». Selon toujours les libéraux : « le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), qui a décidé de publier un livre blanc sur les manquements, irrégularités et fraudes, récuse le ministre de l’intérieur et exige que désormais l’organisation des élections soit confiée à une personnalité consensuelle dont la neutralité est avérée ». Du côté de Kaolack, les représentants du camp du « Non » soutiennent qu’ils ont été exclus de la dernière phase du processus électoral. A les en croire, les résultats qu’ils détiennent par devers eux, sont différents de ceux proclamés par la suite. Ce sentiment semble partagé par le Président du Cercle des Soufis, Fallou Dieng qui tout en dénonçant des fraudes, exige la démission du ministre de l’Intérieur.
La conférence du ministre de l’intérieur sur les résultats du référendum continue de susciter le débat. Des zones d’ombre persistent dans ce processus électoral lié à cette consultation. En effet, le Directeur des élections qui devait être au premier plan, semble invisible. Il s’y ajoute que la Cena n’a pas cru opportun de signifier au ministre de l’intérieur qu’il ne lui incombe pas de proclamer des résultats. Son job, c’est d’organiser des élections en toute responsabilité et à équidistance des acteurs. Ce référendum a révélé des dysfonctionnements qui laissent perplexes bon nombre d ‘entre nous. Ceci a fait que plus de 200 000 Sénégalais n’ont pas pu s’acquitter de leur devoir citoyen : voter. Les acteurs politiques et ceux de la société civile semblent rejeter le ministre Abdoulaye Diallo qui selon eux « n’a pas fait preuve de neutralité et se comporte comme un responsable de l’Apr et non comme un ministre de la République ».

Mademba Ramata DIA




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES