Pourquoi Daouda Diallo proclame-t-il des résultats ? : Que cache une telle précipitation ?

Le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a proclamé 24 heures avant les résultats du Référendum. Alors que la Commission Nationale de Recensement de votes que dirige le juge Demba Kandji ne s’est pas encore prononcé. Que cache la précipitation du ministre ?

Le référendum 2016 a vécu avec son lot de contraintes et de contradictions. Le ministre de l’ intérieur , responsable Apr dans le département de Podor y a joué un rôle que bon nombre d’acteurs n’ arrivent pas encore à décrypter de manière nette. Il est vrai qu’ il est l’organisateur des élections. Mais cela selon des spécialistes, ne lui donne aucunement le droit de proclamer des résultats avant la Commission Nationale de Recensement des votes que dirige le juge Demba Kandji. Ce qui s’est passé mardi derier nous incite à dresser un faisceau d’interrogations : Que cherchait Abdoulaye Daouda Diallo ? Visait –il à influencer les membres de la Commmission Nationale de Recensement des votes dans la direction souhaitée ? Dans tous les cas, le ministre d ‘ Etat Mbaye Ndiaye qui fut ancien minitre de l’ intérieur et ancien chargé des élections du Pds, connu pour sa maîtrise de la chose électorale avoue sur les ondes qu’ il ne comprend pas cette sortie du ministre de l’ Intérieiur. Cette inquiétude semble trouver un écho favorable du côté des libéraux qui déclarent à l’issue de leur comité Directeur du 23 mars 2016 ceci : « Le ministre de l’intérieur qui proclame illégalement les résultats aux lieux et place de la commission nationale de recensement et qui a décidé de « kidnapper » le fichier électoral au profit de son parti, en prenant soin, entre autres, d’en extraire des milliers de citoyens privés ainsi de leurs droits est totalement discrédité pour organiser quelque scrutin que ce soit ». Selon toujours les libéraux : « le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), qui a décidé de publier un livre blanc sur les manquements, irrégularités et fraudes, récuse le ministre de l’intérieur et exige que désormais l’organisation des élections soit confiée à une personnalité consensuelle dont la neutralité est avérée ». Du côté de Kaolack, les représentants du camp du « Non » soutiennent qu’ils ont été exclus de la dernière phase du processus électoral. A les en croire, les résultats qu’ils détiennent par devers eux, sont différents de ceux proclamés par la suite. Ce sentiment semble partagé par le Président du Cercle des Soufis, Fallou Dieng qui tout en dénonçant des fraudes, exige la démission du ministre de l’Intérieur.
La conférence du ministre de l’intérieur sur les résultats du référendum continue de susciter le débat. Des zones d’ombre persistent dans ce processus électoral lié à cette consultation. En effet, le Directeur des élections qui devait être au premier plan, semble invisible. Il s’y ajoute que la Cena n’a pas cru opportun de signifier au ministre de l’intérieur qu’il ne lui incombe pas de proclamer des résultats. Son job, c’est d’organiser des élections en toute responsabilité et à équidistance des acteurs. Ce référendum a révélé des dysfonctionnements qui laissent perplexes bon nombre d ‘entre nous. Ceci a fait que plus de 200 000 Sénégalais n’ont pas pu s’acquitter de leur devoir citoyen : voter. Les acteurs politiques et ceux de la société civile semblent rejeter le ministre Abdoulaye Diallo qui selon eux « n’a pas fait preuve de neutralité et se comporte comme un responsable de l’Apr et non comme un ministre de la République ».

Mademba Ramata DIA




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES