Pétition : Abdoul Latif Aïdara demande à l’ONU de relire le principe d’autodétermination

Enseignant-chercheur au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) et expert en géopolitique des conflits et environnement sécuritaire des Etats, Abdoul Latif Aïdara se trouve présentement à New York. Le Directeur de l’Observatoire des Menaces terroristes des Radicalismes, des Risques criminels et cindyniques- OM2R- du CEDS de Dakar
a demandé aux Nations-Unies (ONU) de relire le principe d’autodétermination à la lumière de la nouvelle donne sécuritaire. Pressafrik.com vous livre le texte complet et définitif de la pétition.adapter aux mutations géostratégiques caractéristiques du 21e siècle, en appliquant l’autonomie renforcée proposée par le Royaume du Maroc, pour régler la question du Sahara »

Monsieur le Président, mesdames et messieurs,
J’ai l’honneur de poser aujourd’hui le débat sur les relations entre l’autodétermination et l’autonomie, en rapport avec l’initiative marocaine pour l’autonomie du « Western Sahara ». Les résolutions onusiennes qui ont consacré l’autodétermination avec des garde-fous, les 1514, 1541 et 2625 sont vieilles de 56 ans.

Aujourd’hui il faut se rendre à l’évidence, le monde a changé et le monde Westphalien est dépassé ; il est urgent de relire le droit à l’autodétermination à la lumière d’un paramètre devenu déterminant : LA SECURITE qui s’est imposées comme éléments structurels du nouveau monde.

Mesdames et messieurs, l’autodétermination est devenue crisogène et criminogène ; désintégration dans son essence, elle accélère dans son élan la décomposition sociale ; Il est temps de l’adapter au monde nouveau, en faisant une « autodétermination démocratique », c’est-à-dire une vraie autonomie, dans le cadre de grands ensembles souverains et sécurisés.

En conséquence, l’ONU doit elle continuer d’accepter au nom de l’autodétermination, qu’un Etat se réduise à un Président de la République, un drapeau, un hymne national, un siège à l’ONU, sans être capable de remplir ses obligations d’Etat en matière de sécurité, ni envers sa population ni envers ses voisins ; Encore qu’il ne s’agisse pas, dans le cas du Sahara marocain, d’un Etat au sens du droit international, mais de projets de groupes autoproclamés résidant en dehors du territoire revendiqué, financés et instrumentalisés par un pays voisin ;

Mesdames messieurs, l’initiative Marocaine pour l’autonomie du Sahara est une forme réaliste et moderne d’autodétermination adaptée à la réalité internationale ; elle institutionnalise le droit des marocains du Sahara à s’autogérer dignement, à travers des organes législatifs, exécutifs et judiciaires ; Seules les prérogatives régaliennes et les attributions constitutionnelles et religieuses de Sa Majesté le Roi du Maroc sont préservées de la péréquation.

D’ailleurs, l’annonce de l’initiative par Sa Majesté le Roi du Maroc qui a déjà prévu 7,7 milliards de Dollars pour le développent des régions du Sud, a favorisé le retour dans leurs foyers de plusieurs sahraouis qui étaient « séquestrés dans les camps de Tindouf » et évité leur engagement dans le terrorisme ; rappelons à cet égard que l’émir de l’Etat Islamique (DAECH) au « Grand Sahara » est issu du Front Polisario.

Monsieur le Président, honorables membres de la 4ème commission, au nom de la volonté plusieurs fois affirmée des populations sahraouis de demeurer marocains, -au nom de la stabilité de la sous-région déjà très éprouvée par le terrorisme,

Je vous demande de faire radier le point « western Sahara » de l’ordre du jour de la 4eme commission et d’initier le transfert de ce dossier au conseil de sécurité pour traitement ( tel que prévu par les Art.12 et 24) et ; En réalité, c’est après l’impasse observée par l’ONU en 2000 et le constat des divergences entre les parties à propos du plan Baker II en 2003, que le Conseil de Sécurité avait appelé les parties « …à progresser vers une solution politique. » ; suite à cet appel et suite à la réponse marocaine de large autonomie, je pense qu’en toute logique, une résolution du conseil de sécurité dont la fonction première est « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale » (art. 24) portant sur la solution politique devait être la prochaine étape. Conformément à l’article 12 de la charte des nations unies.

J’aimerais attirer votre attention mesdames messieurs ; l’Afrique est devenu le terrain de tous les enjeux géostratégiques qui, à terme, pourraient contribuer à sa destruction ; elle n’est plus en mesure de supporter, encore plus d’autodétermination, encore plus d’indépendances accompagnées toujours d’encore plus d’insécurité et d’encore plus de guerres communautaires ; le chapitre du droit des peuples à disposer d’eux même doit être hissé au niveau du chapitre du droit à la paix et à la sécurité qui est une dimension fondamentale des droits de l’homme.

Mesdames et Messieurs, honorables membres de la 4eme commission, je vous remercie de votre aimable attention.

Par Monsieur Abdoul Latif AIDARA, Enseignant-chercher au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques-CEDS- Expert en géopolitique des conflits et environnement sécuritaire des Etats Directeur de l’Observatoire des Menaces terroristes des Radicalismes, des Risques criminels et cindyniques- OM2R- du CEDS de Dakar

​email : latifaidara@hotmail.com Dakar- Sénégal.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES