PROCES HABRE : Complicité totale entre les Juges, le Parquet, la Partie civile, les ONG et les témoins

Un procès sans débat, à sens unique. Dans les couloirs du Tribunal, les principaux acteurs (les Juges, le Parquet, les plaignants, les avocats de la partie civile et même le Consul général du Tchad) se congratulent en disant : "On est ensemble", "on est entre nous".
Le mot d’ordre donné entre les ONG, le Parquet, la partie civile et les témoins c’est de dire devant la barre qu’Habré ciblait les Zaghawa et les Hadjiraï pour les exécuter. Ainsi, tous les témoins suivent cette direction mais malheureusement, dés fois, certains témoins ne suivent pas parce qu’il est difficile de répéter avec exactitude une histoire fausse montée de toutes pièces. Sur les faits, il est impossible de prouver que le Président HABRE ciblait ces deux ethnies dans la mesure où dans son Gouvernement plusieurs Zaghawa et Hadjiraï ont occupé de hauts postes de responsabilité. Cette accusation a donc fondu sous l’effet de la chaleur de la vérité des faits, n’en déplaise à Kam et Mbacké FALL.
Les « témoins préfabriqués » ne suivent pas à la lettre la feuille de route dictée par le Parquet et les ONG. Et lorsque la maillonnaise ne prend pas, le Président Gustave Kam vient à la rescousse pour tendre la perche au témoin du jour. Ce coup de main est fait avec subtilité par le Président de la Cour qui coupe l’avocat d’office dans son élan pour permettre au témoin de chercher ses réponses. Cette tactique divertit l’avocat qui, du coup, perd le fil de son raisonnement.
Depuis le passage des Experts argentins, le Parquet a perdu toute sa crédibilisé puisque Mbacké FALL et ses adjoints ont reposé leur dossier d’accusation sur les histoires de tortures et de charniers, une version démentie par les Experts. Ainsi pour ramener la torture et les charniers dans le menu, ils programment des « témoins préfabriqués » pour la circonstance pour évoquer encore et sans aucune preuve des cas de tortures. C’est qui explique la présence de ce Birahim TESSI venu étrangement témoigner dans ce procès alors qu’il n’est ni témoin ni victime. Les avocats d’office l’ont tellement bien compris qu’ils ont refusé de lui poser des questions.
Le Président de la Cour a encore démontré son partialité. Gustave KAM accompagne les témoins et les plaignants dans leurs œuvres de mensonges. L’on n’a pas compris son intervention lorsque l’avocat Me Mounir Ballal a interpelé le témoin Mme Fatimé sur la mort de son oncle Bichara DIGUI Zaghawa appartenant au camp d’Habré mais assassiné par les hommes d’Idriss DEBY. Le Président de la Cour a osé dire à Mounir BALLAL : « Maître vous ne pouvez pas parler de rumeurs pour aboutir à la vérité ». On se demande s’il y a deux Gustave Kam dans la salle4 du Tribunal de Dakar ? Est-ce le même Gustave Kam qui avait laissé, sur la base de simples rumeurs, d’autres témoins accuser le président HABRE d’avoir tué Idriss Miskine ? Le juge Burkinabé avait laissé une femme accuser l’ancien président du Tchad d’avoir égorgé son époux. Cela aussi a été une rumeur et jamais le Juge Kam n’est intervenu pour stopper les colporteurs de ces rumeurs portées devant sa cour par des gens qui bénéficient de la protection complice de tous. Quelle est cette manière d’administrer un procès qui se veut équitable, une tribune de vengeance des chefs rebelles Zaghawa et Hadjiaraï,on allait dire ?
Ce risque a trop duré sous le ciel sénégalais. On aura tout vu au cours de ce meeting politique présidé par ce petit fils du Moro NABA, Monsieur KAM. Il y a eu dissimulations de procès-verbaux, insultes, faux procès-verbaux, fausses accusations, prise de position en faveur du bailleur de fonds, absence de preuve, corruption, démenti des charniers et des cas de torture par des experts, complot, manipulation et mensonges pour uniquement arriver au résultat à une condamnation.
Le Continent noir n’est pas encore prêt à organiser un procès équitable, juste et exemplaire. Ce qui se passe au Sénégal,le confirme avec cette complicité totale entre les Juges, le Parquet, la Partie civile, les ONG et les témoins. Les blancs vont toujours se moquer de cette Afrique qui tue ses héros. Pauvre Afrique…




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES