POLITIQUE : Me Wade a reçu une délégation "Ass-Kaw"

Dans cette rencontre, fixée de longue et qui entre dans le cadre des concertations permanentes que nous organisons pour rendre compte de nos actons passées et évaluer la stratégie de lutte pour l’instauration d’un Etat de droit et la libération de nos prisonniers politiques au Sénégal. Nous avons pu présenter pour la première fois au Président WADE nos hommes et femmes de terrain et tête de liste qui répondent spontanément aux manifestations légales qui ont lieu en France et en Suisse.

Pour Ass-Kaw, le Secrétaire Général, M. Hatab NDIAYE et M. Meïssa TOURE pour le PDS représentent la délégation auprès du Président WADE. Et le Président WADE a reconnu et certifié devant toute l’assistance qu’aucun franc, symbolique soit-il n’a été reçu par la branche d’Ass-Kaw dirigée par M. Hatab NDIAYE ; par conséquent, il revient à ceux qui font véhiculer les fausses informations d’en restituer les preuves matérielles. Ainsi, on ne va tout de même pas tomber dans le système de la CREI (Cours de Répression de l’Enrichissement Illicite) avec sa fameuse formule du renversement de la charge de la preuve que nous combattons et que l’on exige à nos prisonniers.

Nous estimons avoir un combat facile en restant sur une seule ligne de conduite, de conviction, d’actions cohérentes qui excluent toute connivence avec le gouvernement en place, en donnant et encourageant les initiatives telles que la manifestation qui a lieu à Tambancounda ce samedi 14 novembre avec notre consœur Fatou Binetou SYLLA, la Karimiste qui est interdite de manifester au nom d’Ass-Kaw sous peine d’emprisonnement. Nous pensons par ailleurs, que quiconque se bat pour M. Karim WADE et ses codétenus ne peut faire croire que ce dernier, une fois au pouvoir fera emprisonner toute personne qui lui prendra la vedette dans la lutte pour l’Etat de droit et de justice.

La visite de notre délégation n’est pas une promenade de faire-valoir de façade médiatique qui reprend les mêmes méthodes connues dans la campagne électorale de la présidentielle de 2012 ; avec l’exposition de la vie privée des uns et des autres, la construction de mensonges, de trahison et de détournements supposés d’argent qui sont sans preuves, mais dont la seule affirmation suffit.

Ass-Kaw avec M. Hatab NDIAYE est résolu à combattre et à intensifier les actions de terrain en France avec l’organisation de manifestations, de conférences et de meetings qui augurent d’une manière générale le coup d’envoi pour les campagnes électorales à venir. Nous exhortons donc, nos membres d’Ass-Kaw, du PDS et tous les Karimistes à ne point se contenter de mouvements virtuels qui peuvent utiliser des façades médiatiques pour encore tromper sur le nombre des partisans.

Nous invitons nos partisans mobilisés pour la libération de M. Karim WADE et de ses codétenus politiques, notamment, le PDS, MISAK, Club politique MALIK, CIKAW, la société civile et ceux qui souhaitent son élection à la présidentielle Sénégalaise, de recenser leurs membres, en prenant leurs coordonnées pour mieux compter nos partisans engagés par conviction.

Nous annonçons que nous menons un combat politique et non une œuvre humanitaire de distribution de miettes pour tromper les populations ou les corrompre comme le fait en ce moment le gouvernement. Nos actions s’inscrivent dans une formulation politique, un projet de société, une vision économique et d’indépendance initiée par le Président WADE qui doit être pérennisée, entretenue, diffusée et expliquée pour que nous votions massivement pour l’alternance future. Je présente personnellement mes excuses à tous ceux qui ne me voient pas sur ces photos qui ne sont pas des photos d’archives ; c’est parce-que, j’étais retenu à titre privé pour être absent.
Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication Ass-Kaw (Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus) . www.ass-kaw.org




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES