POLITIQUE : Manko Wattu Sénégal accuse Abdoulaye Daouda Diallo et prépare une action

Par PAPA MEO DIOUF : Nous avons appris avec stupeur le coup que le ministre de l’Intérieur vient de porter, encore une fois de plus, à la crédibilité du processus électoral devant nous mener à des élections législatives transparentes. En effet, Abdoulaye Daouda Diallo a décidé de faire siéger dans le comité de veille électorale qui vient d’être mis en place, des personnes qui n’y ont pas droit en violation des principes arrêtés en commun y compris la loi électorale qui vient d’être votée par l’Assemblée nationale. Il a ainsi inventé un quatrième pôle dit des Indépendants à l’insu de l’Opposition et des Non alignés, pôle taillé sur mesure pour des personnes chargées d’exécuter ses basses besognes.
La notion d’indépendants, inscrite dans la loi électorale, est très précise. Elle désigne explicitement les citoyens qui n’appartiennent à aucun parti politique. Or celui qui prétend représenter les indépendants, désigné par Abdoulaye Daouda Diallo en personne, dirige un parti politique officiellement reconnu. Il ne peut donc, aux yeux de la loi, être dans le comité de veille pour le compte des Indépendants. Le ridicule ne tue pas.
Depuis 25 ans, la tradition veut que ces trois types d’acteurs politiques soient reconnus dans les discussions concernant le processus électoral : le pouvoir en place appelé Mouvance présidentielle, l’Opposition, et ceux qu’on appelle les Non-alignés. La dernière Commission technique de réforme du code électoral n’a pas dérogé à cette tradition.
Aujourd’hui, au lieu de s’occuper à respecter l’engagement du Président de la République de faire porter les commissions d’inscription à 700 à mi-janvier 2017 et de mettre en place un comité de veille consensuel, Abdoulaye Daouda Diallo s’occupe plutôt d’altérer la nature et la vocation du comité de veille pour en faire une instance de faire valoir au service du coup d’état électoral qu’il prépare. Il s’agit donc ici d’une provocation grossière d’une extrême gravité contre l’Opposition et d’un coup sérieux porté de manière planifiée contre la crédibilité du processus électoral. L’Opposition, pour ce qui la concerne, ne restera pas passive face à ce coup tordu. Nous riposterons adéquatement.
Ces pratiques inacceptables de Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo sont la preuve éclatante qu’il ne peut pas être le ministre chargé d’organiser les élections législatives. Le FDS/MWS réaffirme sa position de la nécessité de nommer une personnalité neutre et consensuelle pour organiser les élections législatives dans le respect du calendrier républicain.
SYNTHESE PAPA MEO DIOUF



AFRIQUE-MONDE

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

DEPECHES

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES