POLITIQUE : Manko Wattu Sénégal accuse Abdoulaye Daouda Diallo et prépare une action

Par PAPA MEO DIOUF : Nous avons appris avec stupeur le coup que le ministre de l’Intérieur vient de porter, encore une fois de plus, à la crédibilité du processus électoral devant nous mener à des élections législatives transparentes. En effet, Abdoulaye Daouda Diallo a décidé de faire siéger dans le comité de veille électorale qui vient d’être mis en place, des personnes qui n’y ont pas droit en violation des principes arrêtés en commun y compris la loi électorale qui vient d’être votée par l’Assemblée nationale. Il a ainsi inventé un quatrième pôle dit des Indépendants à l’insu de l’Opposition et des Non alignés, pôle taillé sur mesure pour des personnes chargées d’exécuter ses basses besognes.
La notion d’indépendants, inscrite dans la loi électorale, est très précise. Elle désigne explicitement les citoyens qui n’appartiennent à aucun parti politique. Or celui qui prétend représenter les indépendants, désigné par Abdoulaye Daouda Diallo en personne, dirige un parti politique officiellement reconnu. Il ne peut donc, aux yeux de la loi, être dans le comité de veille pour le compte des Indépendants. Le ridicule ne tue pas.
Depuis 25 ans, la tradition veut que ces trois types d’acteurs politiques soient reconnus dans les discussions concernant le processus électoral : le pouvoir en place appelé Mouvance présidentielle, l’Opposition, et ceux qu’on appelle les Non-alignés. La dernière Commission technique de réforme du code électoral n’a pas dérogé à cette tradition.
Aujourd’hui, au lieu de s’occuper à respecter l’engagement du Président de la République de faire porter les commissions d’inscription à 700 à mi-janvier 2017 et de mettre en place un comité de veille consensuel, Abdoulaye Daouda Diallo s’occupe plutôt d’altérer la nature et la vocation du comité de veille pour en faire une instance de faire valoir au service du coup d’état électoral qu’il prépare. Il s’agit donc ici d’une provocation grossière d’une extrême gravité contre l’Opposition et d’un coup sérieux porté de manière planifiée contre la crédibilité du processus électoral. L’Opposition, pour ce qui la concerne, ne restera pas passive face à ce coup tordu. Nous riposterons adéquatement.
Ces pratiques inacceptables de Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo sont la preuve éclatante qu’il ne peut pas être le ministre chargé d’organiser les élections législatives. Le FDS/MWS réaffirme sa position de la nécessité de nommer une personnalité neutre et consensuelle pour organiser les élections législatives dans le respect du calendrier républicain.
SYNTHESE PAPA MEO DIOUF



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES