POLITIQUE : Macky Sall, le président des « espoirs trahis »

Il représentait l’espoir. L’espoir de démocratie, de liberté, de bonne gouvernance, d’une vie meilleure. Mais « tous ces espoirs ont été trahis », disent les détracteurs du président sénégalais Macky Sall, au pouvoir depuis quatre ans. Le chef d’État est attendu aujourd’hui à Montréal à l’occasion de la conférence du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, demain. Voici quatre reproches qui lui sont faits.
PROMESSES BRISÉES
« Macky Sall a surfé sur tous les combats des Sénégalais qui aspiraient à une meilleure démocratie [afin d’être élu], mais il ne respecte pas ses engagements », se désole Fadel Barro, coordonnateur du mouvement Y’en a marre, un groupe de contestation né dans la foulée de l’opposition populaire à la réélection du président précédent, Abdoulaye Wade. « Tous les combats que les Sénégalais avaient menés, il faut les refaire », estime le militant. « Il y a beaucoup de régression sur le plan des libertés, les marches sont systématiquement interdites, les gens ne peuvent pas s’exprimer », s’insurge-t-il. Le professeur Moda Dieng, spécialiste du Sénégal de l’Université Saint-Paul à Ottawa, parle pour sa part d’un bilan qui « globalement, n’est pas positif », évoquant la bonne gouvernance et l’indépendance des pouvoirs comme principales lacunes. « [Macky Sall] a déçu, il a beaucoup déçu, constate M. Dieng. Je me demande s’il va remporter les prochaines élections. »
JEUNES ABANDONNÉS
Macky Sall a voulu s’attaquer aux « inégalités et [aux] injustices sociales », en mettant en place le « Plan Sénégal Émergent », comme le souligne le site internet de la présidence sénégalaise, mais il est encore trop tôt pour juger des résultats, estime Moda Dieng. Fadel Barro, lui, se montre plus critique. « Mettre du béton partout en disant qu’on construit, ce n’est pas pour ça que les gens se battaient, ce n’est pas ça qui assurera l’avenir de ce pays », dit-il, déplorant les interruptions de courant, la pollution, la « vie chère » et le chômage des jeunes, toujours élevé. « La réalité, c’est que les jeunes continuent de prendre la mer, de prendre le désert, pour essayer d’aller en Europe ; les jeunes continuent de se radicaliser dans des mouvements extrémistes parce qu’ils n’ont pas de débouchés chez nous », lance le militant.
DURÉE DU MANDAT
La durée des mandats présidentiels, un sujet très sensible au Sénégal, est également une source de frustration à l’égard de l’actuel président, lui qui avait fait la promesse « très importante » en campagne électorale de la ramener de sept à cinq ans, souligne Moda Dieng. Le professeur rappelle que le président précédent, Abdoulaye Wade, « avait fait beaucoup de modifications » à ce sujet et tentait d’être réélu pour un troisième mandat, une manoeuvre jugée inconstitutionnelle par un bon nombre d’observateurs, ce qui avait causé « énormément de crispation » et provoqué la crise électorale qui a mené à la victoire de Macky Sall. Que ce dernier renie maintenant cet engagement inquiète une partie de la population, qui ne veut pas le voir s’éterniser au pouvoir. « Il est obnubilé par un autre mandat », s’exclame Fadel Barro, qui estime que le président Sall est « l’incarnation d’une façon de faire de la politique qui consiste à ne pas véritablement engager de vraies réformes, [...] à manipuler les gens ».
MANQUE DE VERTU
« Macky Sall n’est pas plus vertueux qu’Abdoulaye Wade », que les Sénégalais ont congédié en 2012, tranche Moda Dieng. Le professeur estime que le président sénégalais a « instrumentalisé » les mesures qu’il a mises de l’avant pour « faire condamner ses ennemis », dont le fils de son prédécesseur. Le congédiement de la directrice de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption ainsi que celui d’un inspecteur des impôts, qui se seraient intéressés de trop près aux proches du président, a d’ailleurs indigné les Sénégalais, rappelle Fadel Barro. « Absolument rien n’est fait pour encourager la bonne gouvernance, au contraire, on dissuade les gens », déplore-t-il, souhaitant que les autorités canadiennes profitent de la visite du président sénégalais pour aborder ces questions. « On dit partout qu’on partage les mêmes valeurs de démocratie, de lutte contre la corruption, et cetera, lance Fadel Barro. Il faut le lui rappeler. » Le cabinet du premier ministre Justin Trudeau n’a pas voulu indiquer si une rencontre est prévue entre les deux hommes.

Auteur : lapresse.ca - Webnews




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES