POLITIQUE : Les libéraux de Dagana se prononcent sur l’arrestation d’Omar Sarr

Suite à l’interpellation du frère OUMAR SARR, coordonnateur et Secrétaire Général National Adjoint du Parti, la section communale de Dagana s’est réunie afin d’apprécier ce qu’il est convenu de qualifier d’abus, de dérive autoritaire ayant pour seul objectif de museler un éminent acteur politique dont le Sénégal a salué le talent, la compétence, la probité morale, l’altruisme, le courage. Un homme de conviction, un homme profondément engagé mais d’une très grande lucidité ; un homme qui nourrit de grandes ambitions pour son pays. Sa passion, le Sénégal ; Sa raison de vivre, l’émancipation de son pays.
Durant plus de Vingt ans, il a mené ce combat qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui : une personnalité connue et reconnue. Avec lui, le Walo a découvert un homme d’envergure qui a su marquer de son empreinte le temps et l’espace. Il a su replacer son terroir dans le sens de l’histoire en s’engageant résolument pour l’éveil des consciences en redonnant confiance aux différentes couches notamment la jeunesse qui s’est identifiée à lui. Il est devenu une icône aimée et respectée qui a mis son talent et ses compétences avérés au service de son pays. C’est ce leader incontesté qui aujourd’hui est emprisonné très injustement.
Si les raisons invoquées, pour arrestation, sont celles qui découlent d’une prise de position, du reste partagée par la majorité des Sénégalais, alors, il y a là matière à s’inquiéter pour notre démocratie. Cette démocratie que des hommes et des femmes engagés ont bâti pendant plusieurs décennies ; il importe de la consolider en reconnaissant à chaque citoyen la liberté de s’exprimer pour mettre en exergue ses convictions. Chercher à museler, à étouffer des voix qui n’entonnent pas la même chanson que le régime, faire de l’intimidation la seule réponse à des questions légitimement posées et dans le Sénégal d’aujourd’hui, relève d’un nanisme politique évident.
Il est bon et utile que Macky Sall sache que OUMAR SARR, digne fils du Walo, n’est pas un homme de compromission, ni un homme qui recule devant ses convictions, non JAMAIS. Son seul tort est de caresser à rebrousse-poil un régime frileux et incompétent ; un régime qui tire sur tout ce qui bouge et finira, à n’en pas douter, par se planter une balle en pleine tête.
La satisfaction de la demande sociale, le respect des engagements pris, doivent être les seules et uniques préoccupations de Macky Sall et non la persécution.
Aujourd’hui, une révélation faite par Monsieur Lamine Diack, dans un PV d’audition, sème le doute dans les esprits au Sénégal et dans le monde ; le peuple sénégalais attend d’être édifié de façon claire sur l’utilisation de ces fonds occultes issus de la corruption et du dopage, par les leaders de l’opposition sénégalaise de 2012, dans le but de renverser le régime de Me Abdoulaye Wade. Les autorités, qui nous gouvernent aujourd’hui, ont promis la transparence dans les affaires publiques, une gestion vertueuse et la satisfaction des besoins vitaux des populations, alors une magnifique occasion leurs est donnée de prouver leur bonne foi en saisissant la justice sénégalaise, en rapport avec celle de la France, afin d’élucider l’affaire dans sa totalité. Elles ont promis d’extirper et de jeter au loin les tares qui plombent l’essor du pays (la corruption, le népotisme etc. etc.), l’occasion leurs est donnée de sanctionner sévèrement ces fossoyeurs de la république.
Arrêter l’Homme OUMAR SARR et certains journalistes n’est que créer une affaire dans l’affaire pour faire diversion. Le Peuple est mure et connait ses priorités, il réclame la lumière et la vérité sur l’affaire Lamine Diack.
Le Walo se dit solidaire à son fils OUMAR SARR et, avec lui, se battra avec la bravoure de ses ancêtres pour le libérer. Maintenir Oumar SARR dans les liens de la détention ne saurait être la panacée pour le rendre malléable et le mettre sous contrôle. C’est peine perdue car il a toujours su faire face à l’adversité de quelque nature que ce soit et il n’est pas homme à renier ses principes. Un adage bien de chez nous incite à la réflexion : SUUL KEER DUKO TERE FEGNE. Le régime de Macky Sall doit savoir raison garder et comprendre que le Sénégal est un pays qui ne saurait s’accommoder d’un déni de démocratie. Les avis Contraires, notés çà et là, constituent la sève nourricière qui vivifie cette même démocratie ; une fois balayés, ils laissent le champ libre à toutes sortes de dérives regrettables et souvent suicidaires.
À ce camarade, à ce Frère Oumar SARR, la section communale de Dagana réitère son soutien et sa confiance. Un régime aux abois, en manque de repère et en nette perte de vitesse, s’en prend à ce vaillant Homme de façon arbitraire. Le Walo, tout entier, le porte dans son cœur. Le Walo est plus que jamais debout à ses côtés pour une assistance de tous les instants, non par la violence, pas même verbale, mais par une mobilisation sans faille ; elle sera la réponse des Walo Walo devant cette injustice qui s’abat sur lui.
En guise de clôture, La section communale de Dagana appelle à la libération immédiate et sans condition, non seulement de Oumar SARR, mais aussi du candidat du Parti, à la présidentielle de 2017, le Frère KARIM WADE et de tous les autres frères de Parti détenus arbitrairement.
La section communale de Dagana invite ce régime à plus de lucidité, à plus de pondération et à moins d’amateurisme dans la gestion de ce pays qui nous est cher. On ne peut gouverner en portant en bandoulière l’arbitraire, en foulant du pied les droits élémentaires que la loi fondamentale confère à tous les citoyens. Le peuple observe, le peuple tranchera car tel est le rôle qui est le sien.
La section communale de Dagana recommande, à tout le PDS (Parti Démocratique Sénégalais), l’unité, la solidarité, l’endurance et la combattivité autour des valeurs du Wadisme : la victoire est au bout.

Fait à Dagana, le 22 Décembre 2015
La section communale da DAGANA




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES