POLITIQUE : Les Cadres du Pds interpellent Macky sur la réforme de la CREI, l’affaire Karim Wade, le terrorisme ...

La Fédération Nationale des Cadres libéraux s’est réunie ce jeudi 10 Décembre 2015 à la Permanence Nationale du Parti (Oumar Lamine BADJI), sise la VDN, pour analyser et apprécier quelques points saillants de la situation nationale et internationale.

S’agissant du monde rural, La FNCL dénonce cette précipitation du gouvernement à vouloir faire dans la manipulation et le populisme, annonçant ainsi sans explication aucune, ni données chiffrées, une production nationale record d’un Million de tonnes d’arachides. La FNCL rappelle que les besoins liés à l’autoconsommation et la part des huiliers estimés à plus de 1 130 000 Tonnes de graines coques restent encore un objectif à atteindre, surtout que tous les acteurs avertis de la filière estiment la production d’arachides, en 2015, à 850 000 Tonnes, loin derrière le Million de Tonnes annoncé par le ministère de l’agriculture. La FNCL interpelle l’Etat sur le contraste noté entre le niveau exceptionnel de précipitation recueillie et le niveau de récolte enregistré. Elle rappelle que, sur les vingt dernières années, les seules fois que les huiliers ont collecté 258 000T remontent à 2001/2002 et à 2004/2005, sous le magistère du président ABDOULAYE WADE. Elle met, ainsi, en garde le gouvernement sur l’impérieuse nécessité de préserver le marché local des filières clandestines et prédatrices, tout en poursuivant le processus de reconstruction du capital semencier national et la mise à disposition d’un système de collecte accessible et sécurisé.
La FNCL invite le Gouvernement à édifier l’opinion sur l’avenir de la filière arachidière, ainsi que sur la faillite des entreprises du secteur, avec leurs corollaires de pertes d’emplois au moment où les promesses faites, pour l’atténuation du chômage, sont loin d’être réalisées.
Concernant la situation chaotique qui prévaut à la représentation nationale, La FNCL fustige l’absence de débats parlementaires pour le vote du budget des ministères comme celui de l’Agriculture, de l’Elevage entre autres et, engage la responsabilité de l’Assemblée nationale, sur le manque de considération et de compréhension des enjeux aussi important du secteur primaire. A ce titre, la FNCL invite l’ensemble des députés appartenant au grand cadre de concertation de l’opposition (C2O), à poursuivre le combat pour le contrôle légitime et légal du groupe parlementaire Des Libéraux et Des Démocrates, dirigé par la Sœur Aida Mbodj, afin de mieux prendre en charge les préoccupations du peuple Sénégalais au sein de l’hémicycle.
Sur le plan judiciaire, la FNCL considère les propos du président Macky Sall, relatifs à une possible réforme de la CREI, comme un aveu d’échec de la grande entreprise de traque de biens supposés mal acquis. Cette nouvelle posture du chef de l’Etat conforte l’idée selon laquelle cette cour d’exception n’était, en réalité, destinée qu’à casser un opposant, un adversaire politique redoutable.
Cette position fortement reprise par le Garde des sceaux, Ministre de la justice, renseigne à juste titre, sur le caractère politique de l’arrestation du frère Karim Meissa Wade, sur son procès et sur sa détention.
Ainsi, la FNCL exige la libération immédiate et sans condition du frère Karim Wade, Prisonnier politique, candidat du PDS à la prochaine élection présidentielle et, demande à l’Etat du Sénégal, de faire prendre toutes dispositions utiles, en vue de le dédommager et de le réhabiliter, conformément à l’avis du groupe de travail des Nations Unies contre la Détention arbitraire.

Sur un autre registre, la FNCL regrette fortement les agissements du ministre de l’intérieur ainsi que ceux du Président Macky Sall relatifs à la gestion de la sécurité nationale. En effet, depuis un certain temps, leurs sorties maladroites, sources de psychoses au sein de la population, sont faites de menaces, d’intimidations et de signaux alarmistes sous le prétexte de la sécurité intérieure du pays face au terrorisme. Elle invite le gouvernement à plus de sérénité et de responsabilités dans les propos, à laisser nos forces de sécurité et de défense, dont leur professionnalisme n’est plus à démontrer, à s’acquitter convenablement de leurs missions.
En cela, La FNCL soupçonne fortement l’objectif d’instaurer un Etat policier, voire l’état d’urgence, par Macky Sall et son ministre de l’intérieur, sous le prétexte de la préservation de la sécurité nationale, en vue d’un musellement de toute expression des libertés démocratiques et d’un possible report des élections présidentielles de 2017.

Enfin, la FNCL se félicite de la tenue de la COP 21 dans la capitale Française, réaffirme son souhait de voir l’application effective de l’accord signé par la communauté internationale, afin de limiter le réchauffement de la planète terre à 2 degrés d’ici la fin de ce siècle. Elle rappelle aux pays africains l’importance capitale de préserver les forêts tropicales et de matérialiser le projet de la grande muraille verte, initié par le Président Abdoulaye Wade.
La FNCL incite, également, l’Etat du Sénégal à s’attaquer au fléau de l’érosion côtière afin de mieux sauvegarder le littoral




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES