POLITIQUE : Le pouvoir met en prison de jeune médecin depuis 08 mois (Texte)

Lettre Ouverte au Président de la République, Macky Sall.
Monsieur le Président,
Depuis votre accession à la magistrature suprême l’emprisonnement de jeunes des partis de l’opposition a pris une dimension inquiétante.
Au moment où ces lignes sont écrites dix (10) jeunes d’une moyenne d’âge de 25 ans du Parti démocratique sénégalais croupissent en prison en attente de jugement. Leur détention préventive à dépassé largement les délais légaux. Pas besoin de vous rappeler que cette situation est inacceptable et porte gravement atteinte à l’image et à l’honorabilité de notre cher pays qui doit rester un État de droit.
En effet notre pays est devenu la risée de la communauté internationale, avec la condamnation de Karim Wade par une cours liberticide aux antipodes des règles d’une justice indépendante. Les Sénégalais ont d’ailleurs noté avec dégoût votre volonté récente de modifier les règles de la CREI, après en avoir fait usage pour condamner de manière illégale un citoyen honnête qui a servi au plus haut sommet ce pays, de surcroît, candidat du principal parti d’opposition (PDS) à la prochaine élection présidentielle.
Le peuple Sénégalais vous observe et vous attend au tournant, avec toute la patience qui sied. Cette volte-face ne passera pas.
Monsieur le Président,
Depuis huit (8) mois, le patron de l’UJTL Toussaint Manga est en détention arbitraire. Pour vous rafraîchir la mémoire, il a été arrêté le jour de la condamnation de Karim Wade, sans aucune base légale. Son seul tort est d’être un homme fidèle et résolu à porter le combat contre l’injustice et l’arbitraire, marque déposée de votre régime pour décimer la famille d’Abdoulaye Wade.
Toussaint Manga est un jeune Sénégalais engagé qui porte son pays en bandoulière et qui constitue un modèle de jeune au service exclusif de sa nation. Il constitue un atout pour le Sénégal. Il n’est pas un criminel. Sa place est ailleurs que la prison.
Je vous informe, si besoin est, que Toussaint Manga est un médecin émérite qui est utile à la nation, en ces temps où le pays souffre d’un manque criard de personnel de santé. Il est donc hébétant qu’un tel jeune doté d’une telle compétence soit maintenu en prison, juste pour des raisons politiciennes.
Nous demandons que vous ordonniez sa libération immédiate.
En effet, l’enquête concernant Toussaint Manga est bouclée par le juge d’instruction depuis plus de 4 mois. C’est pourquoi nous ne comprenons toujours pas le mutisme des autorités judiciaires sur son cas. Tous les Sénégalais reconnaissent que son dossier est vide et ne repose sur aucune base juridique. Pourquoi autant d’acharnement sur un jeune dont le seul combat est de contribuer à consolider la démocratie dans notre pays ?
En fin Monsieur le Président, nous interpellons votre conscience de père. Vous souhaitez être avec votre famille, vos enfants. Vous devez alors faire en sorte que tous les sénégalais, quelques soient leurs convictions politiques, profitent de ce bonheur.
Arrêtez alors d’emprisonner systématiquement votre jeunesse qui est déjà excédée par la situation difficile dans laquelle vous avez installé notre pays. Permettez-nous de vous rappelez que 60% des chômeurs du pays sont des jeunes dont 31% sont des sortants de l’enseignement supérieur. Alors votre énergie doit être entièrement consacrée à la recherche de solution durable pour cette jeunesse, mais pas d’ajouter à sa souffrance le traumatisme que constitue un séjour carcéral.
Le risque de la radicalisation de ses laissés pour compte est réel d’autant que le monde est marqué par une révolte généralisé des exclus de leur société qui deviennent des proies faciles aux propagandistes des djihadistes qui frappent partout. Et notre pays n’est pas à l’abri de ces menaces à cause de votre approche belliciste et votre discours guerrier et votre politique répressive inadaptée.
Nul n’est besoin de vous rappeler que votre posture actuelle de président n’est pas éternelle. Sous peu, vous ne serez plus en position de force. Pensez alors ce qui adviendra de votre famille. Pensez à la douleur que constituerait pour vous l’emprisonnement de vos enfants.
Ressaisissez-vous avant qu’il ne soit trop tard. Le futur de vos enfants dépend de votre comportement d’aujourd’hui.
En attendant, nous assurons à Toussaint Manga, qui vit dignement sa situation, tout le soutien de la jeunesse libérale et au-delà de la jeunesse Sénégalaise. Nous lui disons en choeur : “Très cher frère Toussaint, le bout du tunnel n’est plus loin. Tiens bon.”
Union des Jeunesses Travaillistes Libérales
Bureau Exécutif Nationa




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES