POLITIQUE : Le Pds réagit face aux scandales du régime de Macky et appelle à une forte mobilisation le 14 octobre

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le mercredi 28 septembre 2016 à la permanence nationale Oumar Lamine BADJI sous la présidence du frère Oumar SARR, secrétaire général national adjoint et coordonnateur à l’effet d’examiner l’unique point inscrit à l’ordre du jour et concernant la situation nationale et les exigences du moment.

Le Comité Directeur du Parti Démocratique sénégalais se réjouit et apprécie à sa juste valeur la décision de la justice française qui a débouté l’État du Sénégal de sa demande de confiscation des biens de Karim Wade et de Ibrahim ABOUKHALIL dit Bibo BOURGI qui, lui, en réalité est poursuivi du seul délit de fidélité en amitié.

Cette décision vient après celles, nombreuses, déjà rendues par la Haute Cour de Justice de la CEDEAO, par Le Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention Arbitraire ainsi que par la Doyenne des juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris déclarant recevable la plainte pour détention arbitraire déposée par notre frère Karim WADE.

Ces décisions permettent de retenir que toutes les fois que les juges ne sont soumis à aucune autorité politique ou gouvernemental ils exercent leur mission avec honneur et impartialité, mais lorsqu’ils sont instrumentalisés par le pouvoir politique, comme c’est le cas dans les poursuites contre Karim WADE, ils sont couchés, et oubliant leur vertu et le droit, rendent service à leurs maîtres.

Une quinzaine de juges de notre pays ont jeté le discrédit sur nos institutions, simplement pour plaire à Macky SALL qui, dans le seul dessein d’éliminer un adversaire politique, n’a pas hésité à violer la Constitution, toutes les lois de notre pays, les conventions et traités internationaux ratifiés par le Sénégal et intégrés dans son droit interne.

Ces juges qui ont entaché l’honneur de la justice de notre pays devraient être extirpés de la noble institution de la Justice, répondre de leur forfaiture et libérés de leur servitude.

Après la décision qui vient d’être rendue par la justice française le Parti démocratique Sénégalaise exige la restitution de tous les biens spoliés et volés à Karim WADE et ses compagnons d’infortune. Le PDS exige notamment la restitution de la maison familiale du « Point E » appartenant à Me Abdoulaye WADE saisie par Macky SALL et immatriculée au nom de l’État.

Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) rappelle à leurs devoirs les magistrats Henri Grégoire DIOP (Président de la CREI), Abdourahmane DIOUF (Président de la Chambre Criminelle de la Cour Suprême) et Mamadou Badio CAMARA (Premier Président de la Cour Suprême), les ministres Aminata TOURE, Sidiki KABA ainsi que le président Macky SALL et exige qu’ils se tiennent à la disposition de toute juridiction internationale qui sera saisie pour qu’ils répondent de leurs actes en espérant qu’ils ne vont pas tenter lâchement de se réfugier derrière le paravent de l’immunité pour espérer échapper à leurs responsabilités. Ils doivent comprendre que personne n’est au-dessus de la Justice et que, tôt ou tard, ils paieront le prix de leur forfait.

Depuis que Macky SALL a accédé aux plus hautes fonctions, ses amis, sa famille et son clan sont cités dans de très graves scandales de corruption de toutes sortes, de mal gouvernance et de détournement sans qu’aucune procédure judiciaire ou autre n’ait été ouverte alors que les preuves sont accablantes. Ces scandales de mal gouvernance, de corruption et de détournement de deniers publics portent sur plusieurs centaines de milliards de F. CFA et concernent les projets et marchés de gré à gré opaques et surfacturés, les dossiers MITTAL, PETROTIM, SONATEL, BICTOGO, PAD/NECONTRANS, AUTOROUTE ILA TOUBA, PLATEFORME DE DIAMNIADIO, ÉQUIPEMENTS ET MATÉRIEL MILITAIRES, ABDOULAYE SYLLA et tant d’autres…

Les fonctionnaires ou les enquêteurs de l’OFNAC ou autres qui se sont « aventurés » à enquêter pour éclairer l’opinion sont menacés, harcelés ou radiés.

Macky SALL n’hésite jamais à bloquer la justice ou toute enquête lorsqu’il s’agit de sa famille, ses parents, son clan et ses amis, introduisant au Sénégal l’impunité. Par contre lorsqu’il s’agit de liquider ses adversaires politiques et d’éliminer toute opposition il n’hésite pas à réactiver une juridiction d’exception périmée et frappée de péremption décriée notamment par les organisations de défense des droits de l’homme (Amnesty International, FIDH, LSDH et la RADHO) en y nommant des magistrats qu’il a soigneusement choisis, allant même jusqu’à créer de fausses preuves pour faire condamner ses adversaires politiques. Le jugement du TGI de Paris déboutant l’Etat du Sénégal n’exprime rien d’autre que le rejet avec mépris de la ‘’CREI LA HONTE’’ et ses décisions iniques.

De toute évidence la justice internationale, ainsi que l’a demandé le Groupe de travail des nations unies contre la détention arbitraire, exercera toutes les pressions pour que le préjudice subi par Karim Wade soit réparé.

Macky Sall, qui a utilisé l’appareil d’Etat pour écraser un adversaire politique devrait être donc être condamné solidairement avec l’Etat aux réparations

Et s’il conteste la décision rendu par le tribunal de grande instance de Paris, le PDS lui propose d’accepter que le différend soit porté devant la juridiction de l’un des grands pays démocratiques du monde, en lui laissant le choix entre, par exemple, la Suisse, le Luxemburg, la Grande Bretagne, le Canada ou les Etat Unis.

Le PDS, pour sa part, est convaincu que Macky SALL n’aura pas le courage de relever ce défi.

Le Parti Démocratique Sénégalais apporte son soutien total et sans réserve au frère Karim WADE et l’exhorte à se tenir toujours prêt pour porter haut le flambeau de la liberté, de la défense exclusive des droits, de la démocratie et de la transparence. La lutte pour un Sénégal réconcilié avec lui-même ne fait que commencer. La prochaine élection présidentielle pour laquelle il est le candidat de l’espoir, du courage et de la fidélité se tiendra avec lui et il n’y a aucun doute que le candidat Macky SALL sera battu à plate couture, dès le premier tour.

Le comité directeur exhorte les militantes et les militants à participer massivement à la marche des droits et libertés du 14 octobre 2016 pour en faire une réussite exceptionnelle et la réponse de notre peuple à l’arrogance d’un pouvoir incompétent qui n’a que la violence à opposer à ceux qui se battent pour la justice.

Il leur demande également de se tenir prêts pour célébrer les victoires déjà remportées auprès des juridictions étrangères et même les futures qui arrivent à grands pas pour jalonner la marche triomphale du Renouveau et du « SOPI » contre l’arbitraire.

Concernant les élections récentes, le Comité Directeur se réjouit des résultats remarquables obtenus par notre parti qui a su, en seulement une semaine, présenter des listes dans presque tous les départements, démontrant sa forte capacité de mobilisation.

Les résultats obtenus démontrent que notre parti est en ordre de bataille, mais aussi et surtout que la coalition qui a été faite pour faire face à l’arbitraire nous permet d’espérer et de croire en notre capacité à nous entendre et à coopérer pour bouter dehors un régime tout aussi incompétent que dangereux pour notre démocratie.

Le comité directeur dénonce les honteuses manipulations du pouvoir de Macky Sall aux abois qui use du mensonge d’Etat, avec le support de journaux des ‘’mille collines’’, n’hésitant plus à inventer de fausses accusations contre l’Opposition.

C’est ainsi que le pouvoir a décidé de s’en prendre à notre Secrétaire Général National Me Abdoulaye Wade que l’on présente tantôt comme un autocrate qui accepte de désigner des membres au HCCT après avoir été reçu par Macky, et tantôt comme quelqu’un qui aurait reçu des subsides de sa part.

Ces manipulations ne font pas honneur au Président de la République dont l’un des devoirs sacrés est de protéger non seulement l’institution qu’il incarne mais aussi celui à qui, avant lui, le peuple a fait confiance pour l’incarner et qui s’est acquitté avec honneur de son devoir.

Fait à Dakar, le 28 septembre 2016
Pour le Comité Directeur
Oumar SARR, SGA et Coordonnateur



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES