POLITIQUE : L’Ujtl soutient Mme Aîda Ndiongue et menace le président Macky Sall

Une fois de plus notre système judiciaire qui fait partie des maillons faibles de notre démocratie lors de ces dernières vient de confirmer son manque d’indépendance .La flagrance dans l’exécution des décisions politiques et les contradictions internes dans les décisions poussent les sénégalais à se poser la question : est-ce que nos magistrats ont étudiés le même droit ? Macky SALL et son régime ne respectent pas les Sénégalais. Par cette énième forfaiture sur Madame Aida NDIONGUE, Macky SALL confirme à la face du monde sa mainmise sur la justice sénégalaise et l’utilisation qu’il en fait pour assouvir ses intérêts crypto-personnels.
C’est la mort dans l’âme que nous assistons à l’utilisation de la justice à des fins politiciennes. A travers cette affaire, Macky SALL vient de confirmer sa vraie nature ; celle d’un rancunier et d’un pouvoiriste hors pair prêt à tout pour étancher sa soif de pouvoir et poursuivre sa honteuse entreprise de décimer le Parti Démocratique Sénégalais.
Le drame est que cette décision sans précédent est prononcée par la plus haute juridiction de notre pays. La cour suprême a perdu toute crédibilité et confiance aux yeux des sénégalais depuis un certain moment en voulant à chaque fois dans des dossiers à soubassements politiques satisfaire les caprices d’un chef de parti aux abois et qui cherche désespérément et vainement un second mandat.
Madame Aida NDIONGUE a été innocentée par la justice Sénégalaise dans un procès historique où elle a prouvé de bout en bout son innocence. Par ailleurs elle n’a jamais été ministre, ni administrateur de crédit, encore moins Directeur. Bref, elle n’a jamais géré des deniers publics. Mais malheureusement voilà que la justice de Macky SALL préoccupée par des considérations politiciennes la condamne du simple fait de son ancrage au PDS et son dévouement à la cause d’Abdoulaye WADE et surtout de sa volonté non ébranlée de conduire Karim WADE au Palais en 2019.
Cette décision est manifestement téléguidée par Macky SALL lui-même à travers son bras armé Sidiki KABA qui s’est précipité de sortir un communiqué honteux et indigne d’un Ministre de la République.
L’UJTL dénonce ce gangstérisme d’Etat et s’indigne contre cette tendance sournoise de Macky SALL à faire de la Justice son bras armé et un instrument de conservation du pouvoir. Nous demandons à la justice sénégalaise de prendre son indépendance et de dire le droit au nom du peuple sénégalais et non au nom de Macky Sall.
L’UJTL reste solidaire à la « lionne du WALO » face aux assauts répétés de Macky SALL. Les Sénégalais qui suivent son dossier sont convaincus de son innocence. Nous partageons sa douleur et sa peine face à l’injustice manifeste qu’elle subit et nous l’encourageons à poursuivre le combat car justice sera rendu tôt ou tard.
Dans le même ordre d’idées, l’UJTL condamne la fuite en avant des ouailles de l’APR qui continuent de promouvoir le culte de la haine et de la stigmatisation à travers leur débat malsain et irresponsable sur la double Nationalité. Alors pourquoi ne devrons-nous pas parler de la double nationalité des enfants de MACKY SALL et comme par évidence c’est leur père qui leur a autorisé d’en avoir .En quoi MACKY serait plus patriote que les autres sénégalais qui ont acquis une double nationalité de par leur naissance au moment où lui a fait les pieds et les grues pour trouver une seconde nationalité à ses enfants.
S’ils pensent que c’est par la mascarade et les subterfuges politiciens qu’ils vont écarter des candidatures déjà légitimées par le peuple, ils n’ont qu’à déchanter. Ça ne passera pas. En tout état de cause, l’UJTL ne laissera rien ni personne se mettre au travers de celle de Karim WADE, le candidat providentiel qu’il faut à ce Sénégal désespéré et désemparé par la gestion clanique et gabegique de Macky SALL.
Ce n’est pas parce que Macky SALL a peur du Président Karim WADE et est convaincu de sa défaite devant Karim WADE à la prochaine présidentielle que le régime invente des obstacles malsains et indignes pour saboter cette candidature au prix de la paix et de la stabilité de notre pays. C’est anticonstitutionnel et contre la démocratie. Nous ne l’accepterons pas.
Que Macky SALL et son régime retiennent ceci. Il est inimaginable de tenir une élection présidentielle sans la présence du candidat Karim WADE. C’est la ligne rouge à ne pas franchir. Une fois de plus notre système judiciaire qui fait partie des maillons faibles de notre démocratie lors de ces dernières vient de confirmer son manque d’indépendance .La flagrance dans l’exécution des décisions politiques et les contradictions internes dans les décisions poussent les sénégalais à se poser la question : est-ce que nos magistrats ont étudiés le même droit ? Macky SALL et son régime ne respectent pas les Sénégalais. Par cette énième forfaiture sur Madame Aida NDIONGUE, Macky SALL confirme à la face du monde sa mainmise sur la justice sénégalaise et l’utilisation qu’il en fait pour assouvir ses intérêts crypto-personnels.
C’est la mort dans l’âme que nous assistons à l’utilisation de la justice à des fins politiciennes. A travers cette affaire, Macky SALL vient de confirmer sa vraie nature ; celle d’un rancunier et d’un pouvoiriste hors pair prêt à tout pour étancher sa soif de pouvoir et poursuivre sa honteuse entreprise de décimer le Parti Démocratique Sénégalais.
Le drame est que cette décision sans précédent est prononcée par la plus haute juridiction de notre pays. La cour suprême a perdu toute crédibilité et confiance aux yeux des sénégalais depuis un certain moment en voulant à chaque fois dans des dossiers à soubassements politiques satisfaire les caprices d’un chef de parti aux abois et qui cherche désespérément et vainement un second mandat.
Madame Aida NDIONGUE a été innocentée par la justice Sénégalaise dans un procès historique où elle a prouvé de bout en bout son innocence. Par ailleurs elle n’a jamais été ministre, ni administrateur de crédit, encore moins Directeur. Bref, elle n’a jamais géré des deniers publics. Mais malheureusement voilà que la justice de Macky SALL préoccupée par des considérations politiciennes la condamne du simple fait de son ancrage au PDS et son dévouement à la cause d’Abdoulaye WADE et surtout de sa volonté non ébranlée de conduire Karim WADE au Palais en 2019.
Cette décision est manifestement téléguidée par Macky SALL lui-même à travers son bras armé Sidiki KABA qui s’est précipité de sortir un communiqué honteux et indigne d’un Ministre de la République.
L’UJTL dénonce ce gangstérisme d’Etat et s’indigne contre cette tendance sournoise de Macky SALL à faire de la Justice son bras armé et un instrument de conservation du pouvoir. Nous demandons à la justice sénégalaise de prendre son indépendance et de dire le droit au nom du peuple sénégalais et non au nom de Macky Sall.
L’UJTL reste solidaire à la « lionne du WALO » face aux assauts répétés de Macky SALL. Les Sénégalais qui suivent son dossier sont convaincus de son innocence. Nous partageons sa douleur et sa peine face à l’injustice manifeste qu’elle subit et nous l’encourageons à poursuivre le combat car justice sera rendu tôt ou tard.
Dans le même ordre d’idées, l’UJTL condamne la fuite en avant des ouailles de l’APR qui continuent de promouvoir le culte de la haine et de la stigmatisation à travers leur débat malsain et irresponsable sur la double Nationalité. Alors pourquoi ne devrons-nous pas parler de la double nationalité des enfants de MACKY SALL et comme par évidence c’est leur père qui leur a autorisé d’en avoir .En quoi MACKY serait plus patriote que les autres sénégalais qui ont acquis une double nationalité de par leur naissance au moment où lui a fait les pieds et les grues pour trouver une seconde nationalité à ses enfants.
S’ils pensent que c’est par la mascarade et les subterfuges politiciens qu’ils vont écarter des candidatures déjà légitimées par le peuple, ils n’ont qu’à déchanter. Ça ne passera pas. En tout état de cause, l’UJTL ne laissera rien ni personne se mettre au travers de celle de Karim WADE, le candidat providentiel qu’il faut à ce Sénégal désespéré et désemparé par la gestion clanique et gabegique de Macky SALL.
Ce n’est pas parce que Macky SALL a peur du Président Karim WADE et est convaincu de sa défaite devant Karim WADE à la prochaine présidentielle que le régime invente des obstacles malsains et indignes pour saboter cette candidature au prix de la paix et de la stabilité de notre pays. C’est anticonstitutionnel et contre la démocratie. Nous ne l’accepterons pas.
Que Macky SALL et son régime retiennent ceci. Il est inimaginable de tenir une élection présidentielle sans la présence du candidat Karim WADE. C’est la ligne rouge à ne pas franchir. Si Karim WADE n’est pas candidat, Macky SALL non plus ne le sera pas.
Le combat continu !!!!!




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES