POLITIQUE : Déclaration de la section Wattu Sénégal Côte d’Ivoire

Chers leaders de partis politique
Coalition de partis
Mouvements de soutient
Société civile
Mouvements associatives
Indépendant.
Mesdames, Messieurs
Chers invites
Nous nous sommes retrouves ici aujourd’hui pour l’appel historique de ce 14 octobre 2016 qui restera grave à jamais dans la vie politique du Sénégal.
A l’instar du Senegal et de la Diaspora, Abidjan ne pouvait pas rester aphone en ce jour. Nous voulions organiser un Sit-in devant les locaux du Consulat General du Senegal mais on n’a pas eu l’autorisation de l’état ivoirien et après concertation des membres de ce Front on a décidé de tenir cette déclaration pour ne pas être en déphasage de l’appel du Peuple sénégalais.
Chers parents l’heure est grave !
Depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir le Senegal ne fait que reculer et ceci concerne toutes les branches allant de la diplomatie, l’économie, la sante, l’éducation, la justice sans parler la mal gouvernance du pays pour quelqu’un qui prônait un gouvernement sobre et vertueuse.
Nous tous nous avons constaté que le Senegal n’est plus ce pays où il était sollicité lors des crises dans la sous-région et partout dans le monde. Notre président a fini de montrer son incapacité de faire une médiation pour un pays frère et ceci nous amené à prendre l’exemple du Burkina ou il a lamentablement échoue.
Pour ce qui est de l’économie, c’est encore le désastre car c’est la première fois que le Sénégal se trouve dans le rang des 25 pays les plus pauvres du monde.
Si on parle de la sante c’est encore un échec en voulant mettre dans les tiroirs le Plan sésame du régime précèdent même si ce dernier avait des problèmes structurels il pouvait voir éventuellement comment l’améliorer au lieu de nous amener son CMU qui a fini de montrer ses limites.
L’éducation, avec le manque de vision et le non respecter des engagements signes avec les syndicats il a fini de mettre chaos cette branche qui peut seule faire émerger notre Sénégal car étant seul gage pour la réussite d’une nation.
La justice, quand on utilise ce département pour des combats politiques en emprisonnant les dirigeants politiques, quand celle-ci nous montre qu’il y’a de la justice pour les pauvres et la justice pour les riches en prenant l’exemple des hommes qui ont été mis en prison pour des délits et subitement se retrouvent en liberté provisoire et même promus en PCA et l’exemple patent est celui de l’actuel directeur des transports terrestres pour ne pas citer son nom le nomme Elle Hadj Seck Ndiaye qui a été inculpé et place sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal régional de Louga.
Et bien-sûr on ne peut pas dénoncer les dérives sans parler de la chose la plus élémentaire c’est-à-dire le droit de marche au Sénégal qui depuis l’avènement de ce pouvoir est devenue l’exception.
Si on vient en réalité la ou nous vivons c’est-à-dire en cote d’ivoire on a tous constate des dérives par rapport à nos représentants qui devaient être la pour tous les sénégalais mais tel n’est pas le cas.
Un ambassadeur qui participe à de réunions politiques, qui fait des porte à porte pour débaucher des opposants au faveur du parti au pouvoir.
Le consulat qui est devenu un quartier général de l’APR avec un consult qu’on ne voit que sur une manifestation marron.
Combien de nos parents ont trouve la mort ici en cote d’ivoire et qu’il n’y a pas de suite judiciaire
Combien de nos parents sont la et qui ont besoin d’être accompagné par nos représentants et qui ont été laisse à leur propres sort
Comment on peut comprendre qu’on donne la restauration d’une organisation sénégalaise à des ivoiriennes parce que les restauratrices sont du camp de l’opposition.
Le front demande qu’on enlève l’organisation des élections au consulat du Sénégal car on ne peut être juge et partie à la fois.
Invité comme le parrain du Magal de Grand Bassam le directeur du port de Dakar s’est illustrée avec sa valise pour des achats de conscience dans la capitale ivoirienne et pour confirmer ses dires le parrain après avoir fini son travail d’achat de conscience le Parrain s’est envolé pour Dakar n’assistant même pas à la cérémonie officielle de la dite manifestation.
Le Front pour la Défense pour le Sénégal demande sans délai la restitution de son pétrole que le Président a fini de donner à son frère et au trafiquant Franck Timis.
Pour conclure chers parents on appelle à tout chacun de faire ce combat le mien et de se préparer pour le combat afin de libérer le pays, notre Sénégal dans la main des incompétents et des arnaqueurs.
POUR LE FRONT POUR LA DÉFENSE POUR LE SENEGAL /MANKOO WATTU SÉNÉGAL.
Abidjan, le 14 Octobre 2016




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES